Fes­ti­val Wes­tern: un pre­mier ro­man pour Pas­cal La­fre­nière

Une sé­rie de trois tomes est pré­vue

L'Hebdo du Saint-Maurice - - MÉKINAC - PA­TRICK VAILLAN­COURT pa­trick.vaillan­court@tc.tc

LIT­TÉ­RA­TURE. Le di­rec­teur gé­né­ral du Fes­ti­val Wes­tern de St-Tite, Pas­cal La­fre­nière, était très dis­cret concer­nant son pro­jet lit­té­raire, lui qui a tou­jours été pas­sion­né par la lec­ture et la lit­té­ra­ture. Son pre­mier ro­man, Ro­déo Saint-Tite, l’ob­jec­tif ul­time se­ra dis­po­nible en li­brai­rie à comp­ter du 18 août.

« C’est un pro­jet per­son­nel que je ca­res­sais de­puis long­temps, ex­prime Pas­cal La­fre­nière. J’avais sui­vi un cours de com­mu­ni­ca­tion écrite à l’UQTR parce que j’ai­mais l’écri­ture. Je lis pra­ti­que­ment tous les jours, et de tous les styles lit­té­raires. La pas­sion pour la lec­ture et la lit­té­ra­ture a tou­jours été là pour moi. J’avais d’ailleurs bien ai­mé mon ex­pé­rience à l’Heb­do au mi­lieu des an­nées 2000 alors que j’écri­vais une chro­nique sur les Ca­ta­ractes.»

Ce pre­mier tome pu­blié aux édi­tions Z’ai­lées a été tra­vaillé sur une pé­riode de 18 mois, et deux autres tomes sont à ve­nir.

Pas­cal La­fre­nière a d’ailleurs été ins­pi­ré par Luc Gé­li­nas, jour­na­liste à RDS et au­teur de la sé­rie C’est la faute à …. « Quand j’ai lu ses livres, je me suis dit pour­quoi pas moi. La trame de fond est le ro­déo, mais il y a aus­si une trame psy­cho­lo­gique dans l’évo­lu­tion du per­son­nage. Tout ce­la se joint au cô­té tech­nique des ro­déos. Le hé­ros a 11 ans, et la clien­tèle cible sont les jeunes de 8 à 14 ans », ex­plique Pas­cal La­fre­nière.

Tout comme Luc Gé­li­nas, le di­rec­teur gé­né­ral s’est ins­pi­ré de son fils Vic­tor pour l’écri­ture. D’ailleurs lors de l’en­tre­vue, Pas­cal et son fils étaient en di­rec­tion de Mon­te­bel­lo pour la par­ti­ci­pa­tion de Vic­tor à un ro­déo. « Mon fils m’a ins­pi­ré, tout comme mon titre de di­rec­teur gé­né­ral du Fes­ti­val Wes­tern. C’est un bel ac­com­plis­se­ment per­son­nel pour moi au­tant comme père, comme di­rec­teur gé­né­ral, que pour ma pas­sion pour la lit­té­ra­ture. Ce qui est in­té­res­sant, c’est l’évo­lu­tion du per­son­nage et qu’il reste vi­vant dans ma tête parce que je suis dans l’écri­ture pour le deuxième tome. »

L’un de ses pas­sages pré­fé­rés ? « Le per­son­nage prin­ci­pal a une dis­cus­sion avec une fille de son âge à l’école qui est une an­ti-ro­déo. Elle dit que c’est un sport bar­bare, etc. Ça me fait pen­ser à l’es­ca­lade qu’il y a pu avoir en lien avec le che­val dé­cé­dé cette an­née et la pour­suite ju­di­ciaire. Pour­tant, ce pas­sage était dé­jà écrit avant qu’il y ait le dé­bat. Je n’ai pas la pré­ten­tion de de­ve­nir au­teur, c’est vrai­ment un pro­jet pour me faire plai­sir. »

SY­NOP­SIS

Marc-Alexis Fi­lion est un jeune cow­boy qui rêve de ga­gner le pres­ti­gieux ro­déo du Fes­ti­val wes­tern de Saint-Tite. Pour y ar­ri­ver, il de­vra sur­mon­ter ses peurs et ses craintes per­son­nelles, mais sur­tout de battre Billy, un jeune ad­ver­saire riche et pré­ten­tieux. De nom­breuses em­bûches se dressent entre Marc-Alexis et son ob­jec­tif, dont le ter­rible veau nom­mé The BOSS. Un mot de son idole Ca­rey Price, qui est aus­si cow­boy, fe­ra-t-il la dif­fé­rence ? Sui­vez l’évo­lu­tion d’un jeune com­pé­ti­teur qui par­court les ro­déos du Qué­bec afin de mé­ri­ter sa place à Saint-Tite en sep­tembre. Y par­vien­dra-t-il ?

(Pho­to TC Me­dia – Pa­trick Vaillan­court)

Le di­rec­teur ge­ne­ral du Fes­ti­val Wes­tern de St-Tite, Pas­cal La­fre­nière, lance son pre­mier ro­man.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.