Alain Mo­ri­sod et Sweet People : Tant de mal à se quit­ter

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

Le pu­blic était ma­ni­fes­te­ment —SPEC­TACLE heu­reux de re­trou­ver les ar­tistes qu’il connaît bien : Alain Mo­ri­sod, Ma­dy Ru­daz, Jean-Jacques Egli et Fred Von­lan­then, qui étaient ac­com­pa­gnés de leurs fi­dèles mu­si­ciens Jean-Luc Mailler et Fran­çois Torche. L’in­vi­té-sur­prise, qui n’en était pas vrai­ment un puis­qu’il est ve­nu plu­sieurs fois au Qué­bec avec le groupe, Julien Lau­rence, a don­né une per­for­mance de grande qua­li­té.

Pour cette grande tour­née d’adieu, Alain Mo­ri­sod et Sweet People pré­sentent quelques nou­velles chan­sons, dont l’en­traî­nante Si on res­sor­tait les vi­nyles. Pen­dant, une grande par­tie du spec­tacle les gens ont chan­té à l’unis­son les grands suc­cès du groupe, qu’ils connaissent par coeur : Ce n’est qu’un rêve, Je t’at­ten­drai my love,

Il fai­sait chaud et la bonne hu­meur était bien pal­pable dans la salle Al­bertDu­mou­chel alors qu’Alain Mo­ri­sod et Sweet People sont mon­tés sur scène ven­dre­di soir, peu après 20 h. Les spec­ta­teurs ne vou­laient pas man­quer ce ren­dez-vous, qui était peut-être le der­nier.

Neige, Le lac de Côme, Prends le temps, Il faut croire aux anges, Ri­ver Blues, Ca­li­for­nia Blue, Ma­ria Do­lo­rès, Les vio­lons d’Aca­die, Une chan­son ita­lienne ain­si que Au re­voir. Cette chan­son, avec ses pa­roles, au­rait bien pu être la der­nière de la soi­rée.

« Au re­voir, j’es­saie de sou­rire. Au re­voir, pour ne pas pleu­rer. Au re­voir, ces mots me dé­chirent. Au re­voir, j’ai tant de peine à te quit­ter. Au re­voir, aide-moi à m’en al­ler. Au re­voir, nous nous sommes tant ai­més… », des pa­roles qui re­flé­taient bien cette sé­pa­ra­tion que le pu­blic et les ar­tistes avaient de la dif­fi­cul­té à faire après 3 h de chan­sons.

Les ar­tistes n’étaient pas en­core prêts à quit­ter la scène. Après avoir en­ten­du des re­prises de Ho­tel Ca­li­for­nia et The Fi­nal Count­down plus tôt dans la soi­rée, le pu­blic a eu droit à des ex­traits de Queen: I want to break free, We are the cham­pions ain­si que The show must go on. Bien qu’il soit 23 h 30, le pu­blic en au­rait pris en­core. Comme une soi­rée entre amis qu’on vou­drait pro­lon­ger en­core un peu, car on ne sait pas quand ce­la se pré­sen­te­ra ou si ce­la se re­pro­dui­ra à nou­veau.

— CA­RO­LINE BONIN

PHO­TO CA­RO­LINE BONIN

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.