« J’ai réus­si à gar­der la tête froide »

L'Express - - SPORTS - JO­NA­THAN HABASHI jo­na­than.habashi@jour­na­lex­press.ca

BOXE. Jor­dan Bal­mir am­bi­tion­nait de pas­ser le K-O à son ad­ver­saire en moins de trois rounds. La nou­velle étoile de la boxe drum­mond­vil­loise au­ra fi­na­le­ment eu be­soin du double pour ache­ver le Po­lo­nais Da­niel Pr­ze­wies­lik, sa­me­di soir, de­vant une salle comble sur­vol­tée de plus de 1000 spec­ta­teurs au Cen­trex­po Co­ge­co.

Spec­ta­cu­laire et ul­tra­con­fiant, Bal­mir (6-0-0, 4 K-O) a ex­pé­dié son ad­ver­saire de 28 ans au ta­pis dès le deuxième as­saut de ce com­bat dis­pu­té dans la ca­té­go­rie des poids moyens (160 livres). Pr­ze­wies­lik (2-4-1, 2 K-O) est de nou­veau tom­bé sous une pluie de coups au qua­trième round, puis dès les pre­miers ins­tants du sixième en­ga­ge­ment. L’ar­bitre Mar­tin Fo­rest a mis fin au carnage quelques ins­tants plus tard, à la 56e se­conde du der­nier round.

«C’est mis­sion ac­com­plie, même si j’au­rais ai­mé en fi­nir avant. Mon ad­ver­saire était très co­riace. Je m’at­ten­dais à ce qu’il flanche, mais il res­tait de­bout. Je suis fier, parce que j’ai don­né mon maxi­mum. J’ai réus­si à gar­der la tête froide. Plu­tôt que de boxer avec mon coeur, j’ai écou­té mes coachs. Je dois leur don­ner le cré­dit pour ce K-O », a com­men­té Djan­go à sa sor­tie du ring.

«Tout au long du com­bat, j’ai sen­ti l’éner­gie de la foule. Leur sou­tien me fait chaud au coeur », a ajou­té le pu­gi­liste de 24 ans.

Di­ri­geant la car­rière de Bal­mir au sein du club de boxe Per­for­mance de Trois-ri­vières, l’en­traî­neur Jim­my Bois­vert s’est ré­joui des pro­grès de son pro­té­gé. « C’est une belle per­for­mance, compte te­nu que c’était la pre­mière fois que Jor­dan se bat­tait chez lui, en fi­nale d’un ga­la. Il s’est amé­lio­ré dans le contrôle de ses émo­tions. Vers la fin, je lui ai de­man­dé de tra­vailler vers l’in­té­rieur et ça a fonc­tion­né. Son ad­ver­saire n’était plus ca­pable de ré­sis­ter », a-t-il ex­pli­qué.

« Jor­dan est main­te­nant prêt à pas­ser à la pro­chaine étape, a pour­sui­vi Bois­vert. D’ici quelques com­bats, il de­vrait pou­voir se battre pour un titre mi­neur. On n’est pas pres­sé avec lui, sur­tout qu’il n’a pas beau­coup de ba­gage chez les ama­teurs. »

Bal­mir re­mon­te­ra dans le ring le 2 dé­cembre, à la To­hu de Mon­tréal. Il en a pro­fi­té pour lan­cer une in­vi­ta­tion au Lon­gueuillois Louis­bert Al­ti­dor (5-2-0), ce­lui-là même qui l’a ré­cem­ment dé­fié en vue du ga­la au Cen­trex­po. « Je ne re­cule de­vant per­sonne, alors je suis prêt à l’af­fron­ter. »

Fort de ce pre­mier suc­cès or­ga­ni­sé en col­la­bo­ra­tion avec l’en­tre­prise mont­réa­laise Rixa pro­mo­tions, le pro­mo­teur Serge Bal­mir a an­non­cé que l’ex­pé­rience se­ra ré­pé­tée dès l’an pro­chain. Les pro­fits de l’évé­ne­ment ont per­mis d’of­frir une bourse à Ibra­him Ali, un jeune ré­fu­gié ira­kien pas­sion­né de boxe, ce qui lui per­met­tra de s’en­traî­ner pen­dant un an.

(Pho­to Ghys­lain Ber­ge­ron)

Da­van­tage en contrôle de ses émo­tions, Jor­dan Bal­mir a fou­droyé Da­niel Pr­ze­wies­lik, sa­me­di soir, dans le ring du Cen­trex­po.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.