Un bon pas en avant

Élar­gis­se­ment de la route 174

L'Express Ottawa - - ACTUALITÉS - Ben­ja­min Va­chet

C’est un pe­tit pas pour l’élar­gis­se­ment de la route 174, mais un grand pas pour ses par­ti­sans qui de­puis long­temps at­ten­daient les fonds né­ces­saires au lan­ce­ment de l’étude en­vi­ron­ne­men­tale, préa­lable in­dis­pen­sable à l’avan­cée du pro­jet.

L’an­nonce d’une en­ve­loppe sup­plé­men­taire d’un mil­lion de dol­lars, mar­di 10 avril, a son­né comme une dé­li­vrance pour les maires de Pres­cott-rus­sell, im­pa­tients de voir les choses avan­cées. Le pré­sident des Com­tés unis de Pres­cott et Rus­sell et maire de La Na­tion, François St-amour avait re­pro­ché, la se­maine der­nière, le manque d’en­train d’ot­ta­wa dans le dos­sier de l’élar­gis­se­ment de la route 174 et de la route de com­té 17.

Au­jourd’hui, Ot­ta­wa a ob­te­nu le der­nier mil­lion sup­plé­men­taire qui per­met­tra, avec cette en­ve­loppe provinciale de 5 mil­lions de $, de fi­nan­cer l’étude en­vi­ron­ne­men­tale.

« Je suis très content car cette an­nonce marque le dé­part de l’étude. D’ici un à deux mois, nous au­rons lan­cé l’ap­pel d’offre qui per­met­tra de trou­ver le consul­tant qui mè­ne­ra l’étude en­vi­ron­ne­men­tale. Les dif­fé­rends sont ou­bliés, main­te­nant, on peut al­ler de l’avant et tra­vailler tous en­semble », lance M. St-amour.

La pre­mière étape des travaux d’élar­gis­se­ment de la route 174 et de la route 17 consis­te­ra à dé­ter­mi­ner l’im­pact de toutes les op­tions pos­sibles, et no­tam­ment celle qui est la plus en­vi­sa­gée, consis­tant en un élar­gis­se­ment de quatre à six voies entre l’échan­geur 417/174 et le che­min Trim, puis de deux à quatre voies sur la por­tion sui­vante, jus­qu’à Rockland. L’étude de­vrait prendre deux ans à réa­li­ser, mais le maire de Cla­rence-rockland, Mar­cel Gui­bord, ne cache pas sa sa­tis­fac­tion.

« Ça a été long à dé­mar­rer mais au­jourd’hui, nous n’en sommes plus au stade du « peut-être ». C’est une bonne chose que cette an­nonce in­ter­vienne ra­pi­de­ment car si on avait at­ten­du en­core trois mois, je pense que nous au­rions per­du un an car il au­rait été im­pos­sible d’em­bau­cher un consul­tant à temps pour qu’il dé­bute son étude avant l’hi­ver. L’élar­gis­se­ment est un pro­jet à long terme, mais il pour­rait per­mettre à Rockland d’at­ti­rer de nou­veaux ré­si­dants et de convaincre les fonc­tion­naires fé­dé­raux de la Dé­fense, dont les bu­reaux dé­mé­na­ge­ront vers l’ouest d’ot­ta­wa, de res­ter chez nous ».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.