Bien­tôt un nou­veau pal­ma­rès de la mé­dio­cri­té rou­tière

L'Express d'Outremont - - ACTUALITÉS - RÉDACTION TC ME­DIA

SONDAGE. CAA-Qué­bec fait ap­pel aux usa­gers de la route pour ré­per­to­rier les pires routes du Qué­bec. Les gens ont jus­qu’au 4 mai pour dé­non­cer les tron­çons rou­tiers qu’ils jugent mal en point.

La cam­pagne en est cette an­née à sa troi­sième an­née. L’an der­nier, pas moins de 14 000 si­gna­le­ments ont été en­re­gis­trés.

Par­mi toutes les plaintes lo­gées au­près du mi­nis­tère des Transports en 2015-2016, celles concer­nant l’état de la chaus­sée ont con­nu la hausse la plus mar­quée, soit près de 20 %, to­ta­li­sant 2200 plaintes.

« La qua­li­té du ré­seau rou­tier est clai­re­ment au coeur des pré­oc­cu­pa­tions des Qué­bé­cois. Des mil­liards de dol­lars sont ver­sés chaque an­née par les usa­gers du ré­seau et il est es­sen­tiel de leur per­mettre d’être en­ten­dus », note par voie de com­mu­ni­qué Sophie Ga­gnon, vice-pré­si­dente com­mu­ni­ca­tions et af­faires pu­bliques chez CAA-Qué­bec.

Les au­to­mo­bi­listes, ca­mion­neurs, mo­to­cy­clistes, cy­clistes et pié­tons sont in­vi­tés à en­re­gis­trer leur choix. Les usa­gers de la route peuvent vo­ter au­tant de fois qu’ils le dé­si­rent. Seule res­tric­tion, on ne peut vo­ter plus d’une fois par jour pour la même route.

Plu­sieurs prix se­ront dis­tri­bués par­mi tous ceux qui au­ront pris part à la cam­pagne.

En 2016, 90 % des routes ci­blées par les par­ti­ci­pants ont été ré­pa­rées et amé­lio­rées.

« Dans les mois sui­vant la pu­bli­ca­tion de notre top 10, 15M $ ont été in­ves­tis et pré­vus sur les routes iden­ti­fiées. Coïn­ci­dence ou pas, ce qui im­porte, c’est que les ré­pa­ra­tions soient ef­fec­tuées dans les meilleurs dé­lais », ajoute Mme Ga­gnon.

À la fin de la cam­pagne, CAA-Qué­bec com­mu­ni­que­ra les ré­sul­tats aux au­to­ri­tés concer­nées et as­su­re­ra un sui­vi sur les in­ves­tis­se­ments réa­li­sés.

TC Me­dia – Ar­chives)

Les pas­sages ré­pé­ti­tifs sur les routes dé­la­brées ont des im­pacts réels pour les usa­gers. La ré­pa­ra­tion d’une roue ou d’un pneu se chiffre de 200 à 300$, main-d’oeuvre en sus, et pour la ré­pa­ra­tion de la sus­pen­sion à plus de 1000$.(Pho­to:

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.