Ma­rie Cinq-mars tra­hie se sent

Opé­ra­tion cen­tra­li­sa­tion à Mon­tréal

L'Express d'Outremont - - LA UNE - Ma­rie-pier Ga­gné

«Si j'avais le maire de Ville Mont-Royal de­vant moi en ce mo­ment, je lui di­rais à quel point il a eu rai­son de choi­sir la dé­fu­sion et com­bien moi, j'ai eu tort.» -Ma­rie Cinq-Mars, mai­resse de l'ar­ron­dis­se­ment d'Ou­tre­mont

«Si j’avais le maire de Ville Mont-Royal de­vant moi en ce mo­ment, je lui di­rais à quel point il a eu rai­son de choi­sir la dé­fu­sion et com­bien moi, j’ai eu tort.»

Exas­pé­rée, la mai­resse d’Ou­tre­mont, Ma­rie Cinq-Mars, n’en dé­mord pas: la ré­forme sur le fi­nan­ce­ment des ar­ron­dis­se­ments est «comme une claque en plein visage». Si l’élue a un re­gret en ce mo­ment, c’est de ne pas avoir choi­si la dé­fu­sion pour Ou­tre­mont en 2005, comme d’autres villes qui ont dé­ci­dé de vo­ler de leurs propres ailes et de re­de­ve­nir au­to­nomes.

«Quand il y a eu le mou­ve­ment des dé­fu­sions, les Ou­tre­mon­tais se sont pro­non­cés sur leur dé­sir de res­ter un ar­ron­dis­se­ment de la Ville de Mon­tréal, à la condition de pré­ser­ver une au­to­no­mie et une grande qua­li­té de ser­vices de proxi­mi­té. C’est un bris de contrat. On nous a tra­his, on nous a men­ti.»

Plus de pou­voirs à la ville centre

La ré­forme de cen­tra­li­sa­tion, pro­po­sée le 8 juillet par l’ad­mi­nis­tra­tion du maire de Mon­tréal, De­nis Co­derre, pré­voit que les bud­gets des ar­ron­dis­se­ments se­ront éta­blis se­lon des cal­culs bien pré­cis.

Elle vise éga­le­ment à concen­trer plus de pou­voirs à la ville centre, no­tam­ment en ce qui a trait à la col­lecte des or­dures, à la co­or­di­na­tion des dé­pôts à neige, à la ges­tion du sta­tion­ne­ment et à l’oc­troi de per­mis de construc­tion et de ré­no­va­tion.

Par ces me­sures, Ou­tre­mont perd 4 M$ sur son bud­get de fonc­tion­ne­ment, ce qui re­pré­sente en­vi­ron 20% de cou­pures sur son bud­get ac­tuel.

«Ou­tre­mont donne en­vi­ron 50M$ en taxes à la Ville de Mon­tréal et en re­çoit juste 13M$. Est-ce qu’on va re­ce­voir en­core moins?», se ques­tionne Mme Cinq-Mars.

L’élue croit fer­me­ment qu’il y a du gas­pillage à la ville centre. «C’est in­ac­cep­table, ça ne se peut juste pas», sou­pire-t-elle.

In­for­mer les gens

Pour l’ins­tant, la pré­oc­cu­pa­tion pre­mière de la mai­resse est de gar­der les ci­toyens de son ar­ron­dis­se­ment bien au fait des dé­ve­lop­pe­ments du dos­sier.

«Je ne sens pas d’ou­ver­ture de la part de la vil­le­centre pour l’ins­tant, mais je vais quand même conti­nuer de me battre pour faire va­loir mon point de vue. Ça ne res­te­ra pas ain­si», a-t-elle as­su­rée.

Des votes à ce su­jet au­ront lieu à la séance du con­seil de la Ville de Mon­tréal du 18 août. Mme Cinq-Mars y se­ra pour dé­fendre les in­té­rêts de son ar­ron­dis­se­ment.

(Pho­to TC Me­dia - Ar­chives)

La mai­resse d’Ou­tre­mont, Ma­rie Cinq-Mars, re­grette qu’Ou­tre­mont n’ait pas choi­si la dé­fu­sion en 2005.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.