Jack St-Onge rem­porte la ligue… Jack St-Onge

L'Hebdo du Saint-Maurice - - SPORTS - GOLF GILLES BOU­RAS­SA re­dac­tion_­sha­wi­ni­gan@tc.tc

CH­RO­NIQUE. Mar­di der­nier se jouait la der­nière jour­née de la ligue Jack St-Onge.

En de­mi-fi­nale, le duo Yvon Le­febvre/Geor­gesÉ­tienne Pa­gé a bais­sé pa­villon contre An­dré Au­bin/ Mi­chel Bou­lan­ger. L’équipe «cen­drillon des sé­ries» An­dré Gaillar­detz/Jack St-Onge a dis­po­sé en pro­lon­ga­tion de l’équipe «cen­drier» Ro­bert Du­pont/ Jean Vincent. Il pa­raît que l’ami Du­pont en a fu­mé tout un pa­quet du­rant la joute. Se­lon les ex­perts, la fi­nale a été à sens unique alors que le duo An­dré Gaillar­detz/Jack St-Onge s’est in­cli­né de­vant les cham­pions An­dré Au­bin/Mi­chel Bou­lan­ger. Di­sons en pas­sant que la meilleure équipe a ga­gné et que Jack St-Onge au­rait même an­nu­lé sa ré­ser­va­tion au res­to pour cé­lé­brer sa vic­toire.

Jack St-Onge veut re­mer­cier An­nie et Pa­trick La­dou­ceur d’avoir per­mis à 31 joueurs d’al­ler jouer au club de golf Du Mou­lin. Fé­li­ci­ta­tions à Mi­chel Fi­lion qui a réus­si un trou d’un coup au #16. Ses com­pa­gnons de jeu étaient An­dré Des­fos­sés, Gilles Bois­vert de Trois-Ri­vières et An­dré «Le Bei­gnet» Bois­vert. Lors de cette jour­née ex­cep­tion­nelle, plu­sieurs se sont po­sé la ques­tion en voyant jouer Mi­chel Bou­lan­ger «comment pou­vait-il faire par­tie de l’équipe cham­pionne des sé­ries?». Il de­vrait de­man­der à France de chan­ger son «dri­ver»

An­dré St-Ours qui avait dû mettre fin à sa sai­son de golf en rai­son d’une opé­ra­tion à coeur ou­vert n’est pas tel­le­ment fort mais se porte bien en plus d’avoir per­du quelques ki­los. Quant à Re­né Dar­gis, il est lui aus­si re­ve­nu en pleine forme. On m’a chu­cho­té entre les branches que Jean-Marc Ro­bi­taille en ar­ra­chait beau­coup et qu’il se­rait pro­ba­ble­ment un bon can­di­dat au titre de «den­tiste» de la sai­son! Tou­te­fois, il ne se­rait pas le seul can­di­dat en no­mi­na­tion dont un de ses com­pa­gnons de jeu JeanGuy Roy.

Fé­li­ci­ta­tions à Ni­cole Vincent, Louise Cham­pagne et Gi­sèle Da­vid­son d’avoir bra­vé la tem­pé­ra­ture in­cer­taine lors de la par­tie de golf au Du Mou­lin. Tout le monde s’at­tarde à dire que Georges-Étienne Pa­gé mal­gré ses 90 ans joue en­core très bien avec les bons conseils de son ami Op­ti­miste Yvon Le­febvre. Quant à Mar­cel Cô­té qui était membre à Sha­wi­ni­gan-Sud au cours des an­nées ’70, il n’a pas chan­gé et il a tou­jours le sens de l’hu­mour et un pe­tit sou­rire en coin qui en dit long. Ne change pas Mar­cel, les gens t’aiment comme ce­la. La soi­rée de fin de sai­son se tien­dra sa­me­di le 8 oc­tobre pro­chain à L’Éra­blière Chez La­haie et le tout de­vrait dé­bu­ter à 18h avec re­mise de tro­phées aux ga­gnants(es).

Au club de golf Grand-Mère le 17 sep­tembre der­nier, Geor­gette Ber­trand après 50 ans de car­rière a réus­si son pre­mier trou d’un coup au #5 avec un fer 5. Elle jouait en com­pa­gnie de Lu­cien Dau­phi­nais, Su­san et Nor­mand Gin­gras. Le 20 sep­tembre, c’était au tour de France Pa­quette de réa­li­ser le même ex­ploit au #17 avec un fer 6. Ses com­pagnes de jeu étaient Hé­lène Bellerive, Jo­ce­lyne Ri­card et Geor­gette Ber­trand.

Ce n’est pas tous les jours qu’un gol­feur joue en bas de la nor­male. Ma­rio Ber­ge­ron a réus­si «70» au club de golf Ste-Flore alors qu’il jouait en com­pa­gnie de Ma­rie-Chan­tal sa conjointe, Gé­rald Thif­feault et Ré­jean Gre­nier. Bra­vo Ma­rio!

La coupe «Gilles Bou­ras­sa» pren­dra un nou­veau tour­nant cette an­née avec l’ad­di­tion du club de golf Ste-Flore. Le tout se dé­rou­le­ra sa­me­di le 8 oc­tobre pro­chain au club de golf Ste-Flore à comp­ter de 11h alors que 16 gol­feurs de cha­cun des clubs ten­te­ront de se mé­ri­ter le titre. Les 6 pro­fes­sion­nels Ro­bert Rous­seau/Guy Le­febvre de Grand-Mère, Pa­trick La­dou­ceur/Jean-Fran­çois Mo­rand de Ste-Flore et Luc Ri­chard/Gilles Bou­ras­sa du Mé­mo­rial ten­te­ront de faire un maître lors de cette com­pé­ti­tion ami­cale qui a pour but «un échange entre les gol­feurs des 3 clubs». Je vous don­ne­rai plus de dé­tails la se­maine pro­chaine avec les noms des joueurs qui se­ront pré­sents.

Au Mé­mo­rial, Nor­man Mo­rin a joué «74» et il s’agis­sait de son meilleur poin­tage à vie. An­dré Mas­si­cotte fait tou­jours hon­neur à sa ré­pu­ta­tion avec des 70,71 ou 72, le pro Luc Ri­chard a joué un autre 68 et un pe­tit 72 avec 15 nor­males, Ri­chard Bois­clair aime dire à tout le monde qu’hier, il avait très bien joué!, la meilleure des chances à Ni­cole Gi­gnac qui de­vrait avoir une pe­tite opé­ra­tion à un ge­noux, Le pro Luc Ri­chard en a eu plein les bras en jouant avec Jean-Jacques Pa­ren­teau, Ré­jean Foi­sy, Jean-Pierre Tru­del, Pierre Pa­ra­dis vou­lait chan­ger ses bâ­tons dans un en­droit que je ne peux nom­mer et voi­ci la réac­tion du ven­deur: «Mon­sieur, ne chan­gez pas vos bâ­tons, mais chan­gez votre élan».

Bonne se­maine à tous les gol­feurs et n’ou­bliez pas que «le golf ré­vèle votre ca­rac­tère!»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.