Vers un code de bonne conduite à la Ville

L'Express Ottawa - - ACTUALITÉS - Sé­bas­tien Pier­roz se­bas­tien.pier­roz@tc.tc

Une politique d’une plus grande trans­pa­rence de­man­dée aux élus pour­rait être adop­tée à Ot­ta­wa lors du pro­chain conseil.

Les co­mi­tés des fi­nances et du dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique et du sous-co­mi­té du re­nou­vel­le­ment de la gou­ver­nance ont ap­prou­vé, jeu­di de la se­maine der­nière, les re­com­man­da­tions du cadre de res­pon­sa­bi­li­sa­tion du conseil mu­ni­ci­pal sou­mises par le com­mis­saire à l’in­té­gri­té de la Ville d’Ot­ta­wa, Ro­bert Mar­leau.

Mais pour les dix-huit conseillers réunis, le dé­bat n’a pas été sans heurts. Si le dos­sier in­cluant no­tam­ment le code de conduite des membres du Conseil et le re­gistre des ca­deaux n’ont pas sou­le­vé les ré­ti­cences, les dis­cus­sions ont en re­vanche achop­pé sur l’éta­blis­se­ment d’un seuil de 3,5% pour les dons et l’in­ter­dic­tion de contri­buer à d’autres pro­grammes et ser­vices fi­nan­cés par la Ville, sauf par voie de mo­tion.

«Ce n’est pas le seuil qui est im­por­tant, mais c’est qu’il soit beau­coup trop bas», a dé­plo­ré Keith Egli, le conseiller de Knox­dale-Me­ri­vale, pro­po­sant même que ce­lui-ci soit aug­men­té à 5%.

Son ho­mo­logue d’Ot­ta­wa-Or­léans, Bob Mo­nette, a quant à lui de­man­dé lon­gue­ment des pré­ci­sions concer­nant les dons ef­fec­tués à cer­tains or­ga­nismes com­mu­nau­taires. À sa­voir s’ils en­traient ou non dans la ca­té­go­rie «des ser­vices mu­ni­ci­paux» et donc ex­clus des 3,5%.

Lors du dé­but de cette as­sem­blée ex­tra­or­di­naire, le conseiller du quar­tier d’Osgoode Doug Thomp­son a ten­té de pas­ser une mo­tion – re­je­tée de jus­tesse – pour de­man­der le re­port du dé­bat pré­tex­tant que ce­lui-ci se­rait plus adap­té à la table du conseil mu­ni­ci­pal.

«La Ville d’Ot­ta­wa est dans l’en­viable po­si­tion de pou­voir mettre en place un cadre éthique qui n’émane pas d’un scan­dale, avait sou­te­nu M. Mar­leau au mo­ment de la pré­sen­ta­tion de ces re­com­man­da­tions voi­là deux se­maines (...) Tous les élé­ments ont été éla­bo­rés dans le but d’amé­lio­rer la trans­pa­rence et de ren­for­cer la confiance du pu­blic.»

M. Mar­leau avait fait le sou­hait que le rè­gle­ment entre en vi­gueur le 1er juillet pour per­mettre «une tran­si­tion or­don­née».

(Pho­to: Sé­bas­tien Pier­roz)

Les membres du conseil de­vraient vo­ter en fa­veur du rè­gle­ment mer­cre­di de la se­maine pro­chaine.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.