Da Cos­ta s’ar­rê­te­ra à Vaudreuil-Do­rion

L'Etoile - - DIVERTISSEMENT -

Le 12 juillet, la mai­son Trest­ler ac­cueille nul autre qu’Alexandre Da Cos­ta, vio­lo­niste dont la ré­pu­ta­tion n’est plus à faire.

Né à Mon­tréal, il a dé­mon­tré très jeune, un —CONCERT in­té­rêt hors du com­mun pour le vio­lon et le pia­no. Il don­na ses pre­miers concerts à l’âge de neuf ans avec cette éton­nante par­ti­cu­la­ri­té d’ex­cel­ler avec au­tant de vir­tuo­si­té et de mu­si­ca­li­té sur les deux ins­tru­ments, ce qui lui a va­lu une re­con­nais­sance comme pro­dige de la mu­sique. Sa car­rière en tant que vio­lo­niste so­liste s’amorce grâce à l’en­cou­ra­ge­ment de Charles Du­toit et il fut pro­pul­sé sur la scène comme so­liste avec or­chestre et en ré­ci­tal. En 1998, il a ob­te­nu une Maî­trise en Vio­lon, un Pre­mier Prix Concours au Conser­va­toire de Mu­sique du Qué­bec et un Bac­ca­lau­réat spé­cia­li­sé en In­ter­pré­ta­tion Pia­no à l’Uni­ver­si­té de Mon­tréal. Suite à la re­com­man­da­tion de se vouer à un seul ins­tru­ment, il a choi­si le vio­lon et a pour­sui­vi ses études à l’Es­cue­la Su­pe­rior de Mú­si­ca Rei­na Sofía à Ma­drid au­près de son men­tor Za­khar Bron. Il cu­mule de nom­breux prix dont, le Prix de la Fon­da­tion Syl­va Gel­ber, le prêt du Stra­di­va­rius Baum­gart­ner 1689 dé­cer­né par le Conseil des Arts du Ca­na­da, le pres­ti­gieux Prix Vir­gi­nia-Par­ker et autres nom­breux pre­miers prix na­tio­naux et in­ter­na­tio­naux, dont le Concours In­ter­na­tio­nal de Vio­lon Pa­blo Sa­ra­sate. Alexandre Da Cos­ta a don­né près de deux mille concerts & ré­ci­tals en tant que so­liste en Amé­rique du Nord, en Eu­rope, en Asie et en Aus­tra­lie et il a joué dans les plus grandes salles un peu par­tout dans le monde, sous la ba­guette des plus grands chefs d’or­chestre.

Ses en­re­gis­tre­ments en di­rect ont été dif­fu­sés sur les ondes de BBC, et plu­sieurs chaînes par­tout dans le monde. Alexandre Da Cos­ta est un cham­briste ac­tif, il a à son ac­tif 20 CDS so­los, sous plu­sieurs éti­quettes.

En plus de ses ac­ti­vi­tés de so­liste, il est pro­fes­seur as­so­cié et chef de dé­par­te­ment à l’Uni­ver­si­té Édith Co­wan et donne fré­quem­ment des classes de maître dans plu­sieurs uni­ver­si­tés et conser­va­toires au­tour du monde. Il a été vio­lon su­per­so­liste de plu­sieurs or­chestres, di­rec­teur du dé­ve­lop­pe­ment mu­si­cal pour Ca­ni­mex, di­rec­teur ar­tis­tique du Fes­ti­val clas­sique des Hau­tesLau­ren­tides et des Pro­duc­tions Aca­cia Clas­sics.

NOU­VEL INS­TRU­MENT

Alexandre Da Cos­ta pra­ti­quait son art sur un Guar­ne­ri del Gesù de 1730 ou sur un Stra­di­va­rius Di Bar­ba­ro de 1727, avec un ar­chet Sar­to­ry, prê­tés par la com­pa­gnie Ca­ni­mex. Mais cette se­maine, le mu­si­cien a re­çu une ex­cel­lente nou­velle. Un ami, Guy De­veault, lui prête un Stra­di­va­rius 1701, un ins­tru­ment ex­trê­me­ment rare d’une va­leur es­ti­mée entre 5 M$ et 20 M$. Il y au­ra ac­cès pour la pro­chaine dé­cen­nie, ce qui le ras­sure étant don­né la courte du­rée des prêts des vio­lons pré­cé­dents. Le pu­blic de la ré­gion au­ra sans doute l’oc­ca­sion de l’en­tendre lors du concert de l’ar­tiste à la Mai­son Trest­ler le 12 juillet. Au pro­gramme lors de son pas­sage à la Mai­son Trest­ler : Vi­ta­li, Pro­ko­fiev, Gar­del, Bartók, Sa­ra­sate et Mon­ti

PHOTOTHÈQUE

Alexandre Da Cos­ta joue dé­sor­mais sur un Stra­di­va­rius 1701.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.