Mo­nette veut re­voir Postes Ca­na­da à Or­léans

L'Express Ottawa - - ACTUALITÉS - Bryan Mi­chaud

À la suite d’une mo­tion dé­po­sée par le conseiller d’Or­léans, Bob Mo­nette, le con­seil mu­ni­ci­pal a una­ni­me­ment ap­puyé le re­tour d’un bu­reau de poste à Or­léans.

Le 31 juillet 2010, la fer­me­ture du comp­toir pos­tal de la pro­me­nade d’You­ville avait se­mé la grogne chez les com­mer­çants lo­caux et les ci­toyens d’Or­léans. Des mil­liers de per­sonnes et d’hommes d’af­faires avaient si­gné une pé­ti­tion pour gar­der le bu­reau de poste ou­vert. Le dé­pu­té fé­dé­ral d’Ot­ta­wa-Or­léans, Royal Ga­li­peau, avait alors fait par­ve­nir plu­sieurs lettres à Postes Ca­na­da en signe de pro­tes­ta­tion. En vain, le bu­reau a été dé­mé­na­gé sur le bou­le­vard Al­ta Vis­ta.

Se­lon le con­seil, Postes Ca­na­da a failli à ses obli­ga­tions d’être à l’écoute des membres de la col­lec­ti­vi­té.

Afin d’ob­te­nir à nou­veau un bu­reau de poste à Or­léans, le Syn­di­cat des tra­vailleurs et des tra­vailleuses des postes (STTP) a ac­cep­té de fi­nan­cer la ré­ins­tal­la­tion du comp­toir pos­tal dans le même sec­teur, sur le bou­le­vard StJo­seph, en pui­sant dans le fonds mixte pa­tro­nal­syn­di­cal ré­ser­vé au fi­nan­ce­ment de pro­jets d’in­no­va­tion ou d’ex­pan­sion. La ré­ou­ver­ture d’un bu­reau coû­te­rait en­vi­ron 3 mil­lions $ par an­née, se­lon le re­cher­chiste du STTP, John Macdo­nald. Le STTP at­tend tou­jours une ré­ponse de l’em­ployeur.

« Je veux le re­tour d’un bu­reau de poste à Or­léans, c’est très im­por­tant, dit M. Mo­nette. Notre com­mu­nau­té a été bien claire qu’elle n’était pas contente du dé­mé­na­ge­ment du bu­reau. (...) On veut le même ser­vice que le reste d’Ot­ta­wa. »

De­puis la fer­me­ture du bu­reau de poste d’Or­léans, les en­tre­prises et ci­toyens qui fai­saient af­faire avec le bu­reau de poste pour l’achat ou le dé­pôt de cour­rier pu­bli­ci­taire doivent se rendre jus­qu’au bu­reau d’Al­ta Vis­ta ou à ce­lui de Va­nier.

Le conseiller Mo­nette, un an­cien em­ployé de Postes Ca­na­da, est ou­tré qu’Or­léans, qui compte 110 000 ha­bi­tants, n’ait pas de bu­reau de poste. Pour­tant, clame-t-il, King­ston a le sien et cette ville a la même nombre de population. L’élu ajoute que Postes Ca­na­da n’était pas in­té­res­sé à écou­ter la population.

« Pour le syn­di­cat, il y a deux choses im­por­tantes, dit M. Macdo­nald. Ser­vir son pu­blic (...) et les em­plois stables. Le syn­di­cat est prêt à com­men­cer le pro­jet à Or­léans. Avec le bud­get, on est ca­pable de fi­nan­cer le nou­veau bu­reau de poste pour une cer­taine pé­riode de temps et voir si ça marche ou non. »

Le Centre Wa­ba­no a le feu vert

Le con­seil mu­ni­ci­pal a éga­le­ment vo­té en fa­veur de la re­non­cia­tion à la re­de­vance de déversement afin de fa­ci­li­ter l’agran - dis­se­ment du Centre de san­té au­toch­tone Wa­ba­no du che­min Montréal. Pour pro­cé­der à l’agran­dis­se­ment du Centre Wa­ba­no, il fau­dra en­le­ver de la terre, dont une bonne par­tie a été conta­mi­née par une an­cienne en­tre­prise de net­toyage à sec si­tuée sur la pro­prié­té ad­ja­cente. La terre se­ra uti­li­sée comme ma­té­riel de rem­blayage à la dé­charge contrô­lée du che­min Trail. La Ville re­non­ce­ra à quelque 740 000 $ en re­de­vance de déversement liée à l’éli­mi­na­tion de la terre.

Les tra­vaux d’agran­dis­se­ment du Centre Wa­ba­no de­vraient com­men­cer au prin­temps et l’oc­cu­pa­tion du Centre agran­di est pré­vue pour 2012.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.