Pre­mier bi­lan en­cou­ra­geant pour le fes­ti­val ca­na­dien des tu­lipes

L'Express Ottawa - - ARTS ET CULTURE - Sé­bas­tien Pier­roz se­bas­tien.pier­roz@tc.tc

Le so­leil a fait sor­tir les tou­ristes cette fin de se­maine à Ot­ta­wa. Mais sur­tout l’éclo­sion des pre­miers bour­geons de tu­lipes, sym­boles du Fes­ti­val ca­na­dien des tu­lipes.

«Nous avons pour le mo­ment été gâ­tés, sou­ligne la di­rec­trice de la pro­gram­ma­tion du fes­ti­val, Na­tha­lie Car­rier. Le so­leil est ar­ri­vé au mo­ment même du dé­but de l’évé­ne­ment.»

Les tem­pé­ra­tures au-de­là des 20 de­grés ont per­mis aux tu­lipes de faire par­ler leurs cou­leurs et as­su­rer le suc­cès des pre­mières ac­ti­vi­tés.

Se­lon la res­pon­sable, le pu­blic «a plei­ne­ment ré­pon­du aux at­tentes des or­ga­ni­sa­teurs», no­tam­ment avec le concert du groupe de musique Hol­le­ra­do, de Ma­no­tick et des Qué­bé­cois d’Hô­tel Mor­phée, ven­dre­di soir pour le coup d’en­voi.

Un chan­ge­ment de site pro­fi­table?

Reste que le chan­ge­ment de site du fes­ti­val opé­ré l’an pas­sé du parc Ma­jor Hill à la place Ma­rion-De­war, de­vant l’hô­tel de ville d’Ot­ta­wa, conti­nue de faire ja­ser.

«C’était mieux avant, lance Su­zanne La­londe, une vi­si­teuse. On était plus proche du ca­nal Ri­deau et du par­le­ment, les lieux tou­ris­tiques cen­traux d’Ot­ta­wa.» Un avis qui n’est pas par­ta­gé par un autre pas­sant: «L’hô­tel de ville est plus ac­ces­sible à pied ou en voi­ture. C’est mieux.»

Tou­jours est-il que Mme Car­rier croit que cette nou­velle for­mule de­meure en tout cas por­teuse «d’un plus grand nombre de tou­ristes».

Ce sont au to­tal une qua­ran­taine de sites, dont la col­line du Par­le­ment, le parc Jacques-Car­tier, le ca­nal Ri­deau et le parc des Com­mis­saires, près du lac Dow qui ac­cueillent l’évé­ne­ment le­quel s’achè­ve­ra le 19 mai.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.