Taxer les pro­duits du Net et ré­duire la TVQ et la TPS en consé­quence, pro­pose le Par­ti qué­bé­cois

Pour ré­ta­blir l’équi­té fis­cale des achats

L'Express Montcalm - - ACTUALITÉ -

«La pro­po­si­tion du Par­ti qué­bé­cois vient ré­pondre au seul ar­gu­ment mis en avant par le fé­dé­ral pour exemp­ter Net­flix de toute taxa­tion, puis­qu’elle n’aug­mente pas le far­deau fis­cal des consom­ma­teurs. L’équi­té fis­cale com­mande que des me­sures soient mises en oeuvre pour as­su­rer la per­cep­tion des taxes par les en­tre­prises étran­gères qui font des affaires sur le Web. Ce­pen­dant, pour ne pas alour­dir le far­deau fis­cal des contri­buables, nous pou­vons en­vi­sa­ger de ré­duire, si­mul­ta­né­ment, les taux de la TPS et de la TVQ », avance M. Mar­ceau. Se­lon M. Mar­ceau, « l’ini­qui­té – in­tro­duite par l’en­tente Mé­la­nie Jo­ly », conclue avec Net­flix – entre les pro­duits qué­bé­cois, taxés, et les pro­duits étran­gers, non taxés, ne doit pas de­ve­nir une norme. « Les en­tre­prises qué­bé­coises souffrent dé­jà suf­fi­sam­ment de cette concur­rence dé­loyale. Près des trois quarts des achats en ligne des Qué­bé­cois sont réa­li­sés sur les por­tails d’en­tre­prises étran­gères.

BÉNIFIQUE POUR LES FA­MILLES

Cette me­sure, croit le Par­ti qué­bé­cois au­rait aus­si un ef­fet bé­né­fique sur le por­te­feuille des fa­milles. «Les chiffres montrent que plus les re­ve­nus d’une per­sonne sont éle­vés, plus elle est sus­cep­tible d’ache­ter en ligne. Or, avec notre me­sure, non seule­ment tous les achats sur le Web se­raient taxés, mais en plus, toutes les fa­milles pro­fi­te­raient d’une baisse des taxes sur l’en­semble de leurs tran­sac­tions, qu’elles soient élec­tro­niques ou tra­di­tion­nelles. » Ni­co­las Mar­ceau se ré­jouit que Car­los Leitão ait écrit à son ho­mo­logue fé­dé­ral à ce su­jet. « Ce­la dé­montre à tout le moins une vo­lon­té d’al­ler de l’avant », dit Ni­co­las Mar­ceau.

NE PAS TAXER LE COMMENCE EN LIGNE

La pro­po­si­tion avan­cée par la CAQ de ne pas taxer le com­merce en ligne des en­tre­prises qué bé­coises a fait sou­rire Ni­co­las Mar­ceau. «De cette ma­nière, n’im­porte quel com­merce pour­rait ins­tal­ler des or­di­na­teurs dans ses lo­caux, in­vi­ter ses clients à ache­ter en ligne puis à ré­cu­pé­rer leurs biens au comp­toir ; ain­si, il se sous­trai­rait en toute lé­ga­li­té à l’ap­pli­ca­tion des taxes de vente ! La CAQ de­vrait évi­ter de se pro­non­cer sur des en­jeux qu’elle ne com­prend pas », a conclu le dé­pu­té de Rous­seau.

ÉCO­NO­MIE. Ni­co­las Mar­ceau, le porte-pa­role de l’op­po­si­tion of­fi­cielle en ma­tière de fi­nances et de re­la­tions Qué­bec-ca­na­da, pro­pose une ap­proche «ga­gnant/ga­gnant». Ré­ta­blir l’équi­té fis­cale en lien avec le com­merce en ligne et pal­lier au manque de cou­rage du gou­ver­ne­ment ca­na­dien qui ne veut pas taxer Net­flix.

(Photo gra­cieu­se­té)

Ni­co­las Mar­ceau es­time que la pro­po­si­tion de son par­ti re­flète le gros bon sens.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.