L’en­tre­tien de nos rives: Pour des plans d’eau et un fleuve en san­té!

L'Etoile - - DIVERTISSEMENT -

Consti­tuée d’em­ployés de —CHRO­NIQUE notre or­ga­nisme et des Es­couades vertes de la MRC Beau­har­nois-Sa­la­ber­ry et de la Ville de Sa­la­ber­ry-de-Val­ley­field, l’Es­couade Bleu-Vert a tra­vaillé très fort afin de dé­tour­ner plu­sieurs tonnes de ma­tières des sites d’en­fouis­se­ment. Grâce à eux, plu­sieurs dé­chets évitent ain­si de se re­trou­ver di­rec­te­ment dans le lac Saint-Fran­çois, ce qui consti­tue l’un de nos prin­ci­paux ob­jec­tifs lors de cette col­lecte de dé­chets. Ce­ci nous amène à vous par­ler de la pro­pre­té des rives et de l’im­por­tance de celle-ci pour as­su­rer la san­té de nos cours d’eau, un en­jeu qui nous in­ter­pelle di­rec­te­ment.

L’EN­TRE­TIEN DE NOS RIVES,

POUR­QUOI EST-IL IM­POR­TANT

DE S’EN SOU­CIER?

La rive, cette bande de terre qui borde un pland’eau,rem­plit­de­nom­breux­rô­les­né­ces­saires au bon fonc­tion­ne­ment des lacs et des rivières.On­doit­doncs’as­su­rer­de­sa­pro­pre­té en y em­pê­chant toute forme de pol­lu­tion de s’y re­trou­ver. Idéa­le­ment, plus une rive se voit vé­gé­ta­li­sée, plus l’eau est fil­trée avant de se re­trou­ver dans le plan d’eau et plus ce­lui­ci est pro­té­gé. Les bandes ri­ve­raines de­viennent alors une so­lu­tion in­té­res­sante pour pro­té­ger nos cours d’eau de dif­fé­rents élé­ments pou­vant nuire à leur va­leur éco­lo­gi­queet­bio­lo­gi­queain­si­qu’àla­qua­li­té­del’eau. Lors­qu’une bande ri­ve­raine est amé­na­gée aux abords d’un cours d’eau, cette bande de vé­gé­ta­tion na­tu­relle per­ma­nente peut agir comme une bar­rière face aux dif­fé­rents dé­chets­quiau­tre­ment­se­re­trou­ve­raient­di­rec­te­ment dans l’eau. Elle agit donc à titre de filtre contre la pol­lu­tion de l’eau. La vé­gé­ta­tion lon­geant un plan d’eau agi­ra éga­le­ment comme un écran face au ré­chauf­fe­ment ex­ces­sif de l’eau, un des fac­teurs fa­vo­ri­sant consi­dé­ra­ble­ment la pro­li­fé­ra­tion de cya­no­bac­té­ries, dont la forme la plus connue est les algues bleues. Elle consti­tue éga­le­ment une­zo­ne­de­tran­si­tio­nen­tre­les­mi­lieuxa­qua­tiques et ter­restres. Pour plu­sieurs es­pèces fau­niques et flo­ris­tiques, celle-ci leur ser­vi­ra d’ha­bi­tat, par­fois pro­pice à la re­pro­duc­tion, par­fois­com­me­sour­ce­de­nour­ri­tu­ree­ti­déale pour se ca­cher des pré­da­teurs. La bande ri­ve­raine contri­bue ain­si à la ri­chesse de la bio­di­ver­si­té de la faune et de la flore. Elle agi­ra éga­le­ment à titre de brise-vent na­tu­rel, ser­vant de rem­part contre l’éro­sion des sols et des rives. De plus, la bande ri­ve­raine agit en tant que ré­gu­la­teur hy­dro­lo­gique, c’est-à-dire qu’elle au­ra un im­pact sur le fonc­tion­ne­ment du cycle de l’eau et sur l’ab­sorp­tion de celle-ci lors de pré­ci­pi­ta­tions im­por­tantes, par exemple. En­fin, en sou­te­nant l’as­pect na­tu­rel des lacs et cours d’eau, la pré­sence d’une bande ri­ve­raine pro­pose une di­ver­si­té d’es­pèces vé­gé­tales, de formes et de cou­leurs dans les pay­sages per­met­tant d’abro­ger la mo­no­to­nie des berges, par­ti­cu­liè­re­ment en mi­lieu ur­bain.

Alors, cet été, lorsque vous aper­ce­vrez des rives bien four­nies en vé­gé­ta­tion, dites-vous que ce n’est pas de la né­gli­gence, mais plu­tôt une pro­tec­tion pour as­su­rer la qua­li­té de l’eau, pour nous et pour les es­pèces qui y ha­bitent! Quoi qu’il en soit, bande ri­ve­raine, ou pas, lors d’un évé­ne­ment comme ce­lui des Ré­gates de Val­ley­field, une équipe comme l’Es­couade Bleu-Vert est es­sen­tielle pour la pro­tec­tion des plans d’eau avoi­si­nants. Pour plus de dé­tails sur les bandes ri­ve­raines, contac­tez-nous au 450 371-2492, par cour­riel au ziphsl@ori­com.ca ou vi­si­tez le site web : www.ziphsl.org.

Lors de la 79e édi­tion des Ré­gates de Val­ley­field, le Co­mi­té ZIP du Haut SaintLaurent as­su­rait à nou­veau l’en­tre­tien et la ges­tion des ma­tières ré­si­duelles sur le site lors de l’évé­ne­ment.

AGENTE AUX COM­MU­NI­CA­TIONS

CO­MI­TÉ ZIP HAUT SAINT-LAURENT

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.