Une page d’his­toire est tour­née à Ri­viè­reBeau­dette

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

La der­nière séance du con­seil mu­ni­ci­pal en ce dé­but du mois d’oc­tobre, et ce avant le pro­chain scru­tin à Ri­vière-Beau­dette, a don­né lieu à soi­rée em­preinte d’émo­tion.

En ef­fet, celle qui siège —PO­LI­TIQUE au con­seil mu­ni­ci­pal de­puis une tren­taine d’an­née, Mi­che­line Sau­vé, par­ti­ci­pait à sa der­nière séance du con­seil le 2 oc­tobre.

APRÈS 30 ANS...

« Cette as­sem­blée fort émou­vante mar­quait une page d’his­toire de Ri­viè­reBeau­dette, men­tionne le maire élu par ac­cal­ma­tion, Pa­trick Bou­sez qui la cô­toie de­puis plu­sieurs an­nées. Mi­che­line pro­fi­te­ra d’une re­traite bien mé­ri­tée après 30 ans à sié­ger au con­seil. Très peu de gens, en­core moins de femmes, au­ront réus­si cet exploit au Qué­bec. Je crois que ja­mais plus per­sonne n’éga­le­ra ce re­cord », sou­tient le maire. sa trace, je l’en re­mer­cie et la fé­li­cite », rap­pelle Pa­trick Bou­sez. J’au­rai com­men­cé ma car­rière po­li­tique avec elle et je suis fier de l’avoir connue. Les mots m’ont man­qué, lors du con­seil, pour lui ex­pri­mer toute notre gra­ti­tude. Je lui sou­haite une belle re­traite, une page se tourne, un cha­pitre s’achève, mais la vie conti­nue, Je perds une col­lègue, mais je se­rai tou­jours son ami », a ex­pri­mé Pa­trick Bou­sez.

CONTEXTE HIS­TO­RIQUE

Pour le maire, un point im­por­tant doit être te­nue en compte, le contexte. « Il y a le fait que l’on parle d’une pe­tite lo­ca­li­té et sur­tout, que Mme Sau­vé a été élue la pre­mière fois dans les an­nées 1980. Il n’y avait pas beau­coup de femmes en po­li­tique et en­core moins en po­li­tique mu­ni­ci­pale », re­late Par­trick Bou­sez. Ce der­nier ra­pelle éga­le­ment qu’avec ses an­nées d’ex­pé­rience, elle sa­vait ra­me­ner tout le monde les deux pieds sur terre. « Quand nos idées étaient trop flyées, elle avait le don de nous ra­me­ner à l’ordre », ra­conte le maire.

Pour lui, une telle lon­gé­vi­té re­lève de l’exploit. « Au fil des an­nées, elle a su s’adap­ter. Elle était res­pec­tée de tous. C’est femme, c’est un grand livre d’his­toire à Ri­vière-Beau­dette. « Si elle na­vait pas dit qu’elle res­tait, je puis vous as­su­rer qu’elle au­rait été ré­élue le 5 no­vembre », croit le pre­mier ci­toyen. Au mo­ment d’écrire ces lignes, deux can­di­dats étaient en lice pour rem­pla­cer Mi­che­line Sau­vé soit Pa­trick Au­thier et Ré­jean Four­nier.

Il y au­ra donc as­su­ré­ment un scru­tin pour un siège à Ri­vière-Beau­dette le 5 no­vembre pro­chain.

STÉ­PHANE FOR­TIER

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.