Duo mé­lo­dieux à la Mai­son Trest­ler

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

Va­lé­rie Mi­lot, a été ini­tiée —CONCERT très tôt à la mu­sique par des études au pia­no et dès l’âge de 10 ans, elle dé­cide de choi­sir la harpe. Si aux pre­miers abords, la harpe évoque ro­man­tisme et dé­li­ca­tesse, Va­lé­rie y sen­ti­ra plu­tôt vi­brer l’éner­gie du lion. Jeune adulte, elle choi­sit de s’y consa­crer en­tiè­re­ment pour dé­ve­lop­per un jeu puis­sant et mettre en va­leur la ver­sa­ti­li­té in­soup­çon­née de son ins­tru­ment. Elle com­plète sa for­ma­tion aux Conser­va­toires de mu­sique de Mon­tréal et de Trois-Ri­vières, où elle est d’ailleurs pro­fes­seure de harpe de­puis 2015. En 2008, Va­lé­rie ob­tient le prix avec grande dis­tinc­tion au terme de ses études au Conser­va­toire et rem­porte le prix d’Eu­rope. Elle est d’ailleurs la pre­mière har­piste en presque 100 ans à rem­por­ter cette bourse qui lui a per­mis d’étu­dier à New York au­près de Ri­ta Cos­tan­zi. Plu­sieurs prix s’en­chaînent par la suite : Ré­vé­la­tion de l’an­née Ra­dio-Ca­na­da, Prix d’in­ter­pré­ta­tion au Concours In­ter­na­tio­nal de harpe de la Ci­té des Arts de Pa­ris, le prix Jeune So­liste des Ra­dios Fran­co­phones Pu­bliques, le prix Opus de la Dé­cou­verte de l’an­née, le Prix des arts de la scène Louis-Phi­lippe-Pois­son de la Ville de TroisRi­vières, le Prix Trois-Ri­vières sans fron­tière pour son rayonnement à l’échelle na­tio­nale et in­ter­na­tio­nale, ain­si que trois no­mi­na­tions au Ga­la de l’Adisq.

Si elle a dé­jà pu faire ré­son­ner son ins­tru­ment sur des scènes in­ter­na­tio­nales et lors de pres­ti­gieux fes­ti­vals, l’an­née 2016-2017 la met dé­fi­ni­ti­ve­ment à l’avant-plan, alors qu’elle a la chance de se pro­duire à titre de so­liste avec or­chestre à plus de 20 re­prises. Entre autres, Va­lé­rie est so­liste en ré­si­dence de l’Or­chestre Mé­tro­po­li­tain de Mon­tréal pour cette sai­son avec qui elle offre une di­zaine de concerts à la Mai­son Sym­pho­nique et en tour­née sur l’île de Mon­tréal aux cô­tés de Yan­nick Né­zetSe­guin et Ju­lian Kuer­ti. Pa­ral­lè­le­ment, Va­lé­rie pour­suit une tour­née de concerts au Qué­bec avec Les Vio­lons du Roy et le chef Ma­thieu Lus­sier (suite au suc­cès de leur disque de concer­tos), en plus d’une tour­née dans l’Ouest ca­na­dien avec le vio­lo­niste An­toine Ba­reil.

Avec ce der­nier, elle forme aus­si un nou­veau trio, com­plé­té par le vio­lon­cel­liste Sté­phane Té­treault.

Va­lé­rie a sept disques à son ac­tif. Son der­nier opus, Or­bis, re­pousse les fron­tières de son style. Ce pro­jet lui a per­mis de re­grou­per ses pré­cieux col­la­bo­ra­teurs et d’oser un lan­gage mu­si­cal ac­tuel. Un ré­per­toire sur­pre­nant et des dé­fis tech­niques pro­di­gieux donnent à Or­bis un par­fum d’in­no­va­tion ra­fraî­chis­sant. Le spec­tacle ac­com­pa­gnant l’al­bum fait vivre au spec­ta­teur une ex­pé­rience au­tant pour les yeux que pour les oreilles, grâce au mariage de la mu­sique et de l’art nu­mé­rique.

Si la car­rière d’une mu­si­cienne peut par­fois sem­bler étour­dis­sante, Va­lé­rie trouve l’équi­libre né­ces­saire en culti­vant les plai­sirs simples et en res­tant pro­fon­dé­ment at­ta­chée à son mi­lieu.

