Bles­sé, Ga­by Ma­len­fant ne se laisse pas abattre

Une mal­chance a mis fin à sa sai­son

L'Express - - SPORTS - JO­NA­THAN HABASHI jo­na­than.habashi@tc.tc

BMX. Coup dur pour Ga­by Ma­len­fant. Vic­time d’une grave bles­sure à la jambe, le cou­reur de BMX de Drum­mond­ville voit ain­si sa sai­son tom­ber à l’eau, lui qui se pré­pa­rait à par­ti­ci­per au cham­pion­nat mon­dial de sa dis­ci­pline.

En­ga­gé par la Ville de Drum­mond­ville pour par­ti­ci­per à l’en­tre­tien de la piste de BMX du parc des Vol­ti­geurs, Ga­by Ma­len­fant a été im­pli­qué dans un ac­ci­dent au vo­lant d’un vé­hi­cule tout-ter­rain, lun­di. Le jeune homme de 19 ans a su­bi des frac­tures du ti­bia et du pé­ro­né de la jambe gauche. Il été trans­por­té à l’hô­pi­tal Sainte-croix en am­bu­lance, où il a su­bi une opé­ra­tion mar­di.

«C’est un bête ac­ci­dent. En re­cu­lant avec le vé­hi­cule, Ga­by a vu qu’il se di­ri­ge­rait vers le fos­sé. Il a vou­lu s’éjec­ter, mais sa jambe s’est re­trou­vée sous la ma­chine», a ra­con­té son père, Marc Ma­len­fant.

Se­lon toute vrai­sem­blance, la sai­son de Ga­by Ma­len­fant est ter­mi­née puisque sa pé­riode de conva­les­cence de­vrait du­rer quatre mois. Si tout se dé­roule comme pré­vu, il re­com­men­ce­ra à s’en­traî­ner en gym­nase à l’au­tomne et il se­ra de re­tour sur la piste au dé­but de l’an­née 2018, en Flo­ride. « Il y a trois ans, Ga­by avait su­bi le même genre bles­sure pen­dant un camp de l’équipe de na­tio­nale te­nu en Ca­li­for­nie. C’était sa jambe droite qui avait éco­pé. Ça lui avait pris trois mois et de­mi avant d’être re­mis sur pied. On peut s’at­tendre au même temps de gué­ri­son cette fois-ci », a pré­ci­sé Marc Ma­len­fant.

Cette mal­chance sur­vient à un bien mau­vais mo­ment pour Ga­by Ma­len­fant. Consi­dé­ré comme l’un des plus beaux es­poirs au pays en vue des Jeux olym­piques de 2020, il ve­nait d’amor­cer sa deuxième sai­son en tant qu’ath­lète pro­fes­sion­nel dans la classe élite mas­cu­line. Après avoir par­ti­ci­pé à des étapes de la coupe du monde de BMX en Bel­gique et aux Pays-bas, il a ré­cem­ment dé­cro­ché l’une des trois places dis­po­nibles dans sa ca­té­go­rie afin de par­ti­ci­per au cham­pion­nat mon­dial à Rock Hill, en Ca­ro­line du Sud, en juillet. D’ici quelques jours, il de­vait s’en­vo­ler vers To­ron­to afin de par­ti­ci­per à une étape de la coupe Ca­na­da ain­si qu’à un camp d’en­traî­ne­ment de l’équipe na­tio­nale.

Sur les mé­dias so­ciaux, Ga­by Ma­len­fant n’a pas ca­ché son désar­roi de­vant la tour­nure des évé­ne­ments. «Les mots me manquent pour dire com­ment je me sens en ce mo­ment. Dé­vas­té pour­rait être le meilleur mot pour dé­crire cette si­tua­tion. Une longue pé­riode de ré­cu­pé­ra­tion est de­vant moi », a écrit ce­lui qui s’est ré­cem­ment vu dé­cer­ner l’ordre de Drum­mond­ville.

« C’est un choc énorme pour Ga­by, a confir­mé son père. Il vit une dé­cep­tion in­croyable, mais je suis im­pres­sion­né par sa ré­si­lience. Il au­rait pu se lais­ser dé­mo­ra­li­ser, mais il conti­nue à avan­cer. Il voit le cô­té po­si­tif des choses. Par exemple, il a dit qu’il pour­ra se concen­trer sur ses études à temps plein au cé­gep pen­dant la pro­chaine ses­sion. D’ailleurs, Ga­by est le seul membre de l’équipe na­tio­nale à ne pas avoir aban­don­né ses études. Il per­sé­vère, même si c’est ar­du d’étu­dier à dis­tance avec tout l’en­traî­ne­ment et le voya­ge­ment. »

Afin d’ac­cé­lé­rer le pro­ces­sus de gué­ri­son, Ma­len­fant a dé­jà com­men­cé des trai­te­ments en chambre hy­per­bare. «Il sait que la route se­ra longue, mais je suis per­sua­dé qu’il sau­ra re­le­ver le dé­fi. Il m’a fait re­mar­quer que cette fois-ci, il n’au­ra pas à com­po­ser avec une bles­sure psy­cho­lo­gique, puisque l’ac­ci­dent ne s’est pas pro­duit pen­dant qu’il rou­lait. Il y a trois ans, ça avait été dur pour lui de re­mon­ter sur son vé­lo. Ça de­vrait donc l’ai­der à gué­rir plus ra­pi­de­ment. »

« Mais pour le mo­ment, la seule chose que je sou­haite en tant que père, c’est que Ga­by puisse re­com­men­cer à mar­cher comme il faut, sans être han­di­ca­pé par cette bles­sure. On se concen­tre­ra sur son re­tour à la com­pé­ti­tion seule­ment quand on se­ra ren­du là », a conclu le fier pa­ter­nel.

(Pho­to ti­rée de Fa­ce­book)

En­tou­ré de ses proches, Ga­by Ma­len­fant garde le sou­rire mal­gré la grave bles­sure à la jambe qui a bru­ta­le­ment mis fin à sa sai­son.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.