Tra­vaux re­cord à Mon­tréal en 2016

L'Express d'Outremont - - ACTUALITÉS - Ma­thias.mar­chal@jour­nal­me­tro.com

MA­THIAS MAR­CHAL

CHANTIERS. La Ville de Mon­tréal a ef­fec­tué en 2016 un nombre re­cord de tra­vaux sur ses ré­seaux d’eau et de routes. Tou­te­fois, la ca­dence ne ra­len­ti­ra pas avant plu­sieurs an­nées.

Se­lon les don­nées pré­sen­tées mer­cre­di, la Ville a dé­pen­sé 581M $ dans des chantiers d’in­fra­struc­tures, soit 30 % de plus qu’en 2015. Elle a en outre at­teint un taux de réa­li­sa­tion de 110% par rap­port à ses pro­jec­tions, alors que les cinq an­nées pré­cé­dentes, ce pour­cen­tage tour­nait en moyenne au­tour de 60 %.

« Bien que 2015 était une an­née re­cord, les chiffres de 2016 sont en­core plus im­pres­sion­nants », a men­tion­né mer­cre­di Lio­nel Pe­rez, l’élu res­pon­sable des in­fra­struc­tures. Ce der­nier a sou­li­gné les ef­forts consen­tis sur la co­or­di­na­tion, l’aug­men­ta­tion des plages de tra­vail, les pé­na­li­tés et les bo­nis de per­for­mance, ain­si que de nou­velles clauses d’ex­pé­rience dans les ap­pels d’offres.

Les prix de ces tra­vaux d’in­fra­struc­ture, qui étaient ar­ti­fi­ciel­le­ment gon­flés par la cor­rup­tion du­rant l’ère de Gé­rald Trem­blay, ont conti­nué de bais­ser, a fait sa­voir M. Pe­rez. En 2015, les chantiers réa­li­sés avaient coû­té en moyenne 9 % de moins que les es­ti­ma­tions ini­tiales des fonc­tion­naires. En 2016, la di­mi­nu­tion a été d’en­vi­ron 5 %.

Du cô­té du ré­seau d’eau, les prin­ci­paux ob­jec­tifs ont été at­teints à un coût in­fé­rieur de 20M$, s’est fé­li­ci­tée Chan­tal Rou­leau, l’élue res­pon­sable de l’eau à la Ville. Un seul pro­jet d’en­ver­gure a pris du re­tard, ce­lui de la construc­tion de l’énorme bas­sin de ré­ten­tion Rock­field à La­chine.

L’op­po­si­tion of­fi­cielle sou­ligne la né­ces­si­té d’ef­fec­tuer un rat­tra­page dans la ré­pa­ra­tion des in­fra­struc­tures. Elle note tou­te­fois plu­sieurs la­cunes dans l’exé­cu­tion. « Les ré­sul­tats de la Ville ont no­tam­ment été ob­te­nus au dé­tri­ment des pié­tons [seu­le­ment 60 % des in­ter­sec­tions pla­ni­fiées pour 2016 ont fi­na­le­ment été sé­cu­ri­sées] », a sou­li­gné l’élu de Pro­jet Mon­tréal, Syl­vain Ouel­let.

Ce der­nier en a pro­fi­té pour rap­pe­ler que plu­sieurs chantiers avaient dû être stop­pés, car étant mal réa­li­sés, et que plu­sieurs rues ont été re­cons­truites à l’iden­tique sans in­clure des amé­lio­ra­tions telles que des pistes cy­clables ou la plan­ta­tion d’arbres.

Avis aux au­to­mo­bi­listes, si le centre-ville se­ra épar­gné cet été par les tra­vaux pour cause de fes­ti­vi­tés du 375e, les cônes orange ne sont pas près de dis­pa­raître, bien au contraire. « Pour main­te­nir nos 4000km de rues en état, il faut en re­faire 4% par an­née, soit en­vi­ron 155km par an», a ré­su­mé M. Pe­rez. Avec 198 km de re­faits en 2016, ce n’est que la pre­mière an­née qu’une ad­mi­nis­tra­tion mu­ni­ci­pale mon­tréa­laise dé­passe la cible.

(Pho­to : TC Me­dia – Ar­chives)

La pa­tience des au­to­mo­bi­listes a été mise à rude épreuve au cours de la der­nière an­née alors que les chantiers et les cônes orange se sont mul­ti­pliés.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.