Dol­lar ou deux + sa­lue le sou­tien de la SADC

Fi­nan­ce­ment et conseils

L'Express Montcalm - - LANAUDIÈRE -

TRANSACTION. Cer­tains dos­siers né­ces­sitent beau­coup de pa­tience, de doig­té et de com­pé­tence. Ce­lui d’an­nie Lé­vesque et Wes­ley Young, les pro­prié­taires du Dol­lar ou deux +, en était un.

Il a fal­lu au moins huit mois de tra­vail de ren­contres et de né­go­cia­tions pour conso­li­der, no­tam­ment, la mise en place un mon­tage fi­nan­cier pour conclure une transaction à plu­sieurs vo­lets. En ef­fet, en mars der­nier, An­nie Lé­vesque et Wes­ley Young sont de­ve­nus les uniques pro­prié­taires des en­tre­prises Plom­be­rie Mont­calm, Crocs et Dol­lar ou Deux Plus. Le couple a pro­cé­dé à plu­sieurs chan­ge­ments dans la vo­ca­tion de Plom­be­rie Mont­calm en plus de faire l’ac­qui­si­tion de la fran­chise Dol­lar ou Deux Plus. « As­sez com­plexe comme dos­sier, rap­pelle Mme Lé­vesque. Heu­reu­se­ment, nous avons eu le sou­tien de plu­sieurs in­ter­ve­nants dans notre dos­sier et un sui­vi ex­tra­or­di­naire de la So­cié­té d’aide au dé­ve­lop­pe­ment des col­lec­ti­vi­tés (SADC). » « Chaque fi­nan­cier avait ses exi­gences et sa fa­çon de voir, ra­conte Jean-mi­chel Ga­gné, qui a tra­vaillé sur ce dos­sier. La SADC a été le pre­mier in­ter­ve­nant à se mouiller dans l’as­pect fi­nan­cier. » Par la suite, d’autres in­ves­tis­seurs ont em­bar­qué dans le pro­jet. « Nous avons sen­ti que nous n’étions pas seuls dans cette aven­ture. Dans ce dos­sier nous étions convain­cus et convain­quant que les choses iraient bien. Ce n’est parce que tu es dé­jà en affaires que les portes s’ouvrent au­to­ma­ti­que­ment pour l’ob­ten­tion de fi­nan­ce­ment », ex­plique Wes­ley Young. Ce der­nier sa­lue le tra­vail fait par la SADC dans ce dos­sier ex­cep­tion­nel. M. Wes­ley a aus­si re­mer­cié les membres de son équipe pour leur sou­tien dans ces nou­veaux pro­jets.

DEUX SOURCES

Deux pro­grammes, Stra­té­gie jeu­nesse et le Fonds d’in­ves­tis­se­ment, ont été uti­li­sés par la SADC dans ce dos­sier. « Une ex­pé­rience très en­ri­chis­sante. Mont­calm se dé­ve­loppe et nous avons à coeur son dé­ve­lop­pe­ment. Lorsque nous ren­con­trons des gens qui croient à nos pro­jets au­tant que nous et qui nous aide à le réa­li­ser, on se sent sou­te­nu», a conclu An­nie Lé­vesque. « Nous n’avons ja­mais été lais­sés à nous-mêmes dans ce pro­jet », pré­cise M. Wes­ley.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.