Steeve Car­pen­tier réa­lise la per­for­mance de sa vie

L'Hebdo du Saint-Maurice - - SPORTS -

DÉ­FI. De­puis qu’il a lan­cé Mouv C en 2015 pour for­mer des ath­lètes vou­lant réa­li­ser des Iron Man, Steeve Car­pen­tier a vu 31 de ses 32 pro­té­gés com­plé­ter leur dé­fi. Un ré­sul­tat qui le rend en­core plus fier que la per­for­mance ma­gis­trale qu’il a lui-même en­re­gis­tré le 20 août der­nier.

À sa 5e par­ti­ci­pa­tion au Iron Man du Mont Trem­blant, le Sha­wi­ni­ga­nais a réus­si un chro­no de 9h23m 04s, le meilleur de sa car­rière. « J’étais en confiance », ra­conte hum­ble­ment l’en­traî­neur en édu­ca­tion phy­sique.

C’est grâce à sa dis­ci­pline de pré­di­lec­tion, le vé­lo, qu’il doit cette per­for­mance. La dis­tance de 180 km a été fran­chi en un temps ex­cep­tion­nel de 4 h44m, soit une moyenne de 38 km/h. Il s’agit du 2e meilleur temps par­mi les 2000 ath­lètes ama­teurs pré­sents à Mont Trem­blant. Et par­mi les 20 ath­lètes Iron Man pro­fes­sion­nels en com­pé­ti­tion, seuls trois ont fait mieux que Steeve Car­pen­tier sur deux roues. Il lui faillait évi­dem­ment en­core du car­bu­rant pour com­plé­ter son ma­ra­thon qu’il a fi­na­le­ment com­plé­té en 3h32m.

C’est à sa par­ti­ci­pa­tion au Ca­na­da Man – un Iron Man ex­trême avec près de 4000 mètres de dé­ni­ve­lés au­quel 300 ath­lètes de par­tout dans le monde ont pris part – au Mont Mé­gan­tic en juillet que l’ath­lète de 48 ans at­tri­but l’ex­cellent ré­sul­tat réa­li­sé le 20 août der­nier. « C’est une épreuve tel­le­ment exi­geante qu’en la réus­sis­sant, je sa­vais que Trem­blant se­rait plus fa­cile et ça a été le cas. À par­tir de là, c’était une ques­tion de gé­rer son éner­gie.»

Sa pre­mière po­si­tion chez les 45-49 ans lui don­nait un billet de par­ti­ci­pa­tion au cham­pion­nat du monde qui se dé­roule à Ha­waï mais Steeve Car­pen­tier fe­ra l’im­passe sur la com­pé­ti­tion cette an­née. N’ayant plus rien à prou­ver main­te­nant – il compte 16 Iron Man à son ac­tif dont 4 à Ha­waï – ce n’est que par­tie re­mise pour lui. « Pour le mo­ment, j’ai be­soin de m’en en­nuyer », confie-t-il se­rei­ne­ment.

Pour le mo­ment, il est dé­jà en train d’ana­ly­ser les can­di­da­tures pour la 4e cu­vée de son Mouv C et la soi­rée en sep­tembre qui vien­dra ré­com­pen­ser les par­ti­ci­pants de cette an­née. Steeve Car­pen­tier est tou­jours émer­veillé de voir l’en­ga­ge­ment de ces hommes et femmes qui doivent in­ves­tir du­rant 48 se­maines plus de 600 heures d’en­traî­ne­ment dans ce dé­fi.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.