Mar­cel Jet­té de­mande ré­pa­ra­tion

Jean-pierre Char­ron ne se ré­trac­te­ra pas

L'Express Montcalm - - ACTUALITÉS - JEAN JOU­BERT

La cam­pagne élec­to­rale à Sainte-ju­lienne vient de prendre une toute nou­velle tour­nure alors que Mar­cel Jet­té, le chef de l’équipe Mar­cel Jet­té, ac­cuse l’un de ses ad­ver­saires, Jean-pierre Char­ron, de ré­pandre des faus­se­tés au­près des ci­toyens à des fins po­li­tiques. Il de­mande ré­pa­ra­tion.

Se­lon Mar­cel Jet­té, de­puis le dé­but de la cam­pagne élec­to­rale, « les can­di­dats des équipes ad­verses ré­pandent des men­songes et dif­fa­ma­tion à notre égard». M. Jet­té fai­sait ain­si ré­fé­rence aux « ac­croche-porte » de l’équipe Jean-pierre Char­ron l’ave­nir de Sainte-ju­lienne dis­tri­bués à la po­pu­la­tion de la mu­ni­ci­pa­li­té et conte­nant de l’in­for­ma­tion. Lors d’un in­ha­bi­tuel point de presse, Mar­cel Jet­té a ré­pon­du aux al­lé­ga­tions de son ad­ver­saire. Do­cu­ments en main, M. Jet­té, en­tou­ré de son équipe, s’est sur­tout at­tar­dé à dé­mon­trer que les dos­siers sou­le­vés par l’équipe Char­ron dans leurs écrits avaient été ap­puyées par voie de ré­so­lu­tion, soit par M. Char­ron lui-même ou en­core par des membres de son équipe. « On ne peut par­ler des deux cô­tés de la bouche à la fois », dit M. Jet­té. À titre d’exemple, M. Jet­té parle du désac­cord de l’équipe Char­ron de l’im­plan­ta­tion du ter­rain de soc­cer au parc Jean-rou­geau. «De plus, elle dé­clare que le ter­rain est conta­mi­né. C’est M. Char­ron lui-même qui avait pro­po­sé cette ré­so­lu­tion », ajoute le can­di­dat. « L’équipe Char­ron pré­tend que le ter­rain du parc In­ter­gé­né­ra­tion­nel est conta­mi­né, rien de plus faux», ex­plique Mar­cel Jet­té, bran­dis­sant des do­cu­ments. M. Jet­té a aus­si évo­qué un vol d’eau po­table dont au­rait été vic­time Sainte-ju­lienne et qui a fait l’ob­jet d’un rap­port de po­lice pour clore ce dos­sier. Fi­na­le­ment, Mar­cel Jet­té a in­sis­té pour dire que les bud­gets ont été adop­tés à l’una­ni­mi­té avec l’ap­pui de MM. Thi­bault et Rol­lin, deux membres de l’équipe Char­ron. « Au lieu de pro­pa­ger des faus­se­tés, qu’ont-ils à of­frir aux ci­toyens ?, ques­tionne Mar­cel Jet­té. Que l’on mente à mon su­jet, je suis ha­bi­tué, mais qu’ils s’op­posent à des dé­ci­sions qu’ils ont eux-mêmes pro­po­sées, c’est un manque de res­pect en­vers tous les ci­toyens. M. Char­ron, ayez au moins la dé­cence de vous ré­trac­ter. » « Si M. Char­ron ne se ré­tracte pas ?, ce se­ra aux ci­toyens de ju­ger le 5 no­vembre pro­chain », a lan­cé M. Jet­té.

PAS DE RÉTRACTIONS

Mis au cou­rant des pro­pos de Mar­cel Jet­té, Jean-pierre Char­ron a men­tion­né qu’il n’a nul­le­ment l’in­ten­tion de se ré­trac­ter. « Au contraire, je crois que cette sor­tie de nos ad­ver­saires dé­montre un peu de pa­nique. Oui, j’ai pro­po­sé cette ré­so­lu­tion, mais ja­mais du­rant les ses­sions de tra­vail il avait été ques­tion que le ter­rain, qui de­vait être tem­po­raire, se­rait amé­na­gé sur un an­cien dé­po­toir, si­non je n’au­rais ja­mais pro­po­sé ça. Même chose pour le parc In­ter­gé­né­ra­tion­nel. Dans nos re­cherches, nous n’avons vu au­cun do­cu­ment men­tion­nant que ce ter­rain avait été dé­con­ta­mi­né, alors… Nous ne fai­sons que po­ser des ques­tions, c’est tout», ré­pète Jean-pierre Char­ron. Dans le dos­sier du vol d’eau po­table, M. Char­ron af­firme avoir des in­for­ma­tions lui lais­sant croire qu’un em­ployé mu­ni­ci­pal au­rait don­né son ac­cord à une firme de La­val pour prendre de l’eau de la mu­ni­ci­pa­li­té. « Nous avons le nom de la firme, l’en­droit où l’eau a été li­vrée ain­si que le mon­tant dé­bour­sé par l’ache­teur, lance M. Char­ron, alors lors­qu’un parle d’un vol… ». Jean-pierre Char­ron in­vite son ad­ver­saire à se re­gar­der dans un mi­roir avant de l’ac­cu­ser de men­tir et de ré­pandre des faus­se­tés.

(Pho­to TC Mé­dia Jean Jou­bert)

« Je me dois de ré­pondre lorsque les men­songes et la dif­fa­ma­tion sont en­voyés aux ci­toyens par écrit », a dit Mar­cel Jet­té.

(Pho­to TC Mé­dia ar­chives)

Jean-pierre Char­ron ne ré­pon­dra à la de­mande de son ad­ver­saire.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.