Une ma­ri­na de près de 14M$

L'Hebdo du Saint-Maurice - - ACTUALITÉS -

MA­RI­NA. C’est de­vant près d’une cen­taine de per­sonne réunies aux abords de la ri­vière Saint-Mau­rice près du pont de Grand-Mère que la Ville de Sha­wi­ni­gan a pré­sen­té son pro­jet tant at­ten­du d’une ma­ri­na sur le site de l’an­cienne usine Lau­ren­tide. Il s’agit d’un pro­jet ca­res­sé par le maire de Sha­wi­ni­gan Mi­chel An­gers et le con­seil mu­ni­ci­pal de­puis plus de deux ans.

Le pro­jet est éva­lué à 13,8M$, dont une en­ve­loppe de 4,6M$ pro­vient du gou­ver­ne­ment fé­dé­ral et du gou­ver­ne­ment pro­vin­cial cha­cun. Il s’agit donc d’un pro­jet sous la for­mule un tiers, un tiers, un tiers.

La rampe de mise à l’eau se­ra gra­tuite pour les ré­si­dents de Sha­wi­ni­gan, c’était un en­ga­ge­ment que j’avais pris »

« Il s’agit d’un grand jour pour moi ain­si que pour le con­seil mu­ni­ci­pal, lance d’en­trée de jeu le maire Mi­chel An­gers. Ce pro­jet de ma­ri­na vient com­plé­ter la re­con­ver­sion de la friche in­dus­trielle de l’ex-usine Lau­ren­tide de Pro­duits fo­res­tier Ré­so­lu (PFR).Il y avait une de­mande crois­sante pour la na­vi­ga­tion de plai­sance, et ce pro­jet don­ne­ra une fe­nêtre sur le Saint-Mau­rice pour le dé­ve­lop­pe­ment de l’in­dus­trie ré­créo­tou­ris­tique. »

La ma­ri­na se­ra si­tuée sur un en­semble de ter­rains, ré­par­tis sur deux pla­teaux, bor­dés par l’ave­nue Cha­hoon, l’ave­nue de Grand-Mère et la ri­vière Saint-Mau­rice. Sur le pla­teau in­fé­rieur se trouve l’an­cien em­pla­ce­ment de la cour à bois de l’usine Lau­ren­tide. Alors que le pla­teau su­pé­rieur com­prend des aires de sta­tion­ne­ments ain­si qu’un édi­fice ap­pe­lé le Time Of­fice fai­sant par­tie de l’in­ven­taire du pa­tri­moine bâ­ti de la Ville de Sha­wi­ni­gan.

Le po­ten­tiel ac­tuel pour une nou­velle ma­ri­na en bor­dure de la ri­vière Saint-Mau­rice est d’en­vi­ron 120 plai­san­ciers, sai­son­niers et vi­si­teurs. La phase ini­tiale de dé­ve­lop­pe­ment com­por­te­ra 99 quais pou­vant ac­cueillir des ba­teaux de plai­sance de 20 à 35 pieds.

Le pont de Grand-Mère ne per­met­tant pas le pas­sage de voi­liers, un lien pié­ton­nier se­ra amé­na­gé vers la ma­ri­na dé­jà exis­tante en amont.

La ca­pi­tai­ne­rie de la ma­ri­na of­fri­ra tous les ser­vices re­liés à son ex­ploi­ta­tion : es­sence, eau, élec­tri­ci­té, vi­dange scep­tique, buan­de­rie, toi­lettes et douches, glace, in­ter­net, en­tre­po­sage, etc. Des ser­vices com­plé­men­taires se­ront of­ferts avec un res­tau­rant-bar et la lo­ca­tion d’équi­pe­ments.

En ar­rê­tant le nombre de places à 99, la mu­ni­ci­pa­li­té n’est pas obli­gé que le pro­jet soit ap­prou­vé par le Bu­reau d’au­dience pu­blique sur l’en­vi­ron­ne­ment.

De plus, les opé­ra­tions pour­ront se faire 12 mois par an­née, puis­qu’il se­ra pos­sible d’y ac­cueillir au­tant la clien­tèle des plai­san­ciers en été que celle des mo­to­nei­gistes en hi­ver.

