La Mon­treal Cot­ton au coeur d’un ro­man

L'Etoile - - DIVERTISSEMENT -

La cam­pi­val­len­sienne Mé­la­nie Cal­vé lance of­fi­ciel­le­ment son pre­mier ro­man, le pre­mier tome d’une tri­lo­gie ins­pi­rée par sa ré­gion na­tale et son his­toire.

Pas­sion­née par l’His­toire

—LIT­TÉ­RA­TURE du Qué­bec, Mé­la­nie Cal­vé fait preuve d’un re­mar­quable ta­lent pour don­ner vie à ses per­son­nages et faire re­vivre toute une époque. La jeune femme, qui écrit tous les jours de sa vie par­tout où elle le peut, ali­mente un blogue où elle pu­blie ré­gu­liè­re­ment de courtes his­toires qui sont lues avec beau­coup d’in­té­rêt.

Au tour­nant des an­nées 1900, dans un pe­tit vil­lage de la ré­gion de Sa­la­ber­ry-deVal­ley­field, la fa­mille Be­noit est le té­moin im­puis­sant d’un drame sor­dide qui va bou­le­ver­ser la vie de cha­cun de ses membres, mar­quant le dé­but d’une vé­ri­table sa­ga. Au centre de cette his­toire, Eva Be­noit — une jeune femme spon­ta­née, pleine de vie, at­ta­chée à sa fa­mille et à ses va­leurs — de­vra ap­prendre à com­po­ser avec un des­tin qui s’acharne à bous­cu­ler ses rêves les plus chers. Contrainte à quit­ter sa cam­pagne ché­rie pour « la grande ville » où la Mon­treal Cot­ton, la fac­to­ry, règne en maître, Eva de­vra se rendre à l’évi­dence : le bon­heur ne tient qu’à un fil. Mais elle réa­li­se­ra aus­si que ce fil est bien plus so­lide qu’on pour­rait le croire quand il prend le vi­sage de l’amour et qu’il a un pré­nom : William.

PHOTOTHÈQUE

Mé­la­nie a lan­cé son tout pre­mier ro­man.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.