Rendre l’art ac­ces­sible, une oeuvre à la fois

L'Express - - CULTURE - JOSYANE CLOU­TIER josyane.clou­tier@tc.tc

ARTS VI­SUELS. Le col­lec­tif ar­tis­tique Yin Yang, com­po­sé de Fré­dé­rick Bois­vert et Ja­net Lon­don, en­tend sor­tir l’art des ga­le­ries et le faire rayon­ner dans les rues de Drum­mond­ville, à l’ins­tar des grandes villes nord-amé­ri­caines, comme To­ron­to.

C’est sous un so­leil digne de juillet que le col­lec­tif, ren­con­tré dans le cadre de l’évé­ne­ment Art et ter­roir à Saint-bo­na­ven­ture, a ac­cep­té de par­ta­ger sa vi­sion d’une fu­ture Drum­mond­ville pro­fon­dé­ment ar­tis­tique.

Pour ac­com­plir ce rêve, Fré­dé­rick Bois­vert et Ja­net Lon­don croient que l’art doit sor­tir des ga­le­ries. « Les ga­le­ries ne sont pas ou­vertes dans les bonnes heures pour les gens, très sou­vent. Il faut qu’il y en ait, mais je pense que les gens doivent ar­rê­ter d’as­so­cier l’art à une soi­rée en com­plet-cra­vate », es­time Ja­net Lon­don.

Leur al­ter­na­tive ? Le graf­fi­ti, no­tam­ment. « On veut s’ex­pri­mer sur les murs de la ville, à l’ins­tar de Mon­tréal ou To­ron­to. Au lieu de ca­cher l’art dans une ga­le­rie, on veut que les gens n’aient pas le choix de le voir », ex­plique Fré­dé­rick Bois­vert d’un ton pas­sion­né.

Il existe ac­tuel­le­ment des mu­rales à Drum­mond­ville, mais pas as­sez au goût des deux ar­tistes. Tou­te­fois, si l’idée fait son che­min de­puis long­temps dans leur es­prit, au­cun pro­jet n’a été en­ta­mé of­fi­ciel­le­ment à l’heure ac­tuelle en la ma­tière. Les ar­tistes ont dé­jà un par­te­na­riat avec le pub La Sainte Paix et le Ver­ger Du­haime, qui ex­posent quelques-unes de leurs oeuvres.

Un cir­cuit gui­dé d’oeuvres ur­baines est éga­le­ment un pro­jet ca­res­sé par Fré­dé­rick Bois­vert et Ja­net Lon­don.

Ce­pen­dant, pour en ar­ri­ver là, les deux Drum­mond­vil­lois sont clairs : leur col­lec­tif doit réunir plus que deux per­sonnes. Pour­tant, pas ques­tion pour eux de se li­mi­ter à la pein­ture ou au des­sin (qui sont leurs mé­diums de pré­di­lec­tion)... « N’im­porte qui qui consi­dère qu’il fait de l’art peut re­joindre Yin Yang », dé­voile Fré­dé­rick Bois­vert. Ce­la in­clut les mu­si­ciens, les sculp­teurs, les poètes, mais aus­si les ani­ma­teurs 3D, les mé­ca­ni­ciens ou les ébé­nistes, par exemple. « Ma vie a com­plè­te­ment été chan­gée par l’art, et pour moi, en­sei­gner aux gens à sor­tir leur créa­ti­vi­té, c’est ex­trê­me­ment im­por­tant », confie Ja­net Lon­don.

UN INS­TI­TUT AR­TIS­TIQUE MUL­TI­DIS­CI­PLI­NAIRE

Le rêve des deux ar­tistes est un ins­ti­tut, au coeur du­quel tous les ar­tistes qui en sentent le be­soin peuvent ve­nir créer et ap­prendre des autres qui y sont. « Per­sonne ne se­rait iso­lé, et les gens doivent s’at­tendre à in­ter­agir à la fois avec les gens au­tour et les vi­si­teurs », ex­plique Fré­dé­rick Bois­vert. Il s’agi­rait donc d’un lieu de créa­tion et d’ex­po­si­tion en même temps, tout en res­pec­tant le prin­cipe que n’im­porte qui qui le sou­haite peut s’y joindre. Les gens doivent ar­rê­ter d’as­so­cier l’art à une soi­rée en com­plet-cra­vate » -Ja­net Lon­don

Ce­pen­dant, mettre sur pied un ins­ti­tut de ce genre n’est pas une mince af­faire. « Il s’agit d’un pro­jet à très long terme. Nous al­lons com­men­cer par faire de pe­tites ex­po­si­tions afin de créer une com­mu­nau­té so­lide, et en­suite in­ves­tir », pré­cise Ja­net Lon­don.

Évi­dem­ment, une telle ins­ti­tu­tion né­ces­site du fi­nan­ce­ment. « C’est dif­fi­cile d’ex­pli­quer à une banque comment tu vas faire ton pro­fit en tant qu’ins­ti­tut d’art. On re­met donc ce pro­jet à un peu plus tard, mais on ne le lâche pas des yeux », af­firme M. Bois­vert d’un ton sans ré­plique.

« Il y a beau­coup d’in­té­rêt en­vers l’art à Drum­mond­ville. Il faut que ce­la conti­nue à se dé­ve­lop­per », croient les deux créa­teurs.

(Pho­to Josyane Clou­tier)

Pour rendre l’art le plus ac­ces­sible pos­sible, Fré­dé­rick Bois­vert et Ja­net Lon­don croient que l’art doit sor­tir des ga­le­ries

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.