Por­trait de l’agri­cul­ture dans Vau­dreuil-Soulanges

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

La pro­por­tion de la — AGRI­CUL­TURE zone agri­cole dans la MRC de Vau­dreuilSou­langes est plus im­por­tante que dans les MRC de la CMM (67 %), mais moins que dans l’en­semble de la Mon­té­ré­gie (86 %). Les mu­ni­ci­pa­li­tés de L’ÎleCa­dieux, L’Île-Per­rot, Pin­court, Poin­tedes-Cas­cades, Ter­rasse-Vau­dreuil et Vau­dreuil-sur-le-Lac, toutes com­prises dans la CMM (Com­mu­nau­té mé­tro­po­li­taine de Mon­tréal), n’ont pas de su­per­fi­cies agri­coles sur leur ter­ri­toire L’agri­cul­ture ici est im­por­tante à tel point que Vau­dreuil-Soulanges nour­rit les po­pu­la­tions du Qué­bec et de l’On­ta­rio en leur four­nis­sant cé­réales, lait, viande, fruits et lé­gumes en abon­dance.

Et les genres de pro­duc­tions sont on ne peut plus va­riés, même si deux ou trois de­meurent do­mi­nantes.

PRO­FIL

Il convient d’abord de dres­ser un por­trait du vi­sage agri­cole de Vau­dreuil-Soulanges. Il faut savoir qu’en 2016, pas moins de 450 fermes étaient re­cen­sées et 744 pro­duc­teurs agri­coles. Étran­ge­ment, le bois re­pré­sente aus­si une pro­duc­tion puis­qu’elle est consi­dé­rée faire par­tie du monde agri­cole. En tête ? La pro­duc­tion de grains et cé­réales, du lait et du boeuf. Le ter­ri­toire dans Vau­dreuil-Soulanges oc­cupe 65 237 hec­tares ré­par­tis sur 17 des 23 mu­ni­ci­pa­li­tés sur une su­per­fi­cie to­tale de la MRC de 85 441 hec­tares.

Par­mi ces 65 000 hec­tares, c’est la pro­duc­tion de cé­réales (maïs, so­ja) et pro­téa­gi­neux, ces der­niers des­ti­nés prin­ci­pa­le­ment à l’ali­men­ta­tion des ani­maux (so­ja et autres) qui oc­cupe donc le plus gros du ter­ri­toire. Suivent le four­rage, les lé­gumes (in­cluant les pommes de terre et les cham­pi­gnons), l’hor­ti­cul­ture or­ne­men­tale, l’acé­ri­cul­ture (pro­duits de l’érable) et les fruits. Il faut pré­ci­ser que d’autres su­per­fi­cies, to­ta­li­sant 5 606 hec­tares, oc­cupent le ter­ri­toire agri­cole. On parle no­tam­ment de la pro­duc­tion de bois. Mais la zone agri­cole n’est ce­pen­dant pas com­po­sée uni­que­ment de su­per­fi­cies pro­pices à l’agri­cul­ture. En ef­fet, des bâ­ti­ments non agri­coles et plu­sieurs in­fra­struc­tures rou­tières ou éner­gé­tiques y sont sou­vent com­pris.

Le pré­sident de l’Union des pro­duc­teurs agri­coles (UPA) de Vau­dreuil-Soulanges, Louis-Ma­rie Le­duc, croit que la ré­gion de­vrait avoir plus de pro­duc­tion ani­male. « Nous pro­dui­sons beau­coup de grains dans Vau­dreuil-Soulanges, mais la presque to­ta­li­té est ex­por­tée. Avec plus de pro­duc­tion ani­male, plus de grain se­rait consom­mé dans la ré­gion, in­dique le pré­sident lo­cal. De plus, ce­la fa­vo­ri­se­rait l’éco­no­mie lo­cale, ce­la crée­rait des em­plois et en­gen­dre­rait des re­tom­bées pour l’éco­no­mie dé­ri­vée liée à l’agri­cul­ture. S’il y a beau­coup d’éle­veurs de bo­vins, il pour­rait y avoir plus d’éle­veurs de vo­lailles ou de porcs, par exemple. » LÀ OÙ ÇA CULTIVE

