Une cible de moins de 2% d’im­pôts fon­ciers pour la Ville

L'Express Ottawa - - ACTUALITÉS - Sé­bas­tien Pier­roz se­bas­tien.pier­roz@tc.tc

La Ville d’Ot­ta­wa ci­ble­ra une hausse de l’im­pôt fon­cier de moins de 2% pour la pré­sen­ta­tion du bud­get 2014 pré­vue en fin d’an­née.

Les conseillers sont al­lés de l’avant en vo­tant pour cet ob­jec­tif mer­cre­di ma­tin lors du conseil mu­ni­ci­pal.

«Notre bud­get doit se cal­quer sur le taux d’in­fla­tion qui est in­fé­rieur à 2%, a dé­cla­ré le maire de la Ville d’Ot­ta­wa Jim Wat­son. Il faut en­voyer un mes­sage clair à la com­mu­nau­té.»

Seul le conseiller du quar­tier Ca­pi­tale Da­vid Cher­nu­shen­ko a vo­té contre: «Cette dé­ci­sion est plus politique qu’autre chose. On ne peut pas se fo­ca­li­ser que l’in­fla­tion et ne pas s’oc­cu­per des autres choses par exemple l’in­fra­struc­ture. On des­cend vrai­ment trop bas avec un taux in­fé­rieur à moins de 2%.»

Même si les conseillers se sont tous ral­liés au maire, d’autres zones d’ombres ont sub­sis­té. Le conseiller Eli El-Chan­ti­ry, pré­sident de la Com­mis­sion de ser­vices po­li­ciers d’Ot­ta­wa, s’est in­ter­ro­gé sur les risques de sup­pres­sions de postes au ni­veau de la mu­ni­ci­pa­li­té. «Nous de­vrons peut-être em­prun­ter plus d’ar­gent à un taux pré­fé­ren­tiel plus bas. », a sou­te­nu pour sa part le conseiller Pe­ter Clark.

Avec 2,09% d’aug­men­ta­tion, la hausse de l’im­pôt fon­cier vo­té en no­vembre 2012 a pour­tant été la plus faible des six der­nières an­nées à Ot­ta­wa. Lors de son ac­ces­sion à la mai­rie voi­là plus de deux ans, M. Wat­son a tou­jours fait de la baisse de l’im­pôt fon­cier l’un de ses che­vaux de ba­taille.

Trans­pa­rence des élus

Le conseil mu­ni­ci­pal a éga­le­ment pro­cé­dé dans un se­cond temps à la mise en place d’une politique de trans­pa­rence ren­for­cée pour les élus.

Vo­tée à l’una­ni­mi­té, elle in­clut no­tam­ment le code de conduite des membres du Conseil, le re­gistre des ca­deaux, la politique sur les dé­penses pour les membres du Conseil et la politique sur les ac­ti­vi­tés spé­ciales, com­mu­nau­taires et de fi­nan­ce­ment.

En d’autres mots, tous les ca­deaux re­çus, dont la va­leur dé­passe 200$, de­vront être en­re­gis­trés par les conseillers dans un re­gistre qui pour­ra être ac­ces­sible sur le site In­ter­net de la Ville. Les billets pour des évé­ne­ments d’une va­leur su­pé­rieure à 30$ de­vront être dé­cla­rés.

(Pho­to: Sé­bas­tien Pier­roz)

L’im­pôt fon­cier bais­se­ra à moins de 2% pour le pro­chain bud­get.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.