Élec­tions municipales : vague fé­mi­nine, conseil uni et taux de par­ti­ci­pa­tion

L'Express - - LA UNE - JEAN-PIERRE BOIS­VERT jean-pierre.bois­vert@jour­na­lex­press.ca

ÉLEC­TIONS. Les prin­ci­pales ob­ser­va­tions qui se dé­gagent de la soi­rée des élec­tions municipales de di­manche dans notre ré­gion sont à trois ni­veaux : une vague fé­mi­nine sans pré­cé­dent dans les mai­ries de la MRC, le dé­sir des élec­teurs drum­mond­vil­lois de voir un conseil uni et un très faible taux de par­ti­ci­pa­tion à Drum­mond­ville.

Les mu­ni­ci­pa­li­tés de la MRC de Drum­mond qui ac­cueille­ront une nou­velle mai­resse, une pre­mière dans la plu­part des cas, sont Saint-cy­rille-de-wen­do­ver (Hé­lène La­roche), Saint-ger­main-de-gran­tham (Na­tha­cha Tes­sier), Saint-lu­cien (Diane Bour­geois) et Saint-ma­jo­rique (Line Fré­chette). À elles, il faut ajou­ter les Ca­role Cô­té à Wick­ham et Thé­rèse Fran­coeur à Saint-fé­lix-de-king­sey qui ont été ré­élues.

Ces femmes ont rem­por­té le siège prin­ci­pal de leur Mu­ni­ci­pa­li­té avant tout parce qu’elles n’ont rien lais­sé au ha­sard, elles ont par­cou­ru leur mu­ni­ci­pa­li­té pour leur porte-à-porte et ain­si ob­te­nu la confiance de leurs com­met­tants, ar­mées qu’elles étaient d’une très bonne connais­sance de leur mi­lieu po­li­tique. Mais, peut-on pen­ser que cette ten­dance à faire da­van­tage confiance à des femmes pour des postes de di­rec­tion dé­coule in­di­rec­te­ment des nom­breuses dé­non­cia­tions de har­cè­le­ments et d’agres­sions sexuelles qui sont sor­ties de l’ombre de­puis Ro­zon-sal­vail ?

En tout cas, c’est une forte ten­dance, per­çue à la fois dans de grandes villes comme Mon­tréal et Sa­gue­nay, et dans les mi­lieux ru­raux. Ajou­tons ici que le nou­veau conseil mu­ni­ci­pal, tant à Saint-cy­rille, à Saint-lu­cien qu’à Saint-ger­main, pré­sen­te­ra une pa­ri­té hommes-femmes qui n’au­rait pas été pré­vi­sible il y a quelques an­nées à peine.

À L’HÔ­TEL DE VILLE DE LA RUE LIND­SAY

Autre constat : les cinq conseillers mu­ni­ci­paux qui ont eu à af­fron­ter de l’op­po­si­tion à Drum­mond­ville ont tous ga­gné. Ca­the­rine Las­sonde, Isa­belle Mar­quis, William Mo­rales, Alain Mar­tel et Sté­pha­nie Lacoste se­ront de re­tour au­tour de la table pré­si­dée par Alexandre Cus­son. Les élec­teurs ont op­té pour la conti­nui­té, de toute évi­dence sa­tis­faits de la conduite des af­faires. Les Drum­mond­vil­lois n’aiment pas la chi­cane, sur­tout au­tour de la ges­tion de leur tré­sor pu­blic. Sans al­ler jus­qu’à dire que l’hô­tel de ville ne vou­lait pas voir Ma­rie-jo­sée Le­maire à la table du conseil, comme il a été per­mis de l’en­tendre di­manche soir, il reste que l’élec­tion des mêmes per­sonnes, bien qu’em­pê­chant les obs­tacles in­utiles à l’avan­ce­ment des dos­siers, ne fa­vo­risent pas au­to­ma­ti­que­ment de nou­veaux dé­bats.

Der­nier point, qui mé­rite d’être re­le­vé : le taux de par­ti­ci­pa­tion, qui s’est ar­rê­té à 24% à Drum­mond­ville. C’est moins qu’en 2009 (34 %) et moins qu’en 2013 (36 %). Il faut tou­te­fois ad­mettre que la lo­co­mo­tive d’une course à la mai­rie était ab­sente du por­trait.

(Photo Ghys­lain Ber­ge­ron)

Le conseil mu­ni­ci­pal de la Ville de Drum­mond­ville.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.