Comment pré­ve­nir l’épui­se­ment pro­fes­sion­nel en mi­lieu agri­cole?

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

Grande fa­tigue, sen­ti­ment d’échec et dés­in­té­rêt au tra­vail, perte d’ap­pé­tit, manque de concen­tra­tion, chan­ge­ments de com­por­te­ment (re­pli sur soi, agres­si­vi­té, etc.), pro­pos ex­pri­mant le déses­poir.

L’épui­se­ment pro­fes­sion­nel —SO­CIÉ­TÉ touche de nom­breux agri­cul­teurs aux prises avec un stress cons­tant.Des sta­tis­tiques pré­oc­cu­pantes

L’Or­ga­ni­sa­tion mon­diale de la San­té es­time que l’agri­cul­ture est l’un des sec­teurs les plus à risque en ma­tière de dé­tresse psy­cho­lo­gique et de sui­cide, dont le taux se­rait de deux à trois fois plus éle­vé chez les agri­cul­teurs. Ce­ci s’ex­pli­que­rait par la com­bi­nai­son de fac­teurs tels que la charge de tra­vail co­los­sale, l’im­pré­vi­si­bi­li­té de la mé­téo, l’in­sta­bi­li­té des mar­chés, la mon­dia­li­sa­tion, le prix des quo­tas, l’en­det­te­ment et les obli­ga­tions en­vi­ron­ne­men­tales.

DES ME­SURES CONCRÈTES

Pour pré­ve­nir l’épui­se­ment pro­fes­sion­nel, les ges­tion­naires peuvent ap­pli­quer di­verses me­sures, dont les sui­vantes :

• Éva­luer l’échéan­cier et ré­gu­ler la charge de tra­vail de fa­çon à conser­ver l’équi­libre entre la vie pro­fes­sion­nelle et la vie pri­vée; • Of­frir une for­ma­tion conti­nue aux em­ployés; • Dé­ve­lop­per des mé­ca­nismes par­ti­ci­pa­tifs; • Mettre en place un sys­tème de re­con­nais­sance du tra­vail;

• Fixer des at­tentes claires et réa­listes à chaque tra­vailleur et s’as­su­rer que cha­cun les com­prend bien;

• Dé­ve­lop­per et en­cou­ra­ger le sou­tien aux tra­vailleurs;

• Te­nir ré­gu­liè­re­ment des réunions d’équipe et ré­gler col­lec­ti­ve­ment les pro­blèmes ou les dys­fonc­tion­ne­ments au sein de l’en­tre­prise;

• In­for­mer les tra­vailleurs sur l’épui­se­ment pro­fes­sion­nel, les moyens de le pré­ve­nir et les dif­fé­rentes res­sources d’aide à leur dis­po­si­tion.

DES STRA­TÉ­GIES IN­DI­VI­DUELLES

À titre per­son­nel, éla­bo­rer des stra­té­gies pour prendre soin de vous (mé­di­ter, écou­ter de la mu­sique, lire, faire des éti­re­ments, etc.) et dé­ter­mi­ner des prio­ri­tés rai­son­nables pour la se­maine, le mois et l’an­née à ve­nir sont de bons moyens de pré­ser­ver votre bien-être men­tal.

— H.C.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.