L’am­bas­sade de France

Bâ­ti­ment di­plo­ma­tique

L'Express Ottawa - - VIE COMMUNAUTAIRE - Sé­bas­tien Pier­roz se­bas­tien.pier­roz@tc.tc

L’Express pré­sente des chro­niques his­to­riques écrites en col­la­bo­ra­tion avec Mi­chel Pré­vost, ar­chi­viste en chef de l’Uni­ver­si­té d’Ot­ta­wa, afin de tra­cer un por­trait du pa­tri­moine de la ca­pi­tale à tra­vers le temps et les em­preintes qu’il a lais­sées et laisse en­core dans le pay­sage ot­ta­vien. L’am­bas­sade de France, si­tuée au 42, pro­me­nade Sus­sex, s’avère se­lon l’ar­chi­viste en chef de l’Uni­ver­si­té d’Ot­ta­wa, Mi­chel Pré­vost, un des bâ­ti­ments les plus pres­ti­gieux de la ca­pi­tale. De plus, il est consi­dé­ré comme l’un des plus beaux exemples du style Art dé­co construits dans les an­nées 30.

Pour éri­ger son am­bas­sade au Ca­na­da, le Quai d’Or­say choi­sit l’ar­chi­tecte Eu­gène Beau­douin qui se­ra as­sis­té de deux ar­chi­tectes mon­tréa­lais, Mar­cel Pa­ri­zeau et An­toine Mo­nette, des di­plô­més de l’Ins­ti­tut d’ar­chi­tec­ture de Pa­ris. La so­lide équipe d’ar­chi­tectes opte pour le style Art dé­co très ap­pré­cié dans les an­nées 1920 et 1930.

Le grand im­meuble de trois étages est re­cou­vert de gra­nit pro­ve­nant du Qué­bec alors que le toit est fait de plaques de cuivre comme plu­sieurs édi­fices fé­dé­raux d’Ot­ta­wa. En 1939, lors de l’inau­gu­ra­tion of­fi­cielle, les 700 per­sonnes pré­sentes, dont le gou­ver­neur gé­né­ral lord Tweed­smuir et le 1er mi­nistre du Ca­na­da, Ma­cken­zie King, peuvent voir un in­té­rieur plus que re­mar­quable. En ef­fet, on y ad­mire un hall d’en­trée ma­jes­tueux et un grand es­ca­lier d’hon­neur re­cou­vert de ma­té­riaux nobles pro­ve­nant de l’an­cienne mère pa­trie, no­tam­ment du tra­ver­tin ocre ain­si que du marbre rose et vert de la Bour­gogne.

À l’étage, le grand sa­lon im­pres­sionne éga­le­ment par son am­pleur et sa ta­pis­se­rie du 17e siècle Le triomphe de Cons­tan­tin, pro­ve­nant de la cé­lèbre ma­nu­fac­ture des Go­be­lins. Quant à la salle à man­ger, elle se dé­marque par ses murs re­cou­verts d’une fresque in­ti­tu­lée La France heu­reuse réa­li­sée par le peintre fran­çais Al­fred Courmes de 1937 à 1939. Avec le temps, cette fresque va se dé­té­rio­rer et on fi­ni­ra par peindre par-des­sus afin de la ca­cher. Heu­reu­se­ment, l’oeuvre se­ra res­tau­rée entre 1982 et 1987et elle a main­te­nant re­trou­vé son lustre d’au­tre­fois.

Par­mi les autres tré­sors, re­te­nons les murs du bu­reau de l’am­bas­sa­deur qui sont re­cou­verts de gra­vures de Charles Pin­son, re­tra­çant la dé­cou­verte du Ca­na­da et l’his­toire de la Nou­velle-France, ain­si que les portes de bronze du grand sa­lon, réa­li­sées par Jean Prou­vé et dé­co­rées par Ro­bert Ca­mi.

En­fin, une pièce plus mo­deste mé­rite un ar­rêt. Il s’agit du Sa­lon du bou­leau qui sert au dé­part de fu­moir et dont les murs et le pla­fond sont en­tiè­re­ment ta­pis­sés de bou­leau blanc.

En somme, pour l’ar­chi­viste en chef de l’Uni­ver­si­té d’Ot­ta­wa « ces toutes ces ri­chesses, ain­si que bien d’autres, qui font de l’am­bas­sade de France un des joyaux du pa­tri­moine fran­co­phone de la ca­pi­tale.»

Mi­chel Pré­vost offre des vi­sites gui­dées pour les groupes de 10 per­sonnes et plus du pa­tri­moine fran­co-on­ta­rien d’Ot­ta­wa. Vous pou­vez ré­ser­ver au 613-562-5825 ou par cour­riel à mi­chel.pre­vost@uot­ta­wa.ca

(Pho­to: Sé­bas­tien Pier­roz)

Le bâ­ti­ment se si­tue au 42, pro­me­nade Sus­sex.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.