La res­tau­ra­tion d’une mai­son de Saint-es­prit à l’hon­neur

Pas­cal Ro­chon et Na­tha­lie Per­reault re­çoivent le prix Thé­rèse-ro­mer

L'Express Montcalm - - LA UNE -

HA­BI­TA­TION.

par­tie d’un en­semble de mai­sons de briques construites à la même époque. Con­trai­re­ment aux vil­lages avoi­si­nants or­ga­ni­sés de fa­çon rec­ti­ligne, Saint-es­prit s’est conso­li­dé sous la forme d’un bourg fran­çais.

RES­TAU­RA­TION

La mai­son Lachapelle a connu plu­sieurs mo­di­fi­ca­tions au fil des an­nées et l’ob­jec­tif de res­tau­ra­tion était de res­pec­ter l’état de la mai­son au dé­but des an­nées 1900. De­ve­nus pro­prié­taires en 2012, M. Ro­chon et Mme Per­reault ont conser­vé l’en­semble des élé­ments ar­chi­tec­tu­raux d’ori­gine en­core pré­sents et ils ont su re­trou­ver les cou­leurs d’époque.

Les ré­no­va­tions se sont éta­lées sur plu­sieurs an­nées et ont tou­ché l’en­semble du bâ­ti­ment. L’en­ve­loppe ex­té­rieure, no­tam­ment la fon­da­tion, les briques, les boi­se­ries et les ga­le­ries, a été re­tra­vaillée ou re­faite. Les es­paces in­té­rieurs furent en­suite ré­no­vés; bien qu’en­tiè­re­ment re­faite, la cui­sine a un ca­chet an­ces­tral.

La res­tau­ra­tion de la mai­son Lachapelle, mai­son pa­tri­mo­niale dans un sec­teur dense du noyau vil­la­geois, est l’ob­jet d’une ini­tia­tive de per­sonnes qui ont à coeur la pré­ser­va­tion du pa­tri­moine bâ­ti. Ces tra­vaux ont un ef­fet d’en­traî­ne­ment dans la com­mu­nau­té et un im­pact po­si­tif sur l’en­vi­ron­ne­ment du vil­lage.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.