Ses pa­rents avaient pla­ni­fiés des crimes sexuels contre elle pen­dant la gros­sesse

L'Express Montcalm - - ACTUALITÉ - GE­NE­VIÈVE GEOF­FROY

JUS­TICE. La pour­suite ré­clame de lourdes peines de 13 ans et de 10 ans de pé­ni­ten­cier contre un père et une mère de Saint-lin-lau­ren­tides qui avaient pla­ni­fié dès la gros­sesse d’uti­li­ser leur fille comme ob­jet sexuel.

L’homme de 31 ans et son ex-conjointe de 30 ans, qu’on ne peut nom­mer afin de pro­té­ger la fillette, ont fait vivre à celle-ci d’im­pen­sables hor­reurs en mul­ti­pliant les gestes sexuels à son en­droit pen­dant des an­nées.

En mai der­nier, l’ex-couple, aus­si parent d’un deuxième bam­bin, a d’ailleurs plai­dé cou­pable à plu­sieurs ac­cu­sa­tions la concer­nant, dont pro­duc­tion, pos­ses­sion et dis­tri­bu­tion de por­no­gra­phie ju­vé­nile, contacts sexuels, in­ci­ta­tion à des contacts sexuels et agres­sion sexuelle.

Les crimes sca­breux ont com­men­cé alors que la fillette avait à peine qu’un an. Or, le pro­jet d’abu­ser d’elle sexuel­le­ment est ap­pa­ru du­rant la gros­sesse.

«Il s’agit donc de gestes pla­ni­fiés», a sou­le­vé la pro­cu­reure de la pour­suite, Me Roxanne Ga­gné, le 9 no­vembre lors des re­pré­sen­ta­tions sur la peine du père, tout en ajou­tant que ses risques de ré­ci­dive de­meu­raient pré­sents.

Elle ré­clame main­te­nant qu’il purge une peine de 13 ans de pé­ni­ten­cier pour ses crimes, alors que la dé­fense sou­haite une peine de sept ans. Quant à la mère, la pro­cu­reure a exi­gé en juillet qu’elle purge 10 ans de pé­ni­ten­cier, alors que la dé­fense a de son cô­té sou­mis un quan­tum si­tué entre six et sept ans.

L’ac­cu­sé et son ex-conjointe doivent re­ve­nir de­vant le tri­bu­nal en dé­cembre, mo­ment où ils de­vraient re­ce­voir leur sen­tence.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.