Le pri­vé pour­rait com­pen­ser les com­pres­sions dans la ré­gion

L'Express Ottawa - - ACTUALITÉS - Ben­ja­min Va­chet

Le pré­sident-di­rec­teur gé­né­ral d’in­ves­tir Ot­ta­wa, Bruce La­zen­by, se dit plu­tôt sa­tis­fait du bud­get pré­sen­té par le gou­ver­ne­ment fé­dé­ral, mais reste cir­cons­pect sur son ho­mo­logue pro­vin­cial.

M. La­zen­by se ré­jouit des ef­forts consen­tis par le pa­lier fé­dé­ral en ce qui a trait à l’in­no­va­tion en af­faires.

« Nous sommes contents de voir que des fonds im­por­tants se­ront consa­crés à l’in­no­va­tion. Nous avions dis­cu­té avec le gou­ver­ne­ment avant le dé­pôt du bud­get pour faire va­loir ce point qui va per­mettre de créer des em­plois dans la ré­gion d’ot­ta­wa. Nous avons été en­ten­dus ».

Le pré­sident-di­rec­teur gé­né­ral d’in­ves­tir Ot­ta­wa ap­plau­dit éga­le­ment la sim­pli­fi­ca­tion an­non­cée quant aux pro­cé­dures de sou­mis­sion des dos­siers pour ac­cé­der aux fonds gou­ver­ne­men­taux. Le mi­nistre d’état aux sciences et tech­no­lo­gie, Ga­ry Goo­dyear, a ju­gé qu’au­pa­ra­vant, la ma­nière avec la­quelle le gou­ver­ne­ment a ac­cor­dé près de 12 mil­liards $ pour sti­mu­ler l’in­no­va­tion en af­faires n’a pas por­té ses fruits.

« Beau­coup de nos clients se plai­gnaient que par­fois, pour ob­te­nir une aide, ils de­vaient em­bau­cher un ex­pert pour sou­mettre leurs do­cu­ments. La sim­pli­fi­ca­tion de la pro­cé­dure de­vrait fa­ci­li­ter l’ac­cès aux dif­fé­rents pro­grammes d’aide à l’in­no­va­tion », pense M. La­zen­by.

In­ves­tir Ot­ta­wa es­père no­tam­ment pou­voir re­ce­voir de l’aide du gou­ver­ne­ment fé­dé­ral pour créer son nou­veau fonds d’in­ves­tis­se­ment de 25 mil­lions $ à l’at­ten­tion des pe­tites en­tre­prises. Et bien que 4 800 postes de la fonc­tion pu­blique fé­dé­rale soient me­na­cés dans la ré­gion, M. La­zen­by se montre op­ti­miste.

« Le sec­teur pri­vé peut prendre le re­lais. En fait, tout dé­pend des postes qui se­ront cou­pés. Si ce­la concerne des em­ployés ex­pé­ri­men­tés ayant des connais­sances en tech­no­lo­gie, le sec­teur pri­vé pour­ra les ac­cueillir car il y a une forte de­mande. Il y a beau­coup d’em­ployés très com­pé­tents dans la fonc­tion pu­blique ! En re­vanche, si ce sont les em­ployés ju­niors qui sont tou­chés, ce se­ra plus dif­fi­cile de leur trou­ver une place ».

Sa­tis­fait des an­nonces du mi­nistre des fi­nances Jim Fla­her­ty, M. La­zen­by se montre en re­vanche plus pru­dent concer­nant celles de son ho­mo­logue pro­vin­cial, Dwight Dun­can.

« Les nou­velles pro­vin­ciales sont moins bonnes, même si elles pour­raient être pires. En fait, c’est un peu le statu quo, ce qui ar­rive sou­vent lorsque le gou­ver­ne­ment est mi­no­ri­taire ».

Ci­tant l’exemple de la Co­lom­bieB­ri­tan­nique, M. La­zen­by au­rait ai­mé que Queen’s Park mette en place un sys­tème de cré­dit d’im­pôt pour les in­ves­tis­seurs qui mettent des fonds dans une nou­velle en­tre­prise.

Ap­pel aux en­tre­pre­neurs

Le pré­sident-di­rec­teur gé­né­ral d’in­ves­tir Ot­ta­wa es­time tou­te­fois que la ré­gion est bien pla­cée pour ré­sis­ter à la cure d’aus­té­ri­té im­po­sée.

« Il y a un an, nous étions moins bien ou­tillés. Mais la mise sur pied d’in­ves­tir Ot­ta­wa doit nous per­mettre de di­ver­si­fier notre éco­no­mie et de créer de nou­velles en­tre­prises. La ré­gion est dy­na­mique dans le sec­teur des tech­no­lo­gies. En 1995, nous avions 500 en­tre­prises tech­no­lo­giques, nous en avons 1 944 au­jourd’hui. L’an der­nier, il y a eu 100 en­tre­prises nettes de créées ».

Of­fi­ciel­le­ment lan­cé le 21 fé­vrier, In­ves­tir Ot­ta­wa est la pierre an­gu­laire de la stra­té­gie an­nuelle de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique de 5,5 mil­lions $ de la Ville d’ot­ta­wa, qui sou­haite di­ver­si­fier son sec­teur éco­no­mique. L’or­ga­nisme s’oriente vers le dé­ve­lop­pe­ment conti­nu des sec­teurs axés sur le sa­voir, entre autres, l’éner­gie verte, la dé­fense et la sé­cu­ri­té, la pho­to­nique, les mé­dias nu­mé­riques, le ci­né­ma et la té­lé­vi­sion et les sciences de la vie.

Il pro­pose un pro­gramme aux jeunes en­tre­pre­neurs qui sou­haitent se lan­cer en af­faires et un moyen de trou­ver les fonds né­ces­saires au dé­mar­rage d’un pro­jet. M. La­zen­by in­vite les can­di­dats po­ten­tiels à se faire connaître.

« Nous pou­vons ac­cueillir jus­qu’à 75 en­tre­prises, mais ça se rem­plit vite et nous n’au­rons sans doute plus de place cet été ».

Pour plus de ren­sei­gne­ments, ren­dez-vous sur le www.in­ves­tot­ta­wa.ca ou com­po­sez le 613-828-6274.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.