Hy­dro­car­bures : Drum­mond­ville s’in­surge contre le mi­nistre Ar­cand

L'Express - - ACTUALITÉS - JEAN-PIERRE BOIS­VERT jean-pierre.bois­vert@tc.tc

EN­VI­RON­NE­MENT. Le conseil mu­ni­ci­pal de Drum­mond­ville s’in­surge éner­gi­que­ment contre les nou­veaux rè­gle­ments conte­nus dans le pro­jet de loi sur les hy­dro­car­bures, dont ce­lui concer­nant les dis­tances sé­pa­ra­trices mi­ni­males pour au­to­ri­ser les sites de fo­rages pé­tro­liers et ga­ziers.

Tous les conseillers étaient pré­sents lun­di ma­tin dans le hall de l’hô­tel de ville au­tour du maire Alexandre Cus­son qui a ju­gé sé­vè­re­ment le mi­nistre de l’éner­gie et des Res­sources na­tu­relles, Pierre Ar­cand, à la suite de la pu­bli­ca­tion, la se­maine der­nière, de quatre pro­jets de rè­gle­ment qui per­mettent no­tam­ment des fo­rages à 150 mètres d’une ré­si­dence.

« Plus d’une cen­taine de mu­ni­ci­pa­li­tés de­man­daient une dis­tance sé­pa­ra­trice de 500 mètres des mai­sons et voi­là que le mi­nistre Ar­cand nous ar­rive avec seule­ment 150 mètres. Il n’a vrai­ment pas com­pris. Nous, à Drum­mond­ville, nous de­man­dons le re­trait de ces pro­jets de rè­gle­ments et que l’on en­tame de vé­ri­tables dis­cus­sions», a dé­cla­ré le maire Cus­son qui a sou­li­gné qu’il était im­por­tant de ré­agir dès au­jourd’hui.

Ces pro­jets de rè­gle­ments du gou­ver­ne­ment li­bé­ral, conte­nus dans un do­cu­ment de 300 pages, au­to­risent des ac­ti­vi­tés de son­dage en mi­lieu hy­drique, à 40 mètres de la voie na­vi­gable du fleuve Saint-laurent et à 180 mètres d’un bar­rage à forte conte­nance. Il au­to­rise aus­si la frac­tu­ra­tion hy­drau­lique pour le fo­rage et l’uti­li­sa­tion de pro­duit chi­mique pour la sti­mu­la­tion des puits, al­lant à l’en­contre de la de­mande ré­pé­tée de la FQM (Fédération qué­bé­coise des mu­ni­ci­pa­li­tés) à l’ef­fet qu’un mo­ra­toire soit im­po­sé sur ces types de pra­tique. En plus, le mi­nistre se ré­serve le droit de ré­duire les dis­tances sti­pu­lées dans les rè­gle­ments.

Des consul­ta­tions, sur une pé­riode de 45 jours, sont mises de l’avant par le mi­nistre Ar­cand. « C’est in­ac­cep­table, ça coïn­cide, drôle de ha­sard, avec la cam­pagne élec­to­rale dans les mu­ni­ci­pa­li­tés. Les conseils mu­ni­ci­paux ne siè­ge­ront plus, sauf une fois en oc­tobre, d’ici les élec­tions du 5 no­vembre. Nous n’al­lons pas res­ter en si­lence. Chose cer­taine, nous al­lons par­ti­ci­per à ces consul­ta­tions », a pro­mis le maire Cus­son tout en sou­hai­tant une po­si­tion concer­tée de la part des mu­ni­ci­pa­li­tés voi­sines. En ce sens, il en­tend échan­ger avec ses col­lègues de la MRC de Drum­mond et sen­si­bi­li­ser les deux dé­pu­tés de la ré­gion à l’as­sem­blée na­tio­nale, Sé­bas­tien Sch­nee­ber­ger et André La­mon­tagne. (NDLR: la CAQ a émis un com­mu­ni­qué à ce su­jet jeu­di der­nier in­ti­tu­lé «La ré­gle­men­ta­tion sur les fo­rages pé­tro­liers est vouée à l'échec»).

RÉ­AC­TION PO­SI­TIVE DES EN­VI­RON­NE­MEN­TA­LISTES

Fait par­ti­cu­lier, plu­sieurs des ci­toyens ayant à coeur la cause de l’en­vi­ron­ne­ment, et qui ne se privent pas pour in­ter­ve­nir à la pé­riode de ques­tions aux séances du conseil mu­ni­ci­pal, étaient pré­sents et ont même ap­plau­di la dé­cla­ra­tion du maire drum­mond­vil­lois.

« Je suis to­ta­le­ment en fa­veur des po­si­tions du maire, a com­men­té Hen­riette Yer­geau. Il se­ra né­ces­saire que les deux or­ga­nismes la FQM et L’UMQ (Union des mu­ni­ci­pa­li­tés du Qué­bec) s’as­so­cient pour re­mettre ce gou­ver­ne­ment-là à sa place ».

Ro­ger Po­mer­leau, un ex-dé­pu­té du Bloc qué­bé­cois, a don­né le même son de cloche. « On doit fé­li­ci­ter le maire pour cette prise de po­si­tion, la­quelle je crois au­ra une por­tée im­por­tante pour les autres maires. Ces élus vont se contac­ter et il fau­dra qu’ils ar­rivent à une dé­ci­sion com­mune. Parce que là, je me de­mande sé­rieu­se­ment ce que les pé­tro­lières ont pu faire pour que Phi­lippe Couillard prenne une telle dé­ci­sion. Ce qu’il fait ac­tuel­le­ment, c’est qu’il est en train de vendre le Qué­bec ».

Il est à no­ter que le pré­sident de la FQM, Richard Le­houx, a éga­le­ment fait une sor­tie cin­glante sur ce su­jet en af­fir­mant : « Il n’y a ab­so­lu­ment rien pour ras­su­rer les mu­ni­ci­pa­li­tés et leurs ci­toyens dans ces pro­jets de rè­gle­ments. Ils ne sus­citent que des ques­tions et ne sou­lèvent que des craintes. Pour un mi­nistre qui avait éri­gé l’ac­cep­ta­bi­li­té so­ciale au rang des ver­tus à res­pec­ter dans le Livre vert de 2016, c’est un échec com­plet. Et je peux vous garantir que notre con­grès an­nuel, qui au­ra lieu la se­maine pro­chaine, va se pen­cher sur cette ques­tion ».

(Pho­to - Jean-pierre Bois­vert)

Alexandre Cus­son et Hen­riette Yer­geau en conver­sa­tion après la confé­rence de presse.

(Pho­to - Jean-pierre Bois­vert)

Le maire Alexandre Cus­son était en­tou­ré de tous les conseillers mu­ni­ci­paux lors de cette confé­rence de presse.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.