Un dé­sert blanc tom­bé du ciel!

L'Express Ottawa - - ÉTUDIANT - Jes­si­ca Ruiz Fran­co-Ouest

Du 26 au 27 dé­cembre 2010, les jours qui s u i ve n t N o ë l , u n e énorme tem­pête de neige s’est abat­tue sur toute la côte nord-est des États-Unis et est al­lée ani­mer les pai­sibles va­cances de Noël des États-Unis.

Quelques jours avant ce bliz­zard, les au­to­ri­tés mu­ni­ci­pales sa­vaient qu’il al­lait y avoir des jour­nées gâ­chées après Noël à cause du mau­vais cli­mat. La tem­pête souf­flait jus­qu’à 70 k/h et a lais­sé tom­ber 40 cm de neige par tout dans les villes de New York, de Phi­la­del­phie et de Bos­ton.

Tous les aé­ro­ports étaient fer­més, seul ce­lui de Bos­ton est res­té ou­vert, mais ses vols ont tous été annulés pour la sé­cu­ri­té des pas­sa­gers. En­vi­ron 1500 vols au to­tal ont été annulés! Les per­sonnes qui avaient pla­ni­fié faire leur voyage en avion n’avaient pas le choix de res­ter plu­sieurs heures dans l’aé­ro­port de Bos­ton à at­tendre que la tem­pête de neige dis­pa­raisse.

À part des avions, il y avait aus­si les au­to­bus, les trains et les lignes de mé­tro qui étaient hors d’usage.

Du­rant les deux pre­miers jours de la vente d’après Noël, il y avait moins de cir­cu­la­tion sur les routes. Mal­gré la couche blanche et les re­tards, les am­bu- lan­ciers ar­ri­vaient quand même à se­cou­rir les gens, tel un homme in­cons­cient à Brook­lyn qui a at­ten­du plus de trois heures l’am­bu­lance. Une autre était une femme en­ceinte qui avait ap­pe­lé les ser­vices d’ur­gence, vers 8h30, mais ils n’ont pas pu se­cou­rir le bé­bé à temps puisqu’ils sont ar­ri­vés à 18h00! Tout ce dé­sastre à cause d’un dé­sert blanc!

D’après En­vi­ron­ne­ment Ca­na­da, la pro­chaine tem­pête de neige se pro­pa­ge­ra dans les côtes at­lan­tiques du Ca­na­da (ce qui veut dire no­tam­ment au Nou­veauB­runs­wick et en Nou­velle-Écosse) et aus­si vers l’est du Qué­bec. Ces ré­gions re­ce­vront au to­tal 30 cm de neige. Air Ca­na­da conseille donc à tous les voya­geurs de vé­ri­fier la mé­téo avant de par­tir en va­cance en avion parce qu’il se peut fort bien que leur vol soit an­nu­lé à leur tour .

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.