Les his­toires dé­ra­pantes d’un La­za­rois

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

Dans cet ou­vrage, in­ti­tu­lé —LEC­TURE

Dé­ra­page, on re­trouve neuf ré­cits dont la chute est tou­jours in­at­ten­due. « Les conclu­sions sont dé­con­cer­tantes, elles dé­rapent, ce qui ex­plique le titre de mon re­cueil, men­tionne l’au­teur d’en­trée de jeu. Elles dé­rapent oui, mais sans ja­mais être dé­ca­lées », s’em­presse-t-il d’ajou­ter.

RE­NOUER AVEC L’ÉCRI­TURE

An­cien jour­na­liste d’un heb­do­ma­daire abi­ti­bien, at­ta­ché de presse de­ve­nu avo­cat et oeu­vrant comme juge au tri­bu­nal ad­mi­nis­tra­tif du tra­vail, Phi­lippe Bou­vier a tou­jours ai­mé ra­con­ter des his­toires. « Quand j’étais jour­na­liste, je ra­con­tais dé­jà des his­toires. Ma car­rière a tou­jours été axée sur l’écrit et la pa­role. Je vou­lais re­nouer avec l’écrit. Ce pre­mier livre est un peu une carte de vi­site. Je vou­lais sa­voir d’abord si j’étais ca­pable d’avoir as­sez de souffle pour écrire une nou­velle », ex­plique ce­lui qui croit que, bien sûr, le but d’écrire c’est en fin de compte, d’être lu.

Pour ce faire, l’écri­vain croit qu’il faut que les lec­teurs doivent se re­con­naître dans ce qu’ils lisent. « Chaque lec­teur va y dé­cou­vrir une nou­velle où il va se re­con­naître, mais il re­trou­ve­ra éga­le­ment des sen­ti­ments et des émo­tions divers comme la sur­prise, par­fois l’ef­froi et le sen­ti­men­ta­lisme. Je joue sur tous les sen­ti­ments afin que tout le monde y trouve son compte », af­firme l’au­teur.

Un La­za­rois, Phi­lippe Bou­vier, vient tout juste de pu­blier un re­cueil de nou­velles qui sau­ra sur­prendre le lec­teur à chaque fois que ce der­nier en tour­ne­ra la der­nière page.

CE N’EST QU’UN DÉ­BUT

Phi­lippe Bou­vier n’en­tend pas en res­ter là. « J’ai bien d’autres idées pour un se­cond re­cueil de nou­velles et j’ai même un ro­man en préparation. Dans ce ro­man, j’ai dé­jà des per­son­nages dé­fi­nis et j’ai dé­jà deux cha­pitres de com­plé­tés », de ré­vé­ler Phi­lippe Bou­vier qui ne vou­lait pas at­tendre la re­traite pour com­men­cer à écrire. « Et je le fais pour le plai­sir », s’em­presse d’ajou­ter Phi­lippe Bou­vier. LAN­CE­MENT

« Mon livre a été pu­blié à compte d’au­teur aux édi­tions Carte blanche. Cette mai­son d’édi­tion trans­forme tes rêves en réa­li­té », dit-il convain­cu. On peut trouver le re­cueil de nou­velles de Phi­lippe Bou­vier dans toutes les li­brai­ries où on peut le com­man­der en ligne aux édi­tions Carte blanche au prix de 20 $. L’au­teur lan­ce­ra of­fi­ciel­le­ment son livre le 21 no­vembre pro­chain au Centre com­mu­nau­taire de Saint-La­zare si­tué au 130, rue du Bois, et ce, sur le coup de 19 h. À cette oc­ca­sion des ex­traits du re­cueil se­ront lus et l’au­teur se prê­te­ra par la suite à une séance de si­gna­ture de l’ou­vrage. STÉPHANE FOR­TIER

PHOTO STÉPHANE FOR­TIER

Phil­lippe Bou­vier, un La­za­rois, en est à son pre­mier ou­vrage comme au­teur.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.