Une soi­rée hom­mage fort réus­sie

L'Express - - CULTURE - CYN­THIA GI­GUÈRE-MAR­TEL cyn­thia.gi­guere-mar­tel@tc.tc

ÉVÉ­NE­MENT. Mi­ckaël Gouin et Léane La­brèche-dor ont ga­gné leur pa­ri sa­me­di soir à la Mai­son des arts Des­jar­dins Drum­mond­ville.

Les deux ar­tistes ont pré­sen­té un spec­tacle drôle, fes­tif et écla­té en res­pec­tant la trame des 50 der­nières et pro­chaines an­nées de la Mai­son des arts, et ce, de­vant une salle comble.

La soi­rée por­tait bien son nom avec Cham­pagne, po­gos et tuxe­do : bulles et sau­cisses en pâte sur bâ­ton à pro­fu­sion, spec­ta­teurs ha­billés sur leur 31 et gla­mour et plai­sir au ren­dez-vous.

À se fier à la ré­ac­tion des in­vi­tés dans la salle, le spec­tacle a été di­ver­tis­sant du dé­but jus­qu’à la fin. Par­mi les mo­ments forts, no­tons d’abord la per­for­mance de la Drum­mond­vil­loise Bri­gitte Bois­jo­li ac­com­pa­gnée à la gui­tare et à la voix de son com­plice de tous les jours, Jean-phi­lippe Au­det. L’éner­gique et ta­len­tueuse chan­teuse avait re­çu le man­dat de réa­li­ser un med­ley de quelques chan­sons d’ar­tistes ayant fou­lé les planches de la Mai­son des arts ces 50 der­nières an­nées.

«Vous sa­vez que je suis in­tense dans la vie. Au fur et à me­sure que je dé­cou­vrais les ar­tistes, je trou­vais une chan­son que j’ado­rais. Je me re­trouve donc au­jourd’hui avec un med­ley de 25 chan­sons ! » a-t-elle lan­cé en riant.

De Tu me tue­ras (Dan Bi­gras), Pleurs dans la pluie (Ma­rio Pel­chat) et Au nom de la rai­son (Lau­rence Jal­bert) à Si Dieu existe (Claude Dubois), et Oxy­gène (Diane Du­fresne), en pas­sant par Je veux tout (Ariane Mof­fatt) ain­si que Le temps des ca­thé­drales (Bru­no Pel­le­tier), ce seg­ment d’une ving­taine de mi­nutes en a fait fris­son­ner et bou­ger plus d’un.

S’il y a bien quel­qu’un qui a mar­qué les 50 ans de la Mai­son des arts, c’est le grand co­mique Gilles La­tu­lippe. Ce­lui-ci a fait rire le pu­blic drum­mond­vil­lois pen­dant plus de 20 ans avec son théâtre d’été en plus d’in­fluen­cer toute une gé­né­ra­tion de jeunes co­mé­diens. En guise d’hom­mage, Ber­nard For­tin, Pier-luc Funk et Léane La­brèche-dor ont joué une scène de la pre­mière et der­nière pièce qu’il a pré­sen­tée à Drum­mond­ville : Sa­lut co­cu !. Un mo­ment hau­te­ment co­casse.

Les deux nu­mé­ros de Ju­lien La­croix n’au­ront pas pas­sé in­aper­çus aus­si. Jeune hu­mo­riste à la fois naïf et char­mant, son hu­mour grin­çant, noir et sa­ti­rique n’a lais­sé per­sonne in­dif­fé­rent. Pa­rions qu’on n’a pas fi­ni d’en­tendre par­ler de lui.

En­fin, deux cap­sules vi­déos, soit Ma­cki­naw naw land et Les chefs, dans la­quelle le po­pu­laire Marc La­brèche per­son­ni­fiait les trois juges ten­tant de com­men­ter les re­cettes se­crètes de la lon­gé­vi­té de la Mai­son des arts, ont don­né lieu à deux autres mo­ments mar­quants de cette soi­rée fort spé­ciale.

L’hu­mo­riste drum­mond­vil­lois Mar­ko Mé­ti­vier, les co­mé­diennes Ève Lan­dry et Deb­bie Lynch-white, le très ap­pré­cié hu­mo­riste Jé­ré­my De­may, Ma­cki­naw et La fa­mille Ouel­lette, qui agis­sait à titre de house band, fi­gu­raient éga­le­ment par­mi l’ex­cel­lente bro­chette d’ar­tistes.

Bref, Cham­pagne, po­gos et tuxe­do est non seule­ment ve­nu conclure de belle fa­çon les 50 ans de la Mai­son des arts Des­jar­dins, mais an­nonce aus­si une nou­velle ère pro­met­teuse.

HOM­MAGE À L’EX­PO 67 ET APRÈS-MI­DI FA­MI­LIAL

D’autres ac­ti­vi­tés se sont te­nues ven­dre­di et sa­me­di. Le groupe Les Re­quins, qui re­vi­sitent à leur fa­çon l’ex­po­si­tion uni­ver­selle de 1967, ont ou­vert le bal, ven­dre­di soir.

Les en­fants ont éga­le­ment eu leurs heures de plai­sir sa­me­di après-mi­di. Confec­tion d’ins­tru­ments de mu­sique pour le grand tin­ta­marre dé­am­bu­la­toire, par­cours de Jar­din de pi­rouette et ca­briole, fresque ur­baine, spec­tacle du clown Jim­my Stra­to­sphère, ma­quillage et théâtre de rue par Es­pace Fo­rain ont ren­du bien des tout-pe­tits, et aus­si leurs pa­rents, heu­reux. Sans ou­blier que les élèves de l’aca­dé­mie de bal­let de Drum­mond­ville, l’école de théâtre Lan­gue­dor et l’école de mu­sique À la Por­tée des sons ont as­su­ré une ani­ma­tion conti­nue.

(Pho­to Ghys­lain Bergeron)

Léane La­brèche-dor et Mi­ckaël Gouin ont conçu un spec­tacle di­ver­tis­sant et de qua­li­té que les spec­ta­teurs ne sont pas prêts d’ou­blier.

(Pho­to Cyn­thia Gi­guère-mar­tel)

La re­pré­sen­ta­tion du théâtre de rue a été fort cou­rue.

(Pho­to Ghys­lain Bergeron)

Pier-luc Funk a pro­vo­qué bien des fous rires du­rant l’hom­mage à Gilles La­tu­lippe.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.