La re­vanche de Mère na­ture

L'Express Ottawa - - VIE COMMUNAUTAIRE - Tristan Joanette Le Som­met

Alors que les dis­cours des di­ri­geants sont rem­plis de pro­messes éco­no­miques, les phé­no­mènes mé­téo­ro­lo­giques se mul­ti­plient et freinent les gou­ver­ne­ments par­tout dans le monde, les for­çant ain­si à re­voir leur plan d’ac­tion. Toutes les dé­penses non pré­vues ont sus­ci­té de nom­breuses ré­ac­tions puisque par­tout dans le monde, l’hi­ver 2013-2014 a frap­pé fort. En ef­fet, d’est en ouest, du nord au sud, au­cune ville n’a été épar­gnée par l’hi­ver dit ca­tas­tro­phique. En ef­fet, plu­sieurs conti­nents ont été af­fec­tés par cette pé­riode de l’an­née.

En Amé­rique du Nord, là où les pré­ci­pi­ta­tions de neige ne sont pas choses in­ha­bi­tuelles, c’est le temps froid qui a eu rai­son du conti­nent avec des ré­sul­tats dé­sas­treux. Le mois de jan­vier, qui sou­ligne la nou­velle an­née 2014, se­ra dé­sor­mais sy­no­nyme de cli­mat si­bé­rien et d’his­toires d’hor­reur. Au Canada, on est té­moin de ca­ram­bo­lages monstres, de pertes de contrôle et de sor­ties de routes dues à la chaus­sée gla­cée ou à la vi­si­bi­li­té nulle. Frus­trés, plu­sieurs au­to­mo­bi­listes ont dû pa­tien­ter le temps que les ser­vices de main­te­nance et de mé­ca­nique viennent ré­pa­rer les dom­mages com­mis à la suite de ces tem­pé­ra­tures ex­cep­tion­nelles. De même, cer­taines villes ont été vic­times de pannes d’élec­tri­ci­té cau­sées par un ver­glas mas­sif. Des ci­toyens exas­pé­rés ont été plon­gés dans le noir pour plu­sieurs jours consé­cu­tifs. De plus, de nom­breux éta­blis­se­ments et en­droits pu­blics ont dû fer­mer. De ce nombre, se trouvent les sta­tions de ski qui ont dû ces­ser leur opé­ra­tion ju­geant les condi­tions at­mo­sphé­riques trop dan­ge­reuses pour l’ex­ploi­ta­tion.

Et que dire du trans­port aé­rien ! Plu­sieurs com­pa­gnies na­tio­nales ont ces­sé d’opé­rer et des cen­taines d’avions ont été cloués au sol, ré­sul­tant en des consé­quences ma­jeures dans tous les aé­ro­ports in­ter­na­tio­naux. Entre autres, l’ex-so­cié­té d’État, Air Canada a ju­gé qu’il était trop dan­ge­reux pour les em­ployés au ser­vice d’es­cale, c’est-à-dire les ba­ga­gistes, de tra­vailler dans de telles condi­tions. Donc, vols an­nu­lés, ba­gages per­dus et des heures d’at­tente dans les aé­ro­ports. Le res­pon­sable de ces condi­tions mé­téo­ro­lo­giques, ex­plique An­dré Can­tin, mé­téo­ro­logue à En­vi­ron­ne­ment Canada : « Le Vor­tex po­laire : une grande dé­pres­sion, plus ou moins stable, éten­due sur tout le pôle Nord, qui contient une grosse masse d’air froid ».

Pour ce qui est de nos voi­sins du Sud, les États-Unis, l’his­toire se ré­pète, plus de13 états ont fer­mé leurs éta­blis­se­ments sco­laires. C’est donc plus de 200 milles élèves qui ont re­çu l’ordre de res­ter au chaud dans le confort de leur foyer. Plu­sieurs maires de mu­ni­ci­pa­li­tés du Centre- Est des États-Unis ont or­don­né à leurs ci­toyens de de­meu­rer à l’in­té­rieur afin de se pro­té­ger des froids si­bé­riens et des condi­tions mé­téo­ro­lo­giques. De New York, d’At­lan­ta jus­qu’au Texas, la vague de froid po­laire, in­édite en cer­tains en­droits de­puis vingt ans, s’est abat­tue de fa­çon ex­cep­tion­nelle sur le sud-est des ÉtatsU­nis. Mère Na­ture a aus­si fait des siennes en Eu­rope ! Ce sont des pré­ci­pi­ta­tions de neige qui ont fait rage et plu­sieurs pays ont été tou­chés par des ac­cu­mu­la­tions sans pré­cé­dent. La Grande-Bre­tagne, à elle seule, a été con­dam­née à 100 jours de pré­ci­pi­ta­tion ; le pire hi­ver ja­mais connu de­puis 60 ans. Ce qui rend ces condi­tions par­ti­cu­liè­re­ment re­dou­tables est que les pays d’Eu­rope ne sont pas équi­pés en ma­té­riel de dé­nei­ge­ment ce qui ré­sulte en des ré­per­cus­sions ma­jeures sur le sys­tème rou­tier et le trans­port aé­rien.

Bref, la pla­nète Terre fait face à des phé­no­mènes mé­téo­ro­lo­giques de plus en plus ex­trêmes. Les gou­ver­ne­ments, par­tout dans le monde, de­vront s’y confor­mer pour as­su­rer une meilleure ges­tion et des mé­thodes de pré­ven­tion. Reste à voir les sur­prises que nous ré­serve le prin­temps !

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.