De nom­breux postes sai­son­niers à com­bler

L'Express Montcalm - - VIE COMMUNAUTAIRE - MÉLISSA BLOUIN

« Avant, les gens ve­naient di­rec­te­ment por­ter leur CV et je pou­vais en re­ce­voir de 15 à 20 par se­maine, mais de­puis l’an­née dernière je vois un énorme changement, il y a moins de can­di­da­tures spon­ta­nées. Jus­qu’à main­te­nant per­sonne n’est ve­nu m’en por­ter. Nous es­pé­rons que ce­la chan­ge­ra d’ici le mois de juillet», a ex­pli­qué la di­rec­trice du centre d’em­ploi agri­cole de La­nau­dière (CEA), Sté­pha­nie Dionne.

Se­lon elle, les autres ré­gions vi­vaient cette pé­nu­rie de­puis quelques an­nées dé­jà, mais La­nau­dière s’en était jusque-là bien ti­rée. « Il y avait vrai­ment une proxi­mi­té avec les cher­cheurs d’em­ploi que je com­mence à moins voir. » Con­sé­quem­ment, le centre d’em­ploi doit trou­ver des so­lu­tions afin de com­bler les de­mandes du mi­lieu agri­cole et doit faire preuve de beau­coup de créa­ti­vi­té.

Le CEA tra­vaille no­tam­ment en par­te­na­riat avec des acteurs de la ré­gion comme Em­ploi­qué­bec, le Car­re­four jeu­nesse-em­ploi et les écoles. Il col­la­bore éga­le­ment avec le ser­vice Agri­job. Ce­lui-ci vise le re­cru­te­ment et le transport de can­di­dats is­sus de la ré­gion de Mon­tréal pour com­bler des postes dans La­nau­dière.

Les tra­vailleurs étran­gers tem­po­raires sont éga­le­ment une bonne so­lu­tion pour com­bler ces postes va­cants. La main-d’oeuvre étran­gère a d’ailleurs su­bi une hausse au cours des der­nières an­nées. Elle est pas­sée de 1000 à 1445. En­vi­ron 75 % des postes oc­cu­pés par celle-ci sont des postes chez des pro­duc­teurs ma­raî­chers.

«Quand les pe­tits fruits com­mencent, il y a une grande de­mande de main-d’oeuvre étran­gère, mais il y a tou­jours un be­soin de

AGRI­CUL­TURE. Le do­maine agri­cole n’est pas épar­gné par la pé­nu­rie de main-d’oeuvre qui se fait sen­tir dans la ré­gion. Plu­sieurs postes pour des em­plois sai­son­niers agri­coles sont à com­bler et les en­tre­prises ont de plus en plus be­soin de main-d’oeuvre lo­cale et qua­li­fiée. Le fait que les de­mandes d’em­plois soient en hausse dans tous les do­maines rend la tâche des pro­duc­teurs com­pli­quée cô­té re­cru­te­ment. Portrait

main-d’oeuvre lo­cale pour com­plé­ter l’équipe des pro­duc­teurs», a ajou­té Mme Dionne.

Grâce à ces di­verses so­lu­tions, le CEA réus­sit, mal­gré tout, à com­bler les postes des pro­duc­teurs de la ré­gion, mais ce­la de­mande plus d’ef­forts que lors des an­nées pré­cé­dentes.

Plu­sieurs postes plus qua­li­fiés sont éga­le­ment re­cher­chés comme ca­mion­neur, opé­ra­teur de ma­chi­ne­rie agri­cole, tech­ni­cienne Dans la ré­gion, en­vi­ron

3 400 per­sonnes tra­vaillent dans le sec­teur agri­cole et la vaste ma­jo­ri­té de ces tra­vailleurs oc­cupe un em­ploi sai­son­nier ou à temps par­tiel. Le CEA est sol­li­ci­té pour com­bler en­vi­ron 350 postes par an­née avec la main-d’oeuvre lo­cale pour des be­soins jour­na­liers, oc­ca­sion­nels, sai­son­niers et per­ma­nents. ad­mi­nis­tra­tive, su­per­vi­seur aux champs, jour­na­lier, ou­vrier pro­duc­tion ani­male, ma­noeuvre et ou­vrier agri­cole, pré­po­sé aux kiosques et pré­po­sé à l’em­bal­lage. «Les be­soins sont vrai­ment gran­dis­sants», a conclu Mme Dionne.

Les postes à com­bler sont af­fi­chés au em­ploia­gri­cole.com.

(Photo L'ex­press Montcalm)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.