Syl­vie Jo­ly, can­di­date à la mai­rie des Co­teaux

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

Syl­vie Jo­ly fait sa­voir qu’elle bri­gue­ra les suf­frages de la mai­rie aux Co­teaux. « Je suis née aux Co­teaux et j’y de­meure en­core au­jourd’hui. Je suis conseillère mu­ni­ci­pale de­puis mai 2012. »

Je m’im­plique —ÉLEC­TIONS 2017« so­cia­le­ment de­puis de nom­breuses an­nées et de plus, je suis une fi­dèle par­ti­ci­pante aux ac­ti­vi­tés de nos or­ga­nismes mu­ni­ci­paux », dit la can­di­date. « Après une ré­flexion, il m’est ve­nu à l’idée de vou­loir amé­lio­rer ma mu­ni­ci­pa­li­té. J’ai pris la dé­ci­sion de po­ser ma can­di­da­ture à la mai­rie de la mu­ni­ci­pa­li­té des Co­teaux pour les pro­chaines élec­tions du 5 no­vembre pro­chain », ex­plique Syl­vie Jo­ly.

« J’ai pu consta­ter que les ci­toyens et ci­toyennes sont mal in­for­més et qu’ils ne sont pas as­sez écou­tés. Il faut se rap­pe­ler que : “Les gens qui se sentent écou­tés ont ten­dance à s’im­pli­quer dans leur com­mu­nau­té”. Pour ma part, une saine dé­mo­cra­tie dé­pend d’un élec­to­rat bien in­for­mé. En plus, les études dé­montrent que les villes qui ont un in­dice de bon­heur éle­vé, soit que les ci­toyens sont heu­reux, ont toutes en com­mun la consul­ta­tion de leurs ci­toyens. L’ac­cès à l’in­for­ma­tion est dif­fi­cile au­près de la mu­ni­ci­pa­li­té », laisse sa­voir la dame.

La vi­sion qu’elle dé­sire don­ner à la mu­ni­ci­pa­li­té se veut un re­flet à l’image des ci­toyens. Pour amé­lio­rer leur qua­li­té de vie, il faut d’abord les consul­ter. Il faut, éga­le­ment, adop­ter une vi­sion proac­tive dans tous les dos­siers. « Sa­viez-vous que plu­sieurs re­com­man­da­tions ont été adres­sées, le 21 juin der­nier, au Con­seil mu­ni­ci­pal de la part du Mi­nis­tère des Af­faires mu­ni­ci­pales et de l’oc­cu­pa­tion du ter­ri­toire concer­nant nos réunions ré­gu­lières? Une plus grande ou­ver­ture, da­van­tage de com­mu­ni­ca­tion et une trans­pa­rence per­met­traient des réunions plus convi­viales », de­mande-t-elle.

Le ter­ri­toire étant amé­na­gé à 90 %, il faut donc trou­ver une stra­té­gie orien­tée vers un équi­libre bud­gé­taire sans être obli­gé de sur­taxer les ci­toyens. « Il faut aus­si nous don­ner une vé­ri­table vi­sion d’ave­nir pour le dé­ve­lop­pe­ment du­rable de l’en­vi­ron­ne­ment; par exemple, de dé­ve­lop­per l’éco­tou­risme », sou­ligne la dame qui n’hé­site pas à bri­guer les suf­frages.

« Il est donc de mon de­voir de mieux re­pré­sen­ter les gens et dy­na­mi­ser notre dé­mo­cra­tie. Bref, il est grand temps d’être fier de notre iden­ti­té », conclut-elle. —

PHO­TO­THÈQUE

Syl­vie Jo­ly dé­sire pas­ser du rôle de conseillère à ce­lui de mai­resse.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.