UN PRO­DIGE

Sté­phane Té­treault, vé­ri­table pro­dige, s’est fait connaître sur la scène in­ter­na­tio­nale en tant que ré­ci­pien­daire du vio­lon­celle de Ber­nard Green­house, le Stra­di­va­rius « Com­tesse de Stain­lein, Ex-Pa­ga­ni­ni » de 1707, qui lui est gé­né­reu­se­ment prê­té par Jac­que­line Des­ma­rais. Dé­ten­teur d’in­nom­brables prix et dis­tinc­tions, Sté­phane fut ré­cem­ment choi­si dans la Classe d’Ex­cel­lence de vio­lon­celle Gau­tier Ca­pu­çon de la Fon­da­tion Louis Vuit­ton et il a re­çu le Wo­men’s Mu­si­cal Club of To­ron­to Ca­reer De­ve­lop­ment Award. En 2013, il s’est vu dé­cer­né la toute pre­mière Bourse de car­rière Fer­nand-Lind­say de la Fon­da­tion Père Lind­say, de même que le Prix Cho­quette-Sym­cox des Jeu­nesses Mu­si­cales du Ca­na­da. Lau­réat du Pre­mier prix au Concours de l’Or­chestre sym­pho­nique de Mon­tréal Stan­dard Li­feOSM 2007, il a été nom­mé Ré­vé­la­tion Ra­dio-Ca­na­da en mu­sique clas­sique, ré­ci­pien­daire du Prix Opus de la Dé­cou­verte de l’an­née et cou­ron­né Per­son­na­li­té de la se­maine par le quo­ti­dien La Presse en 2012. De­puis trois ans, il fait par­tie du pal­ma­rès des 30 mu­si­ciens de l’heure de moins de 30 ans de la CBC Ra­dio. Il a par­ta­gé la scène à deux re­prises avec le cé­lèbre vio­lo­niste et chef d’or­chestre Maxim Ven­ge­rov, a par­ti­ci­pé à de nom­breuses classes de maître, no­tam­ment avec les vio­lon­cel­listes Gau­tier Ca­pu­çon, Frans Hel­mer­son et Truls Mørk. Il a tra­vaillé avec plu­sieurs chefs dont, Mi­chael Til­son Tho­mas, Kent Na­ga­no, Paul McC­reesh, Ju­lian Kuer­ti et bien d’autres.

Nom­mé pre­mier so­liste en ré­si­dence de l’Or­chestre Mé­tro­po­li­tain, il s’est pro­duit entre autres avec Yan­nick Né­zet-Sé­guin en 2014-2015. Il fe­ra d’ailleurs ses dé­buts avec l’Or­chestre sym­pho­nique de Phi­la­del­phie, sous la di­rec­tion du Maes­tro Né­zet-Sé­guin en oc­tobre 2016. Son pre­mier al­bum, en­re­gis­tré avec l’Or­chestre sym­pho­nique de Qué­bec sous la di­rec­tion de Fa­bien Ga­bel, a été nom­mé dans la ca­té­go­rie Al­bum clas­sique de l’an­née au Ga­la de l’ADISQ 2013. Un deuxième al­bum, en­re­gis­tré avec la pia­niste Ma­rie-Ève Scar­fone, est pa­ru en sep­tembre 2015. De nom­breux cri­tiques mu­si­caux n’ont ta­ri d’éloges di­thy­ram­biques à son su­jet. Sté­phane, 24 ans, a étu­dié pen­dant plus de 10 ans sous la tu­telle du re­gret­té vio­lon­cel­liste et chef d’or­chestre Yu­li Tu­rovs­ky. Il est ti­tu­laire d’une maî­trise en in­ter­pré­ta­tion à l’Uni­ver­si­té de Mon­tréal.

Le mer­cre­di 9 août à 20 h, la Mai­son Trest­ler ac­cueille le pu­blic pour un concert des plus mé­lo­dieux.

En­semble, Va­lé­rie et Sté­phane pré­sen­te­ront à la Mai­son Trest­ler le 9 août, du Schu­bert, Saint-Saëns, Cho­pin, Fau­ré, Dvo­rak, Mas­se­net, Pärt et Sh­che­drin.

PHOTO ALAIN LE­FORT

Va­lé­rie Mi­lot fe­ra dé­cou­vrir l’as­pect en­ve­lop­pant de sa harpe.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.