Plus de 5000 heures en for­ma­tion

L'Hebdo du Saint-Maurice - - ACTUALITÉS -

La for­ma­tion des pom­piers est im­por­tante pour le ser­vice. « Presque 100% de nos pom­piers ont les for­ma­tions exi­gées par Qué­bec et 84% de notre per­son­nel dé­tient un di­plôme d’études pro­fes­sion­nel en sé­cu­ri­té in­cen­die. Seule­ment en 2015, il y a eu 1950 heures en for­ma­tion en garde ex­terne lorsque les gens sont en congé, et 3500 heures en for­ma­tion in­terne », pour­suit M. Le­lièvre.

De­puis en­vi­ron 3 ans, la ma­jo­ri­té des lu­mières de cir­cu­la­tion sont do­tées de feux de pré­emp­tion qui dé­tectent les gy­ro­phares d’un ca­mion de pom­pier ain­si que sa so­no­ri­té. « Le ca­mion fait en­clen­cher un sys­tème qui fait que la voie où le ca­mion cir­cule tourne au vert, ce qui per­met aux vé­hi­cules de­vant d’avan­cer et de lais­ser place au ca­mion de pom­pier. On gagne quelques se­condes pour le temps de ré­ponse, ex­plique le di­rec­teur. Il reste la route 157 qui est une route provinciale, mais l’en­semble de la ville dé­tient ces feux. Ça coûte en­vi­ron de 5000 à 6000$ par feu de cir­cu­la­tion. »

DE LA PRÉ­VEN­TION POUR LES FEUX DE CUI­SINE

Lors de la se­maine de pré­ven­tion des in­cen­dies qui au­ra lieu du 9 au 15 oc­tobre pro­chain, les pom­piers mi­se­ront sur la pré­ven­tion des feux de cui­sine. « La plu­part des in­cen­dies se si­tuent dans la cui­sine, et plus de 80% sont de causes hu­maines. Mais il y a une sta­tis­tique im­por­tante pour nous puisque 85% des in­cen­dies ont été confi­nés à leur lieu d’ori­gine. Ça prouve que les mé­thodes de tra­vail et les équi­pe­ments uti­li­sés font en sorte que le tra­vail est ef­fi­cace » (P.V.)

(Pho­to TC Me­dia / Pa­trick Vaillancourt)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.