Des éco­liers qui roulent élec­trique

L'Hebdo du Saint-Maurice - - ACTUALITÉS - MY­RIAM LORTIE my­riam.lortie@tc.tc

TRANS­PORT. De­puis le dé­but des classes, une cen­taine d’éco­liers de Notre-Dame-du­Mont-Car­mel montent à bord du tout pre­mier au­to­bus sco­laire élec­trique en Mau­ri­cie : une ac­qui­si­tion de Pierre Martin, pro­prié­taire de la com­pa­gnie de trans­port Au­to­bus Martin.

« L’ob­jec­tif c’est de moins pol­luer. J’avais un au­to­bus à chan­ger et j’ai dé­ci­dé de me tour­ner vers un vé­hi­cule élec­trique », ex­plique Pierre Martin, qui fait du trans­port sco­laire de­puis 30 ans pour la Com­mis­sion sco­laire de l’Éner­gie. « Les élèves aiment bien jus­qu’à main­te­nant ! Ils étaient contents de voir ça », sou­rit-il.

Je peux en­tendre les en­fants, alors qu’avant j’en­ten­dais sur­tout le mo­teur. C’est agréable ! »

L’en­gin est très sem­blable à un au­to­bus sco­laire conven­tion­nel, même si l’ins­crip­tion « 100 % élec­trique » est bien vi­sible. « C’est un vé­hi­cule as­sez bien fait, il est tout en fibre de verre et en plas­tique. Il au­ra moins de rouille que les vé­hi­cules conven­tion­nels. Il de­vrait y avoir moins de frais d’en­tre­tien en plus d’être plus éco­no­mique qu’un vé­hi­cule à l’es­sence. »

La prin­ci­pale dif­fé­rence pour Pierre Martin ? Le si­lence. « C’est ex­trê­me­ment si­len­cieux », re­marque-t-il. « Je peux en­tendre les en­fants, alors qu’avant j’en­ten­dais sur­tout le mo­teur. C’est agréable ! » Le vé­hi­cule est tel­le­ment si­len­cieux qu’une courte mé­lo­die in­dique son dé­part et son ar­ri­vée par me­sure de sécurité.

UNE AU­TO­NO­MIE DE 90 KI­LO­MÈTRES

Le vé­hi­cule que Pierre Martin a choi­si, fa­bri­qué à Saint-Jé­rôme par la com­pa­gnie Au­to­bus Lion, a une au­to­no­mie de 90 ki­lo­mètres. La re­charge se fait di­rec­te­ment chez lui avec une borne Tes­la de 80 am­pères qui per­met de faire le « plein » en 4 à 6 heures. « D’autres vé­hi­cules ont plus d’au­to­no­mie, mais ils sont plus chers. »

Avec le trans­port sco­laire du ma­tin, du mi­di et du soir, Pierre Martin roule en­vi­ron 120 ki­lo­mètres par jour avec son au­to­bus. Il peut donc faire une re­charge com­plète le soir, en plus de re­char­ger par­tiel­le­ment entre ses cir­cuits.

« C’est fa­cile à conduire. C’est cer­tain qu’il faut avoir la pé­dale douce, si­non on va man­quer d’au­to­no­mie plus ra­pi­de­ment. Il faut gé­rer un peu la conduite. J’ai bien hâte de voir aus­si cet hi­ver. »

Le mo­teur dé­ve­lop­pé par Hy­dro-Qué­bec est com­po­sé de trois bat­te­ries re­char­geables. « Je suis ha­bi­tué de faire moi-même ma mé­ca­nique, mais là tout est nou­veau. Je me rends compte que je ne peux pas faire grand-chose là-de­dans ! Mais c’est in­té­res­sant. Je suis content. »

DES IN­CI­TA­TIFS IN­TÉ­RES­SANTS

Un au­to­bus de ce type peut coû­ter en­vi­ron 285 000 $, com­pa­ra­ti­ve­ment à 100 000 $ pour un au­to­bus conven­tion­nel.

Heu­reu­se­ment, le Pro­gramme de sou­tien au dé­ploie­ment des au­to­bus sco­laires élec­triques au Qué­bec du mi­nis­tère des Tran­sports, de la Mo­bi­li­té du­rable et de l’Élec­tri­fi­ca­tion des tran­sports pré­voit une sub­ven­tion à l’achat d’en­vi­ron 125 000 $.

M. Martin pré­voit qu’avec les éco­no­mies d’es­sence, de ré­pa­ra­tion et d’en­tre­tien du vé­hi­cule, ce chan­ge­ment de tech­no­lo­gie au sein de sa flotte ne se­ra pas trop dis­pen­dieux.

DE PLUS EN PLUS SUR LES ROUTES?

M. Martin est bien conscient d’être un pré­cur­seur en Mau­ri­cie, lui qui est un peu de­ve­nu une ré­fé­rence pour ses col­lègues de la ré­gion qui s’in­té­ressent à ce type vé­hi­cule.

« Des col­lègues sont ve­nus le voir. Je l’ai aus­si ame­né à la réunion des trans­por­teurs. Je pense que ça a don­né le goût à cer­tains, ils ont fait ve­nir le ven­deur quelques fois », confie-t-il. Tout in­dique donc que d’autres vé­hi­cules de ce type de­vraient donc faire leur ap­pa­ri­tion en Mau­ri­cie un ave­nir rap­pro­ché.

(Pho­to TC Me­dia – My­riam Lortie)

Pierre Martin est le pre­mier à pos­sé­der un au­to­bus sco­laire en Mau­ri­cie.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.