Les tiques s’ins­tallent dans la ré­gion

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

Ces tiques se trouvent —SAN­TÉ prin­ci­pa­le­ment dans les fo­rêts, les boi­sés et les hautes herbes. Le risque de se faire pi­quer est plus éle­vé entre les mois de juin et d’août, mais il faut res­ter vi­gi­lant du prin­temps à l’au­tomne. Les adultes et les en­fants fai­sant des ac­ti­vi­tés de plein air dans les boi­sés (ran­don­née à pied ou à vélo, coupe et ra­mas­sage de bois, cam­ping, chasse et jar­di­nage à proxi­mi­té d’une fo­rêt) risquent da­van­tage d’être ex­po­sés aux tiques. Cer­tains tra­vailleurs (voi­rie, mo­ni­teurs de camps d’été) sont aus­si plus ex­po­sés aux tiques.

Voi­ci de simples moyens de pré­ven­tion vous pro­tè­ge­ront des pi­qûres de tiques, dans les en­droits où elles sont pré­sentes

– Por­ter des pan­ta­lons longs, des sou­liers fer­més et des bas, et ap­pli­quer un ré­pul­sif conte­nant du DEET ou de l’ica­ri­dine en sui­vant les ins­truc­tions in­di­quées sur l’éti­quette du pro­duit;

– Prendre une douche dès le re­tour à la mai­son;

– Ins­pec­ter sa peau à la re­cherche de tiques et les re­ti­rer le plus ra­pi­de­ment pos­sible, compte te­nu que le risque de trans­mis­sion est très faible avant 24 heures et aug­mente avec le temps;

– Ap­pe­ler In­fo-san­té au 8-1-1 si vous êtes piqué par une tique. Une consul­ta­tion mé­di­cale pour­rait être re­com­man­dée afin d’éva­luer l’in­di­ca­tion de pres­crire un an­ti­bio­tique pour pré­ve­nir la ma­la­die; – Consul­ter un mé­de­cin si vous pré­sen­tez des symp­tômes (fièvre, maux de tête, fa­tigue et une érup­tion cu­ta­née me­su­rant au moins 5 cm) dans les 30 jours sui­vant une piqûre de tique. Les an­ti­bio­tiques sont ef­fi­caces pour trai­ter la ma­la­die;

– Évi­ter que les tiques s’ins­tallent près de votre do­mi­cile en ton­dant la pe­louse ré­gu­liè­re­ment, en ra­mas­sant les feuilles et les dé­bris. Pour plus d’in­for­ma­tion, con­sul­tez www.ma­la­die­deLyme Mon­te­re­gie.com.

La ma­la­die de Lyme peut être trans­mise par la piqûre d’une tique in­fec­tée. En Mon­té­ré­gie, le nombre de per­sonnes in­fec­tées aug­mente pro­gres­si­ve­ment. Des po­pu­la­tions de tiques sont main­te­nant éta­blies dans la ré­gion.

PHOTOTHÈQUE

Les tiques ne s’at­taquent pas seule­ment aux ani­maux.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.