Hé­lène La­roche et Da­niel Pro­ven­çal pour­raient-ils di­vi­ser le vote ?

L'Express - - ACTUALITÉS - JEAN-PIERRE BOIS­VERT jean-pierre.bois­vert@jour­na­lex­press.ca

SAINT-CY­RILLE-DEWENDOVER. Da­niel Pro­ven­çal ad­met que sa pré­sence dans la course à la ma­rie de Saint­cy­rille-de-wen­do­ver, en même temps qu’hé­lène La­roche, deux can­di­dats qui prônent le chan­ge­ment, pour­rait bien di­vi­ser le vote au pro­fit du maire sor­tant Da­niel La­fond, mais il dit que ce n’est pas cer­tain.

« Di­vi­ser le vote ? Oui et non. La po­pu­la­tion veut du chan­ge­ment et Mme La­roche et moi vou­lons éga­le­ment du chan­ge­ment à Saint-cy­rille. C’est la po­pu­la­tion qui dé­ci­de­ra », a in­di­qué ce­lui qui a dé­po­sé sa can­di­da­ture après celle de Mme La­roche. «Ça fai­sait long­temps que j’y pen­sais », a-t-il confié lors d’un

L’ex­press.

La prio­ri­té, se­lon lui, c’est l’em­ploi. « Nous n’avons pas pré­vu d’in­fra­struc­tures dans le sec­teur in­dus­triel, près de l’au­to­route 20, pour at­ti­rer les en­tre­prises chez nous. Il n’y a pas de ser­vices, pas d’égout, pas d’eau, pas de fibre op­tique. Ce fut un manque dans le der­nier man­dat. Quand on se com­pare avec Saint-ger­main, qui est éga­le­ment une mu­ni­ci­pa­li­té voi­sine de Drum­mond­ville en bor­dure de l’au­to­route 20, on voit une grosse dif­fé­rence », a-t-il men­tion­né.

Da­niel Pro­ven­çal sou­ligne qu’il a man­qué de temps pour faire son porte-à-porte. « J’ai été très oc­cu­pé ces der­niers temps », a fait sa­voir l’homme d’af­faires qui di­rige sa propre en­tre­prise. bref en­tre­tien avec

(Pho­to - gra­cieu­se­té)

Da­niel Pro­ven­çal

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.