Ulysse lance sa sai­son

L'Express Montcalm - - LA UNE - DA­NIEL RI­CHARD

je

HO­CKEY. Le Com­plexe JC Per­reault était bon­dé et les par­ti­sans du Ulysse M19 sont re­par­tis de ce match d’ou­ver­ture avec le sou­rire. Loin d’être ga­gnée d’avance, cette ren­contre s’est sol­dée au poin­tage de 3 à 1 pour les lo­caux, qui af­fron­taient le pro­gramme sco­laire de St. Mi­chael’s, en On­ta­rio.

Les re­pré­sen­tants de La­nau­dière ont vite fait de chas­ser la ner­vo­si­té en dé­but de match, mul­ti­pliant les at­taques sur le gar­dien ad­verse. De­reck St-jean est le pre­mier à tou­cher le fond du fi­let. Ulysse prend les de­vants et ne re­gar­de­ra ja­mais en ar­rière par la suite. St-jean se fait à nou­veau com­plice sur le 2e fi­let, ce­lui d’alexandre Tou­chette. La marque a été com­plé­tée dans un fi­let dé­sert.

« Dans un match d’ou­ver­ture, le pre­mier ob­jec­tif est la vic­toire. Nous vou­lions dé­bu­ter du bon pied. Je sais que les joueurs étaient ner­veux avant le match, avec les pré­sen­ta­tions et la foule im­po­sante. Le fait d’avoir mar­qué tôt dans le match a ai­dé à chas­ser les pa­pillons », ana­ly­sait l’en­traî­neur-chef, De­nis Cha­li­foux.

Le pi­lote de la for­ma­tion la­nau­doise est tou­te­fois d’avis que sa troupe peut of­frir du meilleur ho­ckey qu’elle ne l’a pré­sen­té : « C’est sur­tout au ni­veau de l’exé­cu­tion et de la prise de dé­ci­sion que nous pou­vons être meilleurs. Nous nous sommes amé­lio­rés à me­sure que le match avan­çait. C’est cer­tain que la sai­son dé­bute, donc la pa­tience est de mise, mais j’éva­lue que nous pour­rions tout de même être en avance à ce cha­pitre. »

Le signe en­cou­ra­geant pour les hommes de Cha­li­foux est qu’ils ont réus­si à main­te­nir une avance, con­trai­re­ment à leurs deux der­nières ren­contres, qui se sont sol­dées par une dé­faite et un match nul. « Nous avons eu peur lors­qu’ils ont mar­qué un but pour faire 2 à 1, mais nous nous sommes concen­trés sur notre rôle res­pec­tif et nous avons re­pris le contrôle. Notre 4e trio a très bien tra­vaillé et notre gar­dien a fait les ar­rêts au bon mo­ment », ex­plique Simon Brouillard.

« C’est d’au­tant plus dif­fi­cile de se pré­pa­rer lorsque nous igno­rons tout de l’ad­ver­saire. Il faut s’ajus­ter en cours de route, parce que nous ne connais­sons pas les joueurs et leur fa­çon de tra­vailler sur les uni­tés spé­ciales. Ça fait beau­coup à as­si­mi­ler pour des jeunes joueurs. Nous al­lons connaître une bonne se­maine d’en­traî­ne­ment et nous al­lons être plus convain­cants dans les pro­chains matchs », conclut Cha­li­foux.

(Pho­to TC Me­dia – Sté­phane Gré­goire)

Ulysse a ra­pi­de­ment pris les de­vants.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.