La su­per­fi­cie des zones agri­coles va­rie gran­de­ment d’une mu­ni­ci­pa­li­té à l’autre. Les mu­ni­ci­pa­li­tés des Cèdres, SaintPo­ly­carpe, Saint-Té­les­phore, Saint-Clet, Sainte-Jus­tine-de-New­ton et Sain­teMarthe ont plus de 90 % de leur ter­ri­toire zo­né agri­cole. Ex­cluant les mu­ni­ci­pa­li­tés sans zo­nage agri­cole, Saint-La­zare (46 %), Hud­son (51 %), Vau­dreuil-Do­rion (56 %) et Ri­gaud, qui a tout de même 39 fermes sur son ter­ri­toire, à 58 %, sont les mu­ni­ci­pa­li­tés avec la plus faible pro­por­tion de zones agri­coles.

C’est à Sainte-Marthe que l’on re­trouve le plus grand nombre de fermes avec 66. Suivent les mu­ni­ci­pa­li­tés de SaintPo­ly­carpe avec 55 fermes, Les Cèdres (42), Saint-Té­les­phore (41), Sainte-Jus­tine-deNew­ton (40), Ri­gaud (39), Saint-Clet (34), Co­teau-du-Lac (27), Vau­dreuil-Do­rion (24) et Saint-La­zare (20).

TYPES DE PRO­DUC­TION

Les fermes où l’on pro­duit du grain, ce n’est pas ce qui manque dans Vau­dreuilSou­langes. À preuve, on re­trouve pas moins de 315 fermes qui en pro­duisent. Avec l’éle­vage de bo­vins, elles re­pré­sentent les deux plus grandes pro­duc­tions avec 95 fermes. On re­trouve 70 fermes de di­verses pro­duc­tions, et la culture ma­raî­chère compte 55 fermes. Dans Vau­dreuil-Soulanges, on re­cense une cin­quan­taine de fermes re­liée à la pro­duc­tion lai­tière. Quant à la pro­duc­tion de bois, c’est 48 en­tre­prises qui gra­vitent dans ce do­maine. Pas moins de 37 fermes sont spé­cia­li­sées dans la culture de fruits, lé­gumes et de trans­for­ma­tion. Par­mi les dif­fé­rents éle­vages d’ani­maux, on re­trouve, en plus des bo­vins, des che­vaux, des agneaux et mou­tons, des la­pins des chèvres, et du grand gi­bier comme les bi­sons, les wa­pi­tis et les san­gliers. On re­trouve éga­le­ment des al­pa­gas et des oi­seaux mi­gra­teurs.

Oc­cu­pant 76 % des 855 km2 du ter­ri­toire, l’agri­cul­ture re­pré­sente une grande par­tie du ca­rac­tère iden­ti­taire de la ré­gion de Vau­dreuil-Soulanges.

ÉCO­NO­MIE

En ma­tière de re­ve­nus an­nuels, c’est la pro­duc­tion de cé­réales et de pro­téa­gi­neux avec des re­ve­nus de 52 M $. Suit la pro­duc­tion hor­ti­cole avec 30 M $, les bo­vins et la pro­duc­tion lai­tière avec plus de 20 M $ et la pro­duc­tion avi­cole avec 13 M $. Les bo­vins de bou­che­rie en­grangent des re­ve­nus de 5, 5 M $.

Sources : UPA Mon­té­ré­gie, CPTAQ ,

MRC Vau­dreuil-Soulanges

STÉ­PHANE FOR­TIER

PHO­TO STÉ­PHANE FOR­TIER

Le grain se veut la plus im­por­tante pro­duc­tion agri­cole dans Vau­dreuil-Soulanges.

PHO­TO STÉ­PHANE FOR­TIER

C’est à Sainte-Marthe que l’on re­trouve le plus grand nombre de fermes.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.