2017-2018, la sai­son d’oli­vier Ro­drigue ?

L'Express - - SPORTS - JO­NA­THAN HABASHI jo­na­than.habashi@tc.tc

HO­CKEY. La cam­pagne 2017-2018 pour­rait bien être celle d’oli­vier Ro­drigue. Âgé de 17 ans, le gar­dien des Vol­ti­geurs de Drum­mond­ville pour­rait se his­ser par­mi les es­poirs les plus convoi­tés au pro­chain re­pê­chage de la Ligue na­tio­nale de ho­ckey.

Sé­lec­tion­né au troi­sième rang au to­tal au re­pê­chage de 2016, Ro­drigue n’a pas dé­çu à sa pre­mière sai­son dans les rangs ju­niors ma­jeurs qué­bé­cois. Dans l’his­toire des Vol­ti­geurs, au­cun autre gar­dien de 16 ans n’a d’ailleurs vu au­tant d’ac­tion avec plus de 2300 mi­nutes de jeu. Après des dé­buts fra­cas­sants, le pro­met­teur ath­lète na­tif de Chi­cou­ti­mi a néan­moins tra­ver­sé un pas­sage à vide dans le der­nier droit du ca­len­drier.

Le mois der­nier, Ro­drigue a en­ta­mé la sai­son la plus im­por­tante de sa jeune car­rière en gui­dant l’équipe ca­na­dienne des moins de 18 ans vers la conquête de la mé­daille d’or au tour­noi com­mé­mo­ra­tif Ivan-hlin­ka. La com­pé­ti­tion se dé­rou­lait en Ré­pu­blique tchèque et en Slo­va­quie.

In­vain­cu en quatre sor­ties, Ro­drigue a été pro­cla­mé gar­dien par ex­cel­lence du tour­noi. Le jeune homme est ren­tré au Qué­bec avec la tête rem­plie de sou­ve­nirs. « J’ai vé­cu des mo­ments in­ou­bliables là-bas. C’était une ex­pé­rience in­croyable. On avait tel­le­ment un bon groupe de gars. On se connais­sait dé­jà un peu, alors la chi­mie a vite opé­ré. On com­pé­ti­tion­nait tou­jours en équipe. Notre de­vise, c’était de de­ve­nir meilleur à chaque jour. C’est ce qu’on a réus­si », a ra­con­té Ro­drigue après une séance d’en­traî­ne­ment des Vol­ti­geurs.

Ayant dé­fen­du le fi­let du Ca­na­da chez les moins de 16, 17 et 18 ans, Ro­drigue se­ra lo­gi­que­ment ap­pe­lé à jouer le même rôle au sein du pres­ti­gieux pro­gramme des moins de 20 ans dans un ave­nir rap­pro­ché. « C’est mon pro­chain ob­jec­tif, a-t-il confir­mé. Je vais tra­vailler le plus fort pos­sible pour re­tour­ner vivre cette ex­pé­rience avec Ho­ckey Ca­na­da. »

D’ici là, Ro­drigue se­ra à nou­veau l’homme de confiance de­vant la cage des Vol­ti­geurs cette sai­son. Une com­mande qui pour­rait s’avé­rer lourde cer­tains soirs puisque la for­ma­tion drum­mond­vil­loise se­ra à nou­veau l’une des plus in­ex­pé­ri­men­tées à tra­vers le cir­cuit Cour­teau.

« On est en­core jeune, mais on veut prou­ver à tout le monde qu’on peut cau­ser des sur­prises. On veut gran­dir en tant qu’équipe. En tra­vaillant en­semble, on va se don­ner de meilleures chances de vic­toire », a af­fir­mé l’ath­lète de 6 pieds, 1 pouce et 155 livres, qui se­ra épau­lé par un autre por­tier de 17 ans en Da­niel Moo­dy.

Éli­gible au pro­chain re­pê­chage du cir­cuit Bett­man, Ro­drigue veut tou­te­fois évi­ter de se lais­ser dis­traire par les listes qui se­ront pu­bliées à quelques re­prises du­rant la sai­son, un piège qui guette sou­vent les meilleurs es­poirs pro­fes­sion­nels.

« Le re­pê­chage, ça me trotte un peu dans la tête, mais ce n’est rien de trop gros non plus. Je ne veux pas m’en faire avec les listes. Que tu sois pla­cé plus bas ou plus haut que tu l’es­pé­rais, tu dois res­ter neutre. Si ta tête flotte dans les nuages, tu ne se­ras pas concen­tré. Tu risques d’avoir un mau­vais match le len­de­main. Tu dois lais­ser tout ça de cô­té et gar­der la tête froide », a sa­ge­ment ex­pli­qué ce­lui qui est re­pré­sen­té par l’agent drum­mond­vil­lois An­dré Ruel, de l’écu­rie de Pat Bris­son.

« Pour le mo­ment, je me concentre seule­ment sur ma sai­son. La seule chose que je peux contrô­ler chaque jour, ce sont mes per­for­mances. On ver­ra où ça va me me­ner à la fin de l’an­née. Il ar­ri­ve­ra ce qui ar­ri­ve­ra au re­pê­chage. Peu im­porte le rang, ce se­ra une belle ré­com­pense de vivre ces mo­ments-là », a ajou­té ce­lui dont le père, Syl­vain Ro­drigue, est res­pon­sable du dé­ve­lop­pe­ment des gar­diens de l’or­ga­ni­sa­tion des Oi­lers d’edmonton.

Avec les nom­breux pro­jec­teurs qui risquent d’être bra­qués sur lui au cours des pro­chains mois, Ro­drigue res­sent-il une cer­taine pres­sion de me­ner l’équipe à bon port ? « Pas du tout. Ce se­rait inu­tile de me mettre une pres­sion sup­plé­men­taire. Je vais me concen­trer sur moi. Je veux sim­ple­ment prou­ver que j’ai ma place de­vant le fi­let. Je veux don­ner tout ce que je peux. L’ob­jec­tif, c’est de don­ner une chance à mon équipe de ga­gner chaque soir », a-t-il conclu.

(Pho­to d’ar­chives, Ghys­lain Bergeron)

Oli­vier Ro­drigue s’ap­prête à dis­pu­ter la sai­son la plus im­por­tante de sa jeune car­rière.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.