Un can­di­dat s’ajoute au dis­trict Des Boi­sés

L'Hebdo du Saint-Maurice - - ACTUALITÉS -

ÉLEC­TIONS. La cam­pagne au dis­trict des Boi­sés pro­met d’être en­le­vante. Après Mar­tin Asselin, le conseiller sor­tant, et Ro­ger Gé­li­nas, voi­là qu’un ré­sident du sec­teur SaintGeorges-de-Cham­plain, Mi­chel Roy, a an­non­cé ses in­ten­tions.

Mi­chel Roy est un re­trai­té de l’an­cienne usine Lau­ren­tide de Grand-Mère de­puis 2009, et il s’est im­pli­qué au sein du syn­di­cat pen­dant 23 ans. Il avait no­tam­ment un grand in­té­rêt pour la san­té et la sé­cu­ri­té au tra­vail. Il a aus­si fait par­tie du co­mi­té des ci­toyens de Saint-Georges en 1988-1989. Il était im­pli­qué comme di­rec­teur, puis comme pré­sident.

L’homme de 63 ans à la re­traite se dit dis­po­nible, et in­dique qu’il a tou­jours été in­té­res­sé par la po­li­tique. « Je res­pecte les ci­toyens et je trouve qu’il y a un manque dans la po­li­tique mu­ni­ci­pale sur ce point. L’élé­ment dé­clen­cheur qui m’a pous­sé à pré­sen­ter ma can­di­da­ture est un pro­blème que j’ai eu avec la mu­ni­ci­pa­li­té. Je fais la ré­cu­pé­ra­tion du mé­tal. Mon cas était cen­sé être ré­glé en deux mois et de­mi, et ça prit 1 an et de­mi. C’était une au­to­ri­sa­tion concer­nant le rè­gle­ment de zo­nage qui était lié au quar­tier ré­si­den­tiel. »

M. Roy en avait sur le coeur concer­nant le chan­ge­ment des noms de rues, mais il ne veut pas re­ve­nir sur la pas­sé. « On doit re­gar­der vers l’ave­nir. Mais il fau­dra prendre le pouls des gens, c’est im­por­tant d’être à l’écoute des ci­toyens. »

(Pho­to gra­cieu­se­té)

Mi­chel Roy.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.