Une vi­sion par­ta­gée pour le dé­ve­lop­pe­ment de Ville Mont-Royal

L'Express d'Outremont - - OUTREMONT EN CHANTIER - PUBLIREPORTAGE - CORINNE LABERGE

Yves Gi­gnac a por­té dif­fé­rents cha­peaux dans son par­cours. À titre de consul­tant au­près de la pré­cé­dente mai­resse de Ville Mont-Royal, il a ac­com­pli le man­dat de re­vi­ta­li­ser l’an­cienne zone in­dus­trielle. Di­rec­teur du dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique de­puis 2012, il col­la­bore étroi­te­ment avec le maire Phi­lippe Roy, la di­rec­trice gé­né­rale Ava Couch, ain­si que les en­tre­pre­neurs, in­ves­tis­seurs et vi­sion­naires qui par­ti­cipent à l’ex­pan­sion éco­no­mique du ter­ri­toire.

« À mon ar­ri­vée à Mont-Royal, il y a une di­zaine d’an­nées, il y avait un taux de va­cance de 30 % dans la vieille zone in­dus­trielle. Con­crè­te­ment, un pied car­ré sur trois était va­cant ou dis­po­nible, ra­conte Yves Gi­gnac. Il y avait une réelle dif­fi­cul­té d’at­ti­rer des en­tre­prises dans le sec­teur et les bâ­ti­ments n’étaient pas adap­tés aux nou­velles exi­gences ma­nu­fac­tu­rières. »

Ob­ser­vant que deux grands noms de la dé­co­ra­tion ve­nus s’éta­blir dans la zone in­dus­trielle par­ve­naient à réus­sir, le consul­tant et l’ad­mi­nis­tra­tion ont réa­li­sé qu’il s’agis­sait d’un do­maine à ex­ploi­ter.

« Nous avons lan­cé une pro­mo­tion pour ame­ner d’autres en­tre­prises de la dé­co­ra­tion et ça a fonc­tion­né. De l’es­pace in­dus­triel a été conver­ti en es­pace com­mer­cial, ce que les rè­gle­ments de zo­nage per­met­taient. Les pro­prié­taires, plu­tôt que de de­man­der 3-4 $ le pied car­ré pour de l’es­pace in­dus­triel, pou­vaient en de­man­der 15-20 $ pour le même pied car­ré au com­mer­cial », ob­serve M. Gi­gnac.

Un quartier es­sen­tiel­le­ment dé­dié à la dé­co­ra­tion s’est dé­ve­lop­pé à Mont-Royal. Si­tué le long de l’au­to­route Dé­ca­rie, le Quartier De­si­gn Royal­mount re­groupe au­jourd’hui un par­te­na­riat d’une cin­quan­taine de ma­ga­sins, dis­tri­bu­teurs, ar­ti­sans et ar­chi­tectes.

DÉFIS D’ÉQUIPE

Der­rière cha­cun des pro­jets, se trouve l’ini­tia­tive d’une équipe, mais aus­si des gens d’af­faires qui par­tagent la vi­sion. « Ça prend des en­tre­pre­neurs et des in­ves­tis­seurs qui y croient et prennent des risques. Puis­qu’on parle de bâ­tis­seurs, c’est grâce aux in­di­vi­dus comme eux que la ville s’est bâ­tie », rap­pelle le di­rec­teur du dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique. L’homme qua­li­fie son rôle de « fa­ci­li­ta­teur ».

Au sein d’un pay­sage so­cio-éco­no­mique tou­jours en mou­ve­ment, les défis sont nom­breux. Du cam­pus de l’Uni­ver­si­té de Mon­tréal im­pli­quant la ve­nue de mil­liers d’étu­diants, aux dif­fé­rentes zones com­mer­ciales - dont le centre-ville de Ville Mont-Royal - en pas­sant par le sec­teur in­dus­triel den­sé­ment construit où l’en­jeu de­meure la re­con­ver­sion de l’in­ven­taire bâ­ti ; les dos­siers ap­pellent une pré­sence sur le ter­rain.

Avec le maire en place Phi­lippe Roy, Yves Gi­gnac pour­suit l’ob­jec­tif de dé­ve­lop­per et convaincre les en­tre­prises de s’éta­blir à Mont-Royal. « Nous avons un maire com­pé­tent, ou­vert et dé­voué à sa com­mu­nau­té, qui a l’in­té­rêt de ses ci­toyens à coeur. La di­rec­trice gé­né­rale Ava Couch com­plète l’équipe. Femme de ri­gueur à la ges­tion très ser­rée, elle est un atout pour la ville », sou­ligne Gi­gnac, qui pri­vi­lé­gie une vi­sion pour l’en­semble de la po­pu­la­tion.

« Peu im­porte le pro­jet, la ques­tion est quel se­ra l’im­pact fi­nan­cier sur les ré­si­dents ? Si ce n’est pas ren­table, on ne le fait pas ! »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.