Il est aus­si ques­tion d’amé­na­ger un parc avec des jeux pour les en­fants et une pro­me­nade ac­ces­sible pour la po­pu­la­tion. Le Time Of­fice de­vien­dra le bâ­ti­ment d’ac­cueil. Une au­berge avec spa de­vrait aus­si être construite à proxi­mi­té de la Mai­son de la culture Fran­cis-Bris­son.

« La rampe de mise à l’eau se­ra gra­tuite pour les ré­si­dents de Sha­wi­ni­gan, c’était un en­ga­ge­ment que j’avais pris », ajoute le maire An­gers.

Les tra­vaux dé­bu­te­ront en 2018, et le pro­jet de­vrait être en­tiè­re­ment com­plé­té pour l’an­née 2019.

Se­lon une pre­mière étude, PFR n’a pas eu à faire de dé­con­ta­mi­na­tion du sol à l’en­droit où se trou­ve­ra la ma­ri­na. Tou­te­fois, la mu­ni­ci­pa­li­té de­vra réa­li­ser une autre étude en­vi­ron­ne­men­tale pour que le pro­jet soit ap­prou­vé. Il y au­ra en­suite la confec­tion des plans et de­vis. « Nous al­lons consul­ter des gens pour voir comment amé­na­ger la zone fa­mi­liale, la zone de pêche, la par­tie de la pro­me­nade, tout ça reste à dé­ter­mi­ner, mais ça fait par­tie de l’en­ve­loppe glo­bale. Aus­si­tôt qu’il n’y au­ra plus de neige au prin­temps, nous se­rons prêts à en­ta­mer les tra­vaux. On ten­te­ra pour l’an­née pro­chaine que la des­cente de mise à l’eau soit dis­po­nible pour les gens », ajoute le maire An­gers.

La Ville sou­haite que la ma­ri­na soit gé­rée par le pri­vé, et se­lon le maire, il existe dé­jà des per­sonnes in­té­res­sées.

Pour le dé­pu­té fé­dé­ral du com­té de Saint-Mau­rice-Cham­plain et mi­nistre du Com­merce in­ter­na­tio­nal Fran­çois-Phi­lippe Cham­pagne, il ac­cueille cette nou­velle avec un large sou­rire. « Mi­chel An­gers nous fait rê­ver avec ce pro­jet. Les in­fra­struc­tures tou­ris­tiques sont im­por­tantes pour la ré­gion, et ce pro­jet per­met­tra de faire de la ri­vière Saint-Mau­rice une réelle des­ti­na­tion. Sha­wi­ni­gan se­ra la porte d’en­trée de la ri­vière Saint-Mau­rice. J’ai gran­di juste ici à cô­té, et je re­vois la ri­vière avec la pi­toune. Et main­te­nant on laisse place au dé­ve­lop­pe­ment. Mi­chel est un vi­sion­naire. »

Pour le mi­nis­tère du Tou­risme du Qué­bec, il s’agit de la plus grosse somme consen­tie via le Fonds des pe­tites col­lec­ti­vi­tés. « Il ne faut pas seule­ment ré­su­mer ce pro­jet au­tour d’une ma­ri­na. Pour moi, ce pro­jet prend tout son sens parce qu’on re­donne ac­cès à la ri­vière Saint-Mau­rice à l’en­semble de la po­pu­la­tion de la Mau­ri­cie. Il est ques­tion aus­si de zone de pêche, zone de dé­tente, etc. Tous les ci­toyens de la mau­ri­cie vont pou­voir pro­fi­ter de ces in­fra­struc­tures. Bra­vo pour l’au­dace et la dé­ter­mi­na­tion du maire An­gers », com­mente la mi­nistre du Tou­risme et dé­pu­tée de La­vio­lette, Ju­lie Bou­let.

(Pho­to TC Me­dia – Pa­trick Vaillan­court)

Sur la pho­to, on aper­çoit le maire Mi­chel An­gers, la mi­nistre du Tou­risme Ju­lie Bou­let, le dé­pu­té de Saint-Mau­rice Cham­plain Fran­çois-Phi­lippe Cham­pagne, la conseillère Lu­cie de Bons, la conseillère Nan­cy Dé­ziel, et le dé­pu­té de Saint-Mau­rice Pierre Gi­guère.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.