En­quête pré­li­mi­naire fixée pour l’ex-ami de coeur de My­lène La­li­ber­té ac­cu­sé de l’avoir tuée

L'Express Montcalm - - LA UNE - GE­NE­VIÈVE GEOF­FROY

JUS­TICE. L’an­cien ami de coeur de My­lène La­li­ber­té, ac­cu­sé de l’avoir tuée en jan­vier à Saint-lin-lau­ren­tides, su­bi­ra une en­quête pré­li­mi­naire a juillet, a-t-on ap­pris lun­di, au pa­lais de jus­tice de Jo­liette.

Max Au­bin, 21 ans, est ac­cu­sé du meurtre au pre­mier de­gré de My­lène La­li­ber­té, 24 ans. Il fait aus­si face à une ac­cu­sa­tion de har­cè­le­ment cri­mi­nel, alors qu’il l’au­rait har­ce­lée pen­dant plus d’un an avant de la tuer, le 13 jan­vier der­nier.

Ce jour-là, la jeune femme a été re­trou­vée sans vie dans son ap­par­te­ment de Saint-lin-lau­ren­tides.

Trois jours plus tard, le 16 jan­vier, Max Au­bin a for­mel­le­ment été ac­cu­sé du meurtre de son ex-amie de coeur. Il a com­pa­ru de­puis son lit d’hô­pi­tal parce qu’il se se­rait lui-même in­fli­gé des bles­sures le 13 jan­vier en es­sayant d’at­ten­ter à sa vie.

Le meurtre de My­lène La­li­ber­té pour­rait être un crime pas­sion­nel com­mis sous l’ef­fet d’in­toxi­cants.

L’avo­cat de Max Au­bin, Me Mi­chel Leclerc de l’aide ju­ri­dique, avait ré­cla­mé lors de la com­pa­ru­tion de son client qu’il su­bisse une éva­lua­tion psy­chia­trique afin de dé­ter­mi­ner sa res­pon­sa­bi­li­té quant aux actes qui lui sont re­pro­chés.

(Pho­to TC Media – Ar­chives)

Max Au­bin, 21 ans, est ac­cu­sé d’avoir tué son exa­mie de coeur, My­lène La­li­ber­té, 24 ans, le 13 jan­vier 2017, à Saint-lin-lau­ren­tides.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.