À la dé­cou­verte de la sla­ck­line

L'Etoile - - DIVERTISSEMENT -

« Bien qu’elle soit de plus en plus —DIS­CI­PLINE po­pu­laire, la sla­ck­line étonne tou­jours les gens. Quand on pra­tique cette ac­ti­vi­té dans un lieu pu­blic, les gens ont tou­jours beau­coup de ques­tions », ex­plique Ju­lien Des­forges, grand ama­teur de sla­ck­line et fon­da­teur de l’en­tre­prise Sla­ck­line Mon­tréal. Dans le mi­lieu de­puis main­te­nant 10 ans, il a consta­té l’évo­lu­tion ra­pide de la pra­tique. « À mes dé­buts dans le do­maine de la sla­ck­line, nous n’étions pas nom­breux à nous adon­ner à ce sport. Dé­sor­mais, il y a des ras­sem­ble­ments de per­sonnes qui par­tagent cette pas­sion. Nous avons même des ex­perts en la ma­tière au Qué­bec qui re­pré­sentent la pro­vince à l’échelle in­ter­na­tio­nale », ex­prime Ju­lien, lui qui fait par­tie de ces ex­perts in­ter­na­tio­naux.

Lors des belles jour­nées en­so­leillées, on voit par­fois dans les parcs de la ré­gion des cordes plates ten­dues entre deux arbres. On y voit des jeunes s’aven­tu­rer d’un bout à l’autre, en équi­libre. Ces jeunes pra­tiquent la sla­ck­line; une dis­ci­pline en plein es­sor.

BIEN­FAITS MUL­TIPLES

Le jeune homme dy­na­mique a fait de la sla­ck­line sa pas­sion et son ave­nue pro­fes­sion­nelle. Il ap­pré­cie tout par­ti­cu­liè­re­ment les bien­faits de la pra­tique sur le corps et l’es­prit. « La sla­ck­line se com­pare au yo­ga ou à la mé­di­ta­tion en terme d’équi­libre entre le corps et l’es­prit. Elle per­met aus­si de per­fec­tion­ner les muscles sta­bi­li­sa­teurs du corps », pré­cise-t-il.

PHOTOTHÈQUE

La sla­ck­line est une ac­ti­vi­té de plein air qui s’adress eà tout le monde.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.