Cam­pagne an­ti-fu­sion sur les ré­seaux so­ciaux

L'Express d'Outremont - - ACTUALITÉS - FRÉ­DÉ­RIC LA­CROIX-COU­TURE fre­de­ric.la­croix-cou­ture@tc.tc

Le per­son­nel du CHU Sainte-Justine monte d’un cran la pres­sion pour ré­cla­mer du mi­nistre de la Santé, Gaé­tan Bar­rette, qu’il mette un terme à la fu­sion de la di­rec­tion et du con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion de l’éta­blis­se­ment avec ceux du Centre hos­pi­ta­lier de l’Uni­ver­si­té de Mon­tréal (CHUM).

La ba­taille du Con­seil des mé­de­cins, des den­tistes et pharmaciens (CMDP) de l’hô­pi­tal mère-en­fant se dé­place main­te­nant vers les ré­seaux so­ciaux afin de re­joindre le pu­blic.

« Cette cam­pagne est des­ti­née à in­for­mer et à sen­si­bi­li­ser les ci­toyens du Qué­bec à l’ave­nir du CHU Sainte-Justine. De les sen­si­bi­li­ser sur­tout à l’im­por­tance que Sainte-Justine conti­nue d’avoir tous les le­viers dont il a be­soin pour pour­suivre son oeuvre d’ex­cel­lence », a sou­te­nu la pré­si­dente du CMDP, Dre Va­lé­rie La­marre, en confé­rence de presse le 12 oc­tobre.

En plus d’un compte Twit­ter, l’ins­tance a ré­cem­ment ou­vert, sous le nom « Ai­mer. Dé­fendre. En­semble, pro­té­geons l’ave­nir du CHU Sainte-Justine», une page Fa­ce­book sur la­quelle sont dif­fu­sés des lettres d’ap­pui, des ar­ticles, des chro­niques et des édi­to­riaux.

« On ar­rê­te­ra la cam­pagne au mo­ment où ils (le gou­ver­ne­ment) au­ront re­con­nu qu’on veut une pleine au­to­no­mie avec un CA et une di­rec­tion à nous», a fait va­loir le Dr Mi­chel Lal­lier, pré­sident du co­mi­té vi­gi­lance et mo­bi­li­sa­tion du CMDP.

AP­PUI SYN­DI­CAL

La le­vée de bou­cliers contre la fu­sion s’est amor­cé cet été avec l’en­voie d’une lettre au mi­nistre Bar­rette pour qu’il an­nule sa dé­ci­sion, dé­cré­tée en sep­tembre 2015.

De­puis, les trois par­tis d’op­po­si­tions à l’As­sem­blée na­tio­nale, des mé­de­cins re­trai­tés et l’an­cien mi­nistre de la Santé Claude Cas­ton­guay se sont ran­gés der­rière le per­son­nel de l’hô­pi­tal.

La Confé­dé­ra­tion des syn­di­cats na­tio­naux, qui re­pré­sente in­fir­mières et pro­fes­sion­nels, ajoute main­te­nant sa voix aux op­po­sants.

IM­PACTS

L’ob­jec­tif de cette dé­ci­sion du mi­nistre Bar­rette est d’as­su­rer une conti­nui­té de soins entre l’en­fance et l’âge adulte.

L’ar­gu­ment est tou­te­fois re­je­té par le CDPM, qui es­time qu’une fois adultes, les pa­tients de l’ex­té­rieur de Mon­tréal se fe­ront soi­gner dans leur ré­gion.

Le con­seil craint que Sainte-Justine se noie dans le « grand CHUM ». Le per­son­nel s’in­quiète aus­si de comp­ter sur moins de res­sources et d’ob­ser­ver un af­fai­blis­se­ment du pou­voir de re­pré­sen­ta­tion de l’ins­ti­tu­tion.

« Les ef­fets sont plus in­si­dieux. Il y a eu un peu une perte de per­son­nel stra­té­gique, mais

SANTÉ.

c’est à long terme qu’on ver­ra se ma­ni­fes­ter les im­pacts né­fastes du re­grou­pe­ment», men­tionne Dre La­marre qui rap­pelle le dossier Op­ti­lab dans le­quel Sainte-Justine a per­du des ac­ti­vi­tés de la­bo­ra­toire au pro­fit du CHUM. De son cô­té, le ca­bi­net du mi­nistre se dé­fend de vou­loir fu­sion­ner les deux centres hos­pi­ta­liers. Il sou­tient que le re­grou­pe­ment ad­mi­nis­tra­tif n’em­pêche au­cun d’eux d’avoir une iden­ti­té propre en évo­quant la mise sur pied d’un pro­jet-pi­lote de cli­nique en im­mu­no­thé­ra­pie orale à Sainte-Justine.

«C’est un exemple clair qui dé­montre à quel point nous re­con­nais­sons la spé­ci­fi­ci­té et l’ex­per­tise de l’éta­blis­se­ment», in­dique l’at­ta­chée de presse de Gaé­tan Bar­rette, Ca­the­rine W. Au­det.

D’autres ac­tions du CDPM pour­raient suivre pour convaincre le gou­ver­ne­ment de bou­ger.

(Pho­to : TC Me­dia – Fré­dé­ric La­croix-Cou­ture)

La mo­bi­li­sa­tion s’in­ten­si­fie pour faire an­nu­ler le re­grou­pe­ment des di­rec­tions du CHU Sainte-Justine et du CHUM.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.