Ga­la au Cen­trex­po : Djan­go veut gé­rer ses émo­tions

L'Express - - SPORTS - JO­NA­THAN HABASHI jo­na­than.habashi@tc.tc

BOXE. Une nou­velle page de l’his­toire de la boxe drum­mond­vil­loise s’écri­ra, le sa­me­di 28 oc­tobre, au Cen­trex­po Co­ge­co. En fi­nale d’un ga­la re­grou­pant des com­bats pro­fes­sion­nels et ama­teurs, le fa­vo­ri lo­cal Jor­dan Bal­mir (5-0-0, 3 K-O) se frot­te­ra au Po­lo­nais Da­niel Pr­ze­wies­lik (2-3-1, 2 K-O).

Mal­gré leurs ef­forts en ce sens, les or­ga­ni­sa­teurs au­ront donc été in­ca­pables de concoc­ter une fi­nale toute qué­bé­coise. Après avoir lan­cé une in­vi­ta­tion à Jean-mi­chel Bo­li­var (3-0-0) via les mé­dias so­ciaux, Bal­mir a lui-même été dé­fié par l’équipe de Louis­bert Al­ti­dor (5-2-0). Les né­go­cia­tions entre les dif­fé­rents clans n’ont tou­te­fois pas abou­ti.

Ini­tia­le­ment, le com­bat entre Bal­mir et Prez­wies­lik de­vait avoir lieu le 9 sep­tembre, à la Tohu, mais le Drum­mond­vil­lois de 24 ans a dû dé­cla­rer for­fait en rai­son d’une bles­sure. L’eu­ro­péen de 28 ans s’est dé­jà bat­tu au Qué­bec l’an der­nier, of­frant une bonne op­po­si­tion à son ad­ver­saire.

«Je ne re­garde ja­mais de vi­déos de mes ad­ver­saires. Je laisse ça à mes coachs. En­semble, on va se concen­trer à tra­vailler sur mes forces et mes fai­blesses. Chose cer­taine, je vous ga­ran­tis tout un show. Ce se­ra une fi­nale ex­plo­sive », a lan­cé Bal­mir lors d’une confé­rence de presse très cou­rue au Cen­trex­po.

Ré­pu­té pour son sens du spec­tacle, Djan­go de­vra tou­te­fois évi­ter de se lais­ser em­por­ter par les émo­tions à sa pre­mière sor­tie de­vant ses par­ti­sans. Il pro­met de boxer in­tel­li­gem­ment. «Dans un ring, je me sens chez moi par­tout, mais de me battre ici, ça va ajou­ter du pi­quant. L’im­por­tant pour moi, c’est de ne pas l’échap­per émo­tion­nel­le­ment. C’est jus­te­ment ce qui a fait dé­faut dans mes der­niers com­bats. Je dois res­ter calme, en ligne droite. Si je gère bien mes émo­tions, je vais suivre le plan de match. Je veux mettre ma tech­nique en pra­tique et écou­ter mes coachs du mieux que je peux. »

Le com­bat de­vrait être dis­pu­té à 160 livres, dans la ca­té­go­rie des poids moyens. Li­mi­té à des com­bats de quatre rounds jus­qu’ici, Bal­mir dis­pu­te­ra un pre­mier af­fron­te­ment de six rounds en car­rière. «Je suis vrai­ment ex­ci­té! Comme je suis en ex­cel­lente condi­tion phy­sique, plus il y a de rounds, plus c’est à mon avan­tage. »

Di­ri­geant la car­rière de Bal­mir en com­pa­gnie de Jim­my Bois­vert au club Per­for­mance de Trois-ri­vières, l’en­traî­neur drum­mond­vil­lois Be­noît Fleu­ry l’a dé­crit comme un boxeur agres­sif et dif­fi­cile à contrô­ler. «Il faut le ra­me­ner constam­ment à l’ordre. Quand il suit le plan de match et qu’il écoute ses coachs, Jor­dan de­vient très dan­ge­reux pour son ad­ver­saire. Il doit tou­te­fois ap­prendre à contrô­ler ses im­pul­sions. »

UNE PRE­MIÈRE… MAIS PAS UNE DER­NIÈRE

Mis sur pied par l’homme d’af­faires drum­mond­vil­lois Serge Bal­mir, en col­la­bo­ra­tion avec l’en­tre­prise mont­réa­laise Rixa pro­mo­tions, ce ga­la im­pli­que­ra cinq com­bats chez les pro­fes­sion­nels. Les or­ga­ni­sa­teurs es­pèrent at­ti­rer une salle comble de 1150 spec­ta­teurs.

« On veut faire dé­cou­vrir le ta­lent de Jor­dan aux gens de Drum­mond­ville. Cet évé­ne­ment, ce se­ra notre Las Ve­gas à nous. Ce n’est pas pré­ten­tieux de dire ça, compte te­nu de la qua­li­té des com­bats et de l’or­ga­ni­sa­tion, mais sur­tout le coeur qu’on y met. Ce se­ra un ga­la gran­diose », a lan­cé Serge Bal­mir, en rap­pe­lant que le pro­jet s’est des­si­né dans les pages de L’ex­press.

Voyant très grand pour son fils, le pa­ter­nel de la fa­mille Bal­mir a rap­pe­lé tous les sa­cri­fices né­ces­saires pour qu’il at­teigne un jour les plus hauts som­mets de la boxe. « Jor­dan n’en est qu’à ses dé­buts. Vous n’avez en­core rien vu ! C’est un pas­sion­né dans l’âme. De la boxe, il en mange, il en parle, il en dort et il en rêve à temps plein. Ça lui de­mande une dis­ci­pline hors du com­mun. »

« Je crois en moi, mais cet homme-là crois en moi en­core plus », a ren­ché­ri Jor­dan Bal­mir en en­la­çant ten­dre­ment son père.

Serge Bal­mir n’a pas ca­ché qu’or­ga­ni­ser un tel évé­ne­ment re­pré­sente une tâche co­los­sale. « Je ne pen­sais pas que c’était aus­si gros ! Je suis un gars de dé­fi, mais c’est beau­coup d’or­ga­ni­sa­tion. C’est dif­fi­cile de trou­ver des op­po­sants à chaque boxeur. C’est un vé­ri­table casse-tête. Heu­reu­se­ment, je suis en­tou­ré de gens com­pé­tents. Ce se­ra notre pre­mier ga­la au Cen­trex­po, mais cer­tai­ne­ment pas notre der­nier. »

Or­ga­ni­sant des ga­las de boxe de­puis 2013, Rixa pro­mo­tions n’avait tou­te­fois ja­mais ten­té l’ex­pé­rience à l’ex­té­rieur de Mon­tréal.

« Quand on a été ap­pro­ché, on était un peu hé­si­tants. Mais dès qu’on a vi­si­té le Cen­trex­po, on a su qu’on te­nait quelque chose. C’est une salle ma­gni­fique. À un mois de l’évé­ne­ment, on sent dé­jà beau­coup d’en­goue­ment au­tour de ce ga­la», a af­fir­mé Maxime For­tin, di­rec­teur des opé­ra­tions de Rixa.

Il s’agi­ra d’un pre­mier com­bat de boxe à Drum­mond­ville de­puis que l’olym­pien Be­noit Gau­det a en­flam­mé le Centre Mar­cel-dionne, il y a une di­zaine d’an­nées.

(Pho­to Jo­na­than Habashi)

Jor­dan Bal­mir et son père Serge ont dé­voi­lé les grandes lignes du ga­la de boxe du 28 oc­tobre, au Cen­trex­po